7 érections par jour : récit par la bande d'un mec gaulé comme les autres

L'homme, selon certaines études, aurait, en moyenne, sept érections par jour. Après les sept merveilles, les sept jours de la semaine, les sept chakras, les sept pêchers capitaux, les sept mercenaires et j'en passe, le chiffre sept s'exprime encore, mais cette fois entre les jambes du mâle. L'homme ne penserait-il qu'à ça !? Ce n'est pas si simple. Voici, mesdames, le quotidien érectile d'un humain de genre masculin. A quelques détails près... Par Renaud Parouty.

7 érections par jour : récit par la bande d'un mec gaulé comme les autres
© Andriy Popov

L'érection n°1. Je suis de bonne humeur ce matin !

Section, à mon commandement, gaaaaaarde à vous ! Ah la fameuse bandaison du matin ! Elle annonce, pour le mâle, une belle journée pleine de perspectives. Ravi de sa forme matinale, il sort crânement du lit, le gouvernail déployé. Il s'amuse à le tirer en avant pour le faire claquer contre son ventre. Hélas, il lui faut soulager sa vessie. Jambes arquées, le torse penché (on aura vu plus glamour) il tente d'uriner sans en mettre partout. Dur, dur, quand l'érection se maintient. Il fait comme il peut. Et il nettoie après. S'il n'est pas célibataire. Sinon, à quoi bon…

L'érection n°2. Manifestation intempestive.

Le voilà au travail. Rasé de près, légèrement parfumé dans sa chemise, souvent mal repassée, il se concentre sur sa tâche, entre deux cafés. Réflexion, organisation, planification… érection. Merde, il ne l'a pas vue venir celle-là ! D'où sort-elle ? Bizarre cette manifestation intempestive ! Il n'a même pas, aujourd'hui, visité de site porno sur son ordinateur professionnel ! Si si, je vous jure. Il glisse sa main la poche de ses pantalons. Waouh, dur comme de l'acier ! De l'autre main, il en profite pour envoyer un sexto à sa promise qu'il espère voir ce soir.

L'érection n°3. Comme un poisson dans l'eau.

Pause du midi. Après un frugal repas, il se rend à la piscine, faire quelques longueurs, une petite demi-heure, avant la fermeture de l'établissement, avant de reprendre le boulot. C'est que le bougre veut garder la forme ! Après l'effort, il reste dans l'eau appuyé sur le rebord de la piscine. Est-ce les corps autour de lui qui le troublent ? Il n'en sait rien mais son sexe, lui, s'étire, comme par magie, dans son maillot de bain. Il sent le contraste entre l'eau froide et la chaleur de son pénis gorgé de sang. Un surveillant s'approche : "Monsieur, il va falloir sortir, l'établissement va fermer". Stupeur. Merde, merde et merde. "Heu…une seconde s'il vous plait". Il fait quelques brasses, le temps que son cher membre perde de sa vigueur.

L'érection n°4. Robert, mon amour

Retour au bureau. Mathilde, sa collègue de travail, vient s'entretenir avec lui. Elle est belle à couper le souffle et tout en elle est un appel au sexe. Ils discutent ensemble puis se séparent, chacun vacant à ses occupations. Rien à signaler. Maintenant c'est Robert, un autre collègue, qui entre dans son bureau. Malencontreusement, ce dernier frôle de sa main l'avant-bras de notre héros qui sent alors son sexe durcir. Il tressaille. Quand Robert s'en va, il se rue sur internet et cherche à comprendre. Il a trouvé l'info. Ouf, il n'y a aucune crainte à avoir : cette érection est parfaitement naturelle. Dame nature suit son chemin…

Erection n°5. Souvenir et perspective

Enfin la journée de travail se termine. Il quitte son boulot en sifflotant et s'engouffre dans sa voiture. Il met la radio à fond. Dans deux heures, il ouvrira la porte à sa petite amie. Ils dîneront ensemble, boirons quelques verres d'un délicieux vin qu'il a acheté récemment. Puis ils mettront un fond musical, pour discuter puis s'enlacer. Il pense à son corps, à ses yeux si expressifs. Il imagine ses mains parcourir ses délicieuses formes. Il pense au poids de ses seins, au parfum de sa peau, de sa chevelure. Il espère qu'elle portera ses dessous noirs. Il aime voir leurs dessins sur sa peau laiteuse. Il sent son sexe durcir. Il met le contact et démarre la voiture. Ses lèvres s'étirent en un sourire. Il sera en forme ce soir.

Erection n°6. Effet de frottement.

Zut, il avait oublié de faire la vaisselle. Il ne peut pas recevoir sa belle ainsi. Prenant son courage à deux mains, il se lance. Pendant qu'il lave, récure, son bassin frotte contre le meuble qui supporte l'évier. Et voilà qu'il bande encore. Il remarque à peine cette nouvelle manifestation, trop concentré qu'il est sur sa vaisselle. Une fois la corvée terminée, il débouche la bouteille de vin pour la soirée à venir et file sous la douche. Quelle heure est-il ? Zut, il a pris du retard. Il est temps d'accélérer. Il veut que tout soit parfait pour cette délicieuse soirée annoncée.

Erection n°7. Allo, y a quelqu'un ?

Enfin, il tient sa compagne dans ses bras musclés. Ce soir il va lui faire le grand jeu. Ce soir il veut lui faire l'amour longuement. Il veut l'amener au septième ciel. Il veut jouir en l'entendant jouir. Il veut exploser quand elle explosera. Un orgasme à l'unisson. Pour ce faire, il veut être dur. Dur pour qu'elle le sente, qu'elle le ressente. Dur pour qu'elle comprenne à quel point elle l'excite. Dur, en son honneur. Dur pour son petit égo à lui également. Mais tout d'un coup il sent un coup de mou. La fatigue de la journée. Aïe, il commence à se demander s'il sera à la hauteur. Il a envie de bailler. Non, non et non, pas maintenant ! Ce n'est pas possible, pas maintenant ! Six érections dans la journée ! Il ne peut quand même pas louper la dernière ! C'est la seule qui a une véritable raison d'être !

Les caprices de l'érection

L'érection d'un homme est capricieuse. Elle n'en fait parfois qu'à sa tête. Ne croyez surtout pas que le sexe d'un mâle se soulève uniquement par envie de faire l'amour ! Un frôlement, hors de tout contexte érotique, peut déclencher une érection. Comme la main de Robert. Un contact avec l'eau également. Il n'y a là aucune pulsion mais juste une manifestation, une réaction à une température, à une sensation, à un bien-être… Un homme peut également avoir une érection après avoir ressenti une certaine forme de peur. C'est alors son cerveau qui commet une erreur d'interprétation en se perdant entre les similitudes des signaux ressentis par le corps lors de la peur et de l'excitation (essoufflement, montée de la tension artérielle). Bref, quand l'homme bande, c'est qu'il est en bonne santé, que son corps est réceptif. Mais, généralement, la plupart des érections sont nocturnes. J'ai (un peu) exagéré le tableau à travers mon article en déclinant les manifestations érectiles principalement en journée. L'idée était de vous faire sourire…
 

7 érections par jour : récit par la bande d'un mec gaulé comme les autres
7 érections par jour : récit par la bande d'un mec gaulé comme les autres

L'érection n°1. Je suis de bonne humeur ce matin ! Section, à mon commandement, gaaaaaarde à vous ! Ah la fameuse bandaison du matin ! Elle annonce, pour le mâle, une belle journée pleine de perspectives. Ravi de sa forme matinale, il sort...