Les Héroïques : 6 bonnes raisons de se laisser embarquer

Au cinéma le 20 octobre, "Les Héroïques" de Maxime Roy est un film délicat sur un mec rongé par les addictions, obligé de prendre ses responsabilités pour renouer avec ses proches... et lui-même. Une ode à la famille, de sang et de cœur, menée de front par François Créton, comédien exceptionnel.

Les Héroïques : 6 bonnes raisons de se laisser embarquer
© Pyramide Distribution

Les Héroïques : un film rock'n'roll pensé par des mecs sensibles

Les Héroïques a été écrit par un duo de choc : Maxime Roy et François Créton, dont la vie a inspiré l'œuvre. Derrière ce film sur la difficulté d'exister en tant qu'homme, sur l'héritage et la passation de père en fils, il y a deux mecs sensibles, qui ont su puiser dans leurs réflexions, leur vie et leurs blessures pour retranscrire à l'écran ce parcours de vie. Si Michel, leur héros si touchant, a tout l'attirail du rebelle taciturne, il se révèle poétique et fragile. La virilité revue et corrigée pour y apposer de la délicatesse. Magnifique.

Une première réalisation brillante

Maxime Roy, aussi réalisateur, est un metteur en scène sur lequel on a envie de parier. Déjà, parce que tout le casting du film s'accorde pour dire qu'ils ont rarement vu un cinéaste aussi doué, mais aussi parce qu'en un seul long-métrage, le jeune homme parvient à imposer sa vision et à toucher en plein cœur. A tel point que plusieurs festivals, de Cannes à Saint-Jean-de-Luz en passant par Valenciennes, ont décidé de le mettre en lumière. Espérons que ce ne soit que le début.

Les Héroïques : revoir son regard sur les personnes en marge

Le titre du film au pluriel n'est pas une décision anodine. Michel est en réalité une figure pour les marginaux, les alcooliques, les cas sociaux, les toxicos et tous ceux qui ne rentrent pas dans les cases. Les héroïques, décidés à s'en tirer. Regarder ce personnage, le comprendre, c'est arrêter de baisser les yeux face à ces battants du quotidien pour oser leur tendre la main. Un chouette message, non ?

Roméo Créton et François Créton dans "Les Héroïques" © Pyramide Distribution

François & Roméo Créton : le jeu dans le sang

Si le film interroge la transmission, pas de doute que le talent n'a pas sauté de génération chez les Créton. À l'écran, François donne la réplique à son fils Roméo. Les deux comédiens parviennent à transcender ceux qu'ils sont dans la vie pour donner corps et âmes à leurs personnages, sans jamais tomber dans la caricature involontaire ou le pathos.

Les Héroïques : Richard Bohringer au summum

Quel bonheur de retrouver Richard Bohringer à l'écran. Pour Les Héroïques, le comédien se sert de la douceur et la dureté de son regard pour donner vie au père en fin de vie de Michel. Un personnage où tout passe par les yeux plus que les mots, avec lequel l'acteur prouve qu'il est encore immensément doué pour donner des frissons.

Ariane Ascaride et Clotilde Courau, seconds rôles puissants

Dans Les Héroiques, les femmes ne sont pas au premier plan, mais qu'est-ce qu'elles sont importantes. Comme tout le reste, les personnages font passer leur message dans la subtilité. Clotilde Courau incarne une compagne dépassée, tiraillée entre l'amour et la raison, quand Ariane Ascaride fait office de représentation maternelle lumineuse. Des héroïnes, elles aussi.