SEXTOS : les SMS coquins sont-ils (vraiment) bons pour le couple ?

Le chiffre vient de tomber : 61% des personnes qui envoient des messages polissons au quotidien disent avoir une vie sexuelle épanouie, selon une étude Zava publiée en décembre 2018. Tout ça ? Sérieusement ? Le sexting est-il la nouvelle clé de notre bien-être sexuel ? Faut-il s'y mettre ? Réponses avec Alexandra Hubin, sexologue.

SEXTOS : les SMS coquins sont-ils (vraiment) bons pour le couple ?
© 123RF

"Le sexto le plus cochon que j'ai envoyé ? Un rapide J'ai envie de toi… Et encore, j'étais hyper gênée, surtout que mon mec (on était ensemble depuis sept mois) m'a répondu par un smiley", témoigne Géraldine, 29 ans. La mésaventure de Géraldine nous dit vaguement quelque chose. Qui n'a jamais essayé d'envoyer un sexto et qui ne s'est jamais rétamé ? Seulement, si certaines personnes pataugent avec le sexting, d'autres l'abordent les doigts dans le nez. "Le sexting, c'est comme toute pratique sexuelle : elle nous attire ou non, nous met à l'aise ou non", introduit Alexandra Hubin, sexologue, qui rappelle qu'il ne faut pas se forcer quand on ne le sent pas, sous prétexte que "c'est tendance et vanté de toute part". Nous y sommes : le sexting est vanté et les chiffres de la dernière étude publiée par Zava nous laissent entendre que partager des sextos est bon pour le couple, le désir et l'épanouissement sexuel. En effet, d'après l'expert de la téléconsultation en France et en Europe, 61% des personnes qui envoient des messages coquins au quotidien avouent avoir une vie sexuelle épanouie, contre 19% pour ceux qui n'en envoient pas (ou de manière très occasionnelle). De quoi conclure que les sextos et le bonheur sexuel sont intimement liés. Mais il suffit de fouiller pour réaliser qu'un paquet de conditions vient corroborer ce lien de cause à effet.

Pourquoi un sexto peut-il péter l'ambiance ?

"Après avoir reçu un smiley de la part de mon mec, j'étais si gênée qu'on n'en a pas reparlé et qu'on n'a pas fait l'amour ce soir-là", poursuit Géraldine, 29 ans. Preuve en est : le sexto ne fait pas toujours monter le désir et n'est pas toujours un acte préliminaire aux préliminaires. A l'inverse, Julia, 27 ans, adore partager des sextos avec son partenaire. Mots cochons, photos suggestives… Tout y passe. "C'est excitant. On n'hésite pas à s'écrire dès dix heures du matin, histoire de passer une bonne journée, stimulés par la hâte de se retrouver et de se sauter dessus !", confie la jeune femme. Comment expliquer que dans certains cas, les sextos aient un impact positif sur la relation et le désir des partenaires, tandis que dans d'autres, ils cassent littéralement l'ambiance ? Selon Alexandra Hubin, deux facteurs de taille sont à prendre en compte : "Dans un premier temps, il est primordial que les deux partenaires se trouvent sur la même longueur d'onde et prennent le même plaisir à échanger ce genre de message. Dans un deuxième temps, la longévité de la relation a son mot à dire. Quand on se connait depuis deux semaines, c'est plus délicat", précise la spécialiste.

Maîtriser l'art du sexto

Sur ce point – la longévité du couple - l'étude Zava est plutôt claire : pour la majorité des personnes interrogées, la pratique du sexting semble nécessiter une relation de confiance déjà bien établie. Une personne sur trois déclare envoyer ce type de message à un partenaire de longue date, tandis que moins de 20% s'y risqueraient avec un nouveau partenaire. "Se connaître et développer une complicité sexuelle au lit, dans l'intimité, permet ensuite de sortir du cadre et d'oser les SMS coquins. Agir à l'inverse peut être déstabilisant, voire dérangeant", prévient la sexologue. N'oublions pas que certains SMS à caractère sexuel sortent parfois du simple jeu de séduction et flirtent avec le harcèlement. Ajoutons à ça les photos de nude alors qu'on se fréquente depuis deux jours (ou pas encore, d'ailleurs). L'important, donc ? Découvrir son partenaire "en vrai de vrai", prendre le temps de s'apprivoiser sous la couette et inviter un jour prochain, si on le souhaite, le sexting dans son couple. Il faut voir le sexting comme un petit plus, un jeu entre adultes (consentants), qui s'instaure dans le temps. Enfin, quand on choisit de se lancer, excitée à l'idée de frissonner à distance, on démarre en douceur. Qui sait si notre partenaire apprécie ? On y va alors pas à pas, à l'instar de Géraldine, avec un J'ai envie de toi ou Je pense à toi, à notre soirée sous les draps… Du soft plutôt que du vulgaire. Et si on reçoit un smiley ou un "OK", on sait à quoi s'en tenir… Le sexting, c'est bon si et seulement si on est complètement raccord sur la question et autant l'avouer (crument) : ça ne fait pas bander tout le monde.

SEXTOS : les SMS coquins sont-ils (vraiment) bons pour le couple ?
SEXTOS : les SMS coquins sont-ils (vraiment) bons pour le couple ?

"Le sexto le plus cochon que j'ai envoyé ? Un rapide J'ai envie de toi… Et encore, j'étais hyper gênée, surtout que mon mec (on était ensemble depuis sept mois) m'a répondu par un smiley", témoigne Géraldine, 29 ans. La mésaventure...