Tristan Lopin en spectacle, le remède à la déprime hivernale

On aimerait avoir Tristan Lopin en ami. Il nous mettrait, tel un miroir, face à notre dépendance affective (c'est un "notre" inclusif). Bien qu'on ne puisse pas le forcer à devenir notre pote, on peut toutefois l'apprécier en one-man-show sur les planches du théâtre Trévise à Paris, jusqu'au 5 janvier.

Tristan Lopin en spectacle, le remède à la déprime hivernale
© Thomas Braut

C'est quoi un moment Nutella® ? Pour certains, un moment joyeux en famille autour de tranches de pain et de verres de lait, pour d'autres, un refuge réconfortant qui permet de noyer sa peine post-rupture à coup de cuillères bombées de pâte à tartiner. Tristan Lopin fait partie de cette dernière catégorie et s'y adonne volontiers dans son one-man-show Dépendance affective.

Comment ne pas se reconnaître lorsque l'humoriste nous conte sa dernière histoire amoureuse avec le tant attendu "prince charmant", à coups de désillusions, manipulations et syndrôme du sauveur ? Ou quand on assiste à sa conversation téléphonique avec son amie dépressive en prise avec une relation chaotique : un véritable jeu de miroirs humains qui reflètent leurs névroses et contradictions respectives. Et de nous renvoyer... aux nôtres.

Pendant une soixantaine de minutes, le YouTubeur, qui de son propre aveu, "pense comme une fille", nous fait vivre un bon moment. De ceux que l'on passe le dimanche en pyjama avec son meilleur ami gay, en se plaignant respectivement de nos mecs, tout en tentant de regagner de l'estime de soi en twerkant sur du Britney Spears. Et ça tombe bien : Tristan Lopin le fait aussi sur scène et divinement bien. En plus de remonter le moral avec ses piques acérées, le trentenaire aussi éxubérant qu'attachant communique sa bonne énergie au public. Quoi de mieux pour affronter l'hiver et son blues saisonnier ?

Dépendance affective de Tristan Lopin, à découvrir au théâtre Trévise (Paris) du jeudi au samedi jusqu'au 5 janvier 2019.

affiche-tristan-lopin-theatre-trevise-dependance-affective
© A Mon Tour Prod

Voir aussi :