Sacem, ça s'aime et c'est sexy : au musée les tubes caliente de l'été !

Parodies hot, titres rocks, ballades brûlantes : les chansons les plus torrides s'invitent sur le Musée en ligne de la Sacem, dès le 5 juillet. Découvrez des archives inédites et des anecdotes peu connues sur les titres les plus chauds de l'histoire de la musique. De Johnny Hallyday à Fernandel en passant par The Who, Rihanna et France Gall, les "petites histoires des chansons coquines" vous feront hérisser le (et finir à) poil...

Sacem, ça s'aime et c'est sexy : au musée les tubes caliente de l'été !
© Gleb TV

L'été risque d'être très chaud... et la canicule n'est pas en cause ! Dès le 5 juillet 2019, le Musée de la Sacem dévoile une exposition virtuelle nommée Les Petites Histoires des Chansons Coquines, qui revient sur les tubes les plus torrides. Pour draguer, pour faire l'amour, pour s'amuser seul ou à deux : chacun sa playlist
On découvre également des archives qui retracent la genèse de tubes phares, comme le duo formé par Brigitte Bardot et Sacha Distel, qui chante Le Soleil de ma Vie en 1973, mais aussi des chansons plus rock comme Etienne de Guesch Patti ou des textes érotiques comme Emmanuelle de Pierre Bachelet et Fernande de Georges Brassens. Voici un petit aperçu de ce qui vous attend : 

©  Visuel de l'exposition © reshoot / vector1st

France Gall et Les Sucettes de Serge Gainsbourg 
France Gall a 19 ans lorsque Serge Gainsbourg lui écrit Poupée de cire, Poupée de son, avec laquelle elle remporte l'Eurovision en 1965. En 1967, l'auteur-compositeur-interprète lui tend les paroles de Les Sucettes. Si c'est un nouveau succès commercial qui est au rendez-vous pour la jeune chanteuse, ce titre fait vite polémique ! Provocateur voire pervers, le texte des Sucettes, qui décrit une fellationne choque pas son innocente interprète, du moins, dans un premier temps.... "Je croyais chanter l'histoire d'une petite fille genre Sophie chez la comtesse de Ségur. Quand j'ai compris le second degré, j'ai eu tellement honte, tellement peur d'être rejetée", a déclaré France Gall. Une gêne qui n'empêchera pas Serge Gainsbourg de reprendre ce titre en 1969.

Le cri d'amour de Mike Brant avec Laisse-moi t'aimer
Le jeune Moshé Brand, plus connu sous le nom d'artiste de Mike Brant, passe de l'ombre à la lumière lorsque Sylvie Vartan et Carlos font sa connaissance à Téhéran. Le jeune chanteur israélien débarque en France en 1969, sans parler la langue. Un an plus tard, il devient une idole grâce à ses airs de séducteur et au titre sensuel et puissant Laisse-moi t'aimer. Un morceau refusé tour à tour par Dick Rivers et Johnny Hallyday ! 

Plus d'anecdotes et de titres affolants sur le Musée de la Sacem

Sacem, ça s'aime et c'est sexy : au musée les tubes caliente de l'été !
Sacem, ça s'aime et c'est sexy : au musée les tubes caliente de l'été !

L'été risque d'être très chaud... et la canicule n'est pas en cause ! Dès le 5 juillet 2019, le Musée de la Sacem dévoile une exposition virtuelle nommée Les Petites Histoires des Chansons Coquines , qui revient sur les tubes les plus...