Belgrade et Novi Sad : week-end idéal au bord du Danube

La capitale serbe, située au confluent du Danube et de la Sava, séduit par son riche héritage patrimonial et culturel. Plus au Nord, la charmante Novi Sad, deuxième ville du pays, invite à la flânerie entre musées et bâtiments colorés.

Belgrade et Novi Sad : week-end idéal au bord du Danube
© Branko Jovanovic

Belgrade, l'historique

La guerre s'est déroulée ici de 1991 à 2001. Dix années de souffrance, de bombardements, de déplacés, de morts. Une période extrêmement difficile dont les touristes peuvent encore observer les ruines et les éclats d'obus sur certaines façades. Aujourd'hui, la Serbie attire de plus en plus de visiteurs, Européens, Américains et Chinois en tête. Entre dîners festifs au bord du Danube, magnifiques églises, parcs et musées surprenants, zoom sur les spots incontournables de la capitale. 

www.serbia.travel

Cérémonie slava au Palais de la princesse Ljubica

Pour célébrer le saint patron de la famille, les serbes organisent une slava. Cette tradition religieuse de l'Église orthodoxe représente une occasion de plus pour faire la fête. Il en existe 78, de quoi alimenter les soirées tout au long de l'année ! Depuis 2014, le Palais de la princesse Ljubica, situé à proximité de la forteresse, organise pour le public une cérémonie de 30 minutes le dimanche à 14h (5€). Tous les ingrédients – gâteau à base de blé et de noix, vin rouge, bougie, encens – sont réunis pour vous immerger dans la tradition serbe.

Kneza Sime Markovica 8. mgb.org.rs

© Sokha Keo

Parcours mémorable dans le parc de Kalamegdan

Les jeunes aiment se retrouver dans cet immense parc pour discuter sur un banc, sous l'un des arbres majestueux. Ils ne sont pas les seuls à apprécier la quiétude du lieu. Les touristes affluent par petits groupes, menés par un guide et son drapeau de couleur. Ils font une pause le temps d'acheter un souvenir à l'un des marchands ambulants. Ils s'arrêtent ensuite devant les sculptures représentant des auteurs et des peintres locaux. Les belgradois s'y promènent en famille. A proximité d'un salon de thé, des remparts de briques rouge laissent apparaître la forteresse de Kalamegdan. Une immense porte en bronze, avec ses traces de balles, marque l'entrée de la fortification. Des courts de tennis, des terrains de basket, un parc d'aventure et une galerie d'art occupent l'espace. En poursuivant la balade, le point de vue sur l'embouchure de la Sava et du Danube est magnifique et devient le spot idéal pour un selfie en couple ou en solo dans la lumière du soleil couchant.

© B.Jovanovic

Un concentré de l'histoire serbe au Musée national

Ouvert en 1844 sur la place de la République, au cœur de la ville, ce musée retrace, en quelque 400 000 œuvres et objets, l'histoire de la Serbie. De la préhistoire au XXe siècle, toutes les époques sont représentées. Le visiteur découvre des icônes de plus en plus naïves au Moyen-âge, une peinture plus libre à la Renaissance italienne, l'influence occidentale sur les artistes de la période italo-crétoise, les peintres serbes formés à Vienne au XVIIIe, les réalistes comme Dorde Krstic, les impressionnistes. A ne pas manquer : les toiles de la fauviste Nadejda Petrovic considérée comme la peintre femme serbe la plus importante de la fin du XIXe / début XXe siècle. 

Trg Republik 1a. narodnumuzej.rs

© Dragan Bosnic

Un apéro entre amis dans le quartier de Savamala

Belgrade s'impose aujourd'hui comme une capitale où les jeunes aiment faire la fête dans les bars et sur les nombreuses péniches amarrées le long des quais. Depuis quelques années, le quartier de Savamala attire les trentenaires en quête de bonne musique et d'ambiance plus underground. Ils se donnent rendez-vous au Ben Akiba Comedy club et bar, par exemple, espace pluridisciplinaire où se mêlent comédiens, musiciens, Djs, plasticiens. A côté, KC Grad s'impose comme l'autre adresse alternative où passer la soirée, installé dans la petite salle à éclairage tamisée ou dans le jardin sous les lampions multicolores si le temps le permet.

Ben Akiba Comedy. Brace Krsmanovic 6.

KC Grad. Ben Akiba Comedy. Brace Krsmanovic 4.

© Sokha Keo

Un café au marché de Zemun

De l'autre côté du pont, dans la nouvelle Belgrade, le quartier de Zemun, plus calme, attire familles et étudiants. L'architecture alterne entre style moderniste (Commandement des forces aériennes de l'armée) et Renaissance (Poste). Le centre piéton invite à s'installer sur l'une des nombreuses terrasses pour siroter un café. Une pause idéale avant de parcourir le marché et ses nombreux étals de fruits et légumes, fromages et viandes. Autour des stands, de petites boutiques réservent de belles surprises comme une échoppe où craquer sur de la vaisselle en émail à prix défiant toute concurrence !

© Sokha Keo

Novi Sad, la culturelle

A une heure de route vers le Nord, Novi Sad, capitale de la Voïvodine et deuxième ville du pays avec 350 000 habitants, mérite une halte d'une journée, voire plus. La route qui y conduit traverse des plaines et des champs de colza, orge, blé, soja et maïs qui s'étendent à perte de vue. Des arbres fruitiers et des vignes apportent quelques touches de couleurs au paysage. La forteresse de Petrovaradin (XVIIe et XVIIIe siècle) surplombe le Danube et en face, le quartier historique, de l'autre côté du fleuve, se découvre à pied, entre pauses gourmandes, shopping, visites d'églises et de musées. 

© Dragan Bosnic

Focus préhistorique au musée de Voïvodine

Le plus ancien musée du pays réserve de belles surprises même si la scénographie n'est pas toujours à la hauteur des pièces exposées. Les objets archéologiques témoignent du riche passé de la région, certains datant de 3000 ans avant J.C, du 9-4esiècle avant J.C. Des armes, poteries, bijoux évoquant l'influence byzantine de la fin du XVIIe siècle. De superbes costumes traditionnels colorés permettent de découvrir les techniques de tissages tandis que les photos en noir et blanc nous transportent à une autre époque.

Dunavska 35.

© novisad.travel

Un happening à la station Svilara

Cet espace dédié à l'art contemporain, créé pour la manifestation Capitale européenne de la culture 2021 et inauguré en octobre 2019, propose des expositions et performances en dehors du centre. Cette ancienne usine textile réhabilitée se trouve dans l'un des plus vieux quartiers de Novi Sad et permet d'impliquer les habitants et des institutions nationales (Académie des Arts, Théâtre National) dans un projet culturel. A l'intérieur, d'immenses salles présentent le travail de jeunes artistes. Au rez-de-chaussée, un café permet de faire une pause en famille, en assistant à un concert. Près de 60 événements y sont organisés chaque mois sous l'impulsion de Violeta, responsable du centre.

© novisad.travel

 

Une immersion dans la peinture serbe à la galerie Matica Srpska

L'imposante architecture du bâtiment tranche avec les œuvres du XVIIe au XXe siècle exposées sur les trois niveaux. Rénovée l'an dernier, la galerie présente au premier étage une sélection d'icônes du XVIe et XVIIe pour les plus anciennes, magnifiquement mises en valeur grâce aux murs de couleurs chaleureuses. Le parcours se poursuit avec la période baroque, extrêmement riche en peintures, d'incroyables portraits du XVIIIe siècle et de paysages. La partie consacrée au XIXe siècle révèle des artistes serbes influencés, dont Katarina Ivanovic et Stevan Todorovic, par leur passage à Vienne ou Munich. 

© Sokha Keo

Encadré

Capitale européenne de la culture en 2021 

Novi Sad a été élue capitale européenne de la culture en 2021. L'occasion pour les autorités d'organiser un dispositif particulier dans les rues de la ville et à l'extérieur. En attendant de profiter de cet événement, les mélomanes se rendent chaque été au mois de juillet, au festival Exit. Il se tient au sein même de la forteresse, pendant quatre jours, à quelques minutes d'une plage aménagée où se rafraîchir après une nuit endiablée. La manifestation célèbrera ses 20 ans l'an prochain.

Carnet pratique

Y aller

Air Serbie opère des vols directs depuis Paris. Airserbia.com

Dormir

Au Mama Shelter. Chambres modernes et confortables, établissement idéalement bien placé au cœur de la vieille ville avec une immense terrasse de 500 m2. A partir de 79€ la nuit. Mamashelter.com

Manger

Faro. Un restaurant de poissons et de crustacés sur les quais à la déco ultra contemporaine. Karadordeva 2-4, Beton Hala. Faro.rs

Mala Fabrika. Carte orientée healthy food avec un jardin extérieur où déjeuner en terrasse. Nebojsina 49. Malafabrikaukusa.com

Restaurant Manufaktura. Cuisine traditionnelle revistée où se régaler de crème de poivrons, féta, planches de charcuterie et de fromages. Kalja Petra 13-15. Restoran-manufaktura.rs

Ima dana. Situé dans le quartier bohème de Belgrade, ce restaurant propose une carte de plats classiques à déguster en musique ! 38 Skadarska Street. http://www.restoran-imadana.rs

Ferme Salas 137. A quelques kilomètres de Novi Sad, sur la route de Belgrade, cette ferme – on peut y dormir – propose une cuisine familiale simple. Les musiciens sont excellents tout comme le vin et l'ambiance. A ne pas manquer. Medunarodni put 137, Cenej.

Supermarket Talas. Idéal pour un déjeuner au bord de l'eau. Kej Oslobođenja 37, Zemun. supermarkettalas.com

Belgrade et Novi Sad : week-end idéal au bord du Danube
Belgrade et Novi Sad : week-end idéal au bord du Danube

Belgrade, l'historique La guerre s'est déroulée ici de 1991 à 2001. Dix années de souffrance, de bombardements, de déplacés, de morts. Une période extrêmement difficile dont les touristes peuvent encore observer les ruines et les éclats...