Le féminisme en peinture à la Révolution française, au musée Fragonard

Le musée Jean-Honoré Fragonard, à Grasse, rend hommage aux femmes. Du 25 mai au 22 septembre 2019, des œuvres nous plongent dans l'Antiquité et son esthétique. Entre libertinage, pureté et romantisme, (re)découvrez les mythes greco-romains, les dieux et déesses de l'Amour et du Désir et la beauté des créations d'Elisabeth Vigée le Brun ou Joseph Marie Vien.

[Mis à jour le 17 juin 2019, à 15h30] C'est une exposition inédite qui se tient jusqu'au 22 septembre 2019 à Grasse, dans l'enceinte du musée Jean-Honoré Fragonard. Nommé Les deux visages de la femme sous la Révolution française, ce rendez-vous nous invite à nous questionner sur la place de la femme et ce qu'elle dégage au XVIIIe siècle à travers des œuvres picturales qui nous font voyager dans l'Age d'or de l'Antiquité, très en vogue sous la Renaissance. Nous remontons également le fil de l'Histoire au sein de laquelle les femmes puissantes se servent de la peinture comme d'un moyen de communication.
Amoureuse, séductrice, mère, maîtresse : les femmes sont sur le devant de la scène, ou plutôt, au premier plan de tous les tableaux, qu'elles peignent ou qu'elles commandent ! Découvrez les anecdotes dissimulées dans ces peintures grâce à l'expertise de la commissaire-priseur de l'exposition, Carole Blumenfeld. "A la veille de la Révolution, alors que la vie politique, sociale et culturelle de la France est en ébullition, Vénus et l'Amour racontent, sous le pinceau de Joseph-Marie Vien, le maître de Jacques-Louis David, une autre histoire de la femme. L'Amour fuyant l'esclavage, réalisé pour Madame du Barry, autrefois maîtresse de Louis XV, fut longtemps mal interprété. Peu de critiques au Salon de 1789 comprirent le caractère pionnier de l'œuvre. Aveuglés par la grande peinture d'histoire qui mettait à l'honneur les hauts faits des hommes de la Rome antique, ils ignoraient que la liberté était nichée dans la Grèce imaginée par Vien", lit-on dans le communiqué. Une invitation à se questionner sur la définition de l'amour et la place de la femme, au XVIIIe et au XXIe siècles. 

Exposition Rome/Athènes : Les deux visages de la Femme sous la Révolution françaises, du 25 mai au 22 septembre au  Musée Jean-Honoré Fragonard, Grasse à l'Hôtel de Villeneuve 14, rue Jean Ossola, 06130 Grasse
Horaires : Ouvert tous les jours de 10h à 18h. Visites et entrées libres.  

Le féminisme en peinture à la Révolution française, au musée Fragonard
Le féminisme en peinture à la Révolution française, au musée Fragonard

[Mis à jour le 17 juin 2019, à 15h30] C'est une exposition inédite qui se tient jusqu'au 22 septembre 2019 à Grasse, dans l'enceinte du musée Jean-Honoré Fragonard. Nommé Les deux visages de la femme sous la Révolution française , ce...