Luna Skye : son enfer sur terre à cause d'injections aux fesses 

Luna Skye, candidate des Marseillais, a frôlé la mort et vit désormais un calvaire à cause de piqûres pour avoir un fessier bombé. Une procédure relativement dangereuse sur laquelle son chirurgien a brisé le silence...

Luna Skye : son enfer sur terre à cause d'injections aux fesses 
© Luna Skye - Capture d'écran - YouTube

Elles sont nombreuses à avoir succombé à la tendance des injections HYAcorp, un acide hyaluronique qui permet de s'offrir un fessier bombé à la Kim Kardashian. Malheureusement, cette technique douteuse peut être extrêmement dangereuse. Luna Skye, candidate des Marseillais et influenceuse aux près de 450 000 abonnés, connaît bien les ravages de ces injections. La jeune femme de 26 ans a payé 7 000 euros pour recevoir 40 seringues par fesse (il est conseillé de se faire injecter entre 5 à 20 seringues par fesse) et est désormais atteinte d'un staphylocoque et d'une septicémie.

Luna Skye, un "cobaye" : addiction et calvaire à l'hôpital

Elle a frôlé la mort et a dû être hospitalisée trois mois dans un établissement de Los Angeles, avant d'être rapatriée en France en décembre 2021. "J'ai passé trois mois à l'hôpital aux Etats-Unis (...) J'ai l'impression d'y avoir été un cobaye. On a testé plein de traitements et dès qu'on les interrompait, je refaisais une infection. Je suis devenue dépendante à l'oxycodone (un opioïde, ndlr)", a-t-elle expliqué à Libération.

Encore aujourd'hui, Luna Skye vit un calvaire au quotidien: "J'ai six grosses mèches qui rentrent d'un côté de la fesse et ressortent de l'autre. J'ai donc 12 trous. Ces mèches permettent aux infirmières de procéder à des lavages: deux fois par jour, on fait passer de la Bétadine et de l'eau oxygénée".

Emilie Amar : ses problèmes de santé à cause des injections

Comme Luna Skye, Emilie Amar, ancienne candidate de Friends Trip, a été confrontée à divers sérieux problèmes de santé après les 33 injections de HYAcorp qu'elle avait reçues. Après avoir contracté une infection, Emilie Amar a dû être soignée avec des traitements antibiotiques qui ont, à force, endommagé son foie et entraîné une hépatite médicamenteuse. "On n'a pas de solution car la bactérie se loge certainement à l'intérieur du produit et celui-ci met deux ans à se résorber. Dès que j'arrête le traitement, l'infection revient", a-t-elle déploré. Elle doit multiplier les allers et retours à l'hôpital et est soignée par des infectiologues.

Le chirurgien de Luna Skye brise le silence

Interrogé sur le sujet, Benjamin Azoulay, le chirurgien qui a opéré un grand nombre de stars de la télé-réalité, et a injecté le HYAcorp dans le fessier de Luna Skye et celui d'Emilie Amar, a brisé le silence dans Libération. "J'ai injecté 350 patientes et 3 ont été victimes d'infection. Je ne me dédouane pas de ma responsabilité, mais dans la majorité des cas, cela se passe bien", a-t-il assuré, avant de préciser qu'il n'avait pas "d'intérêts financiers avec l'entreprise" HYAcorp. "Quand le produit est arrivé en France, j'ai créé un protocole d'injection et aujourd'hui je forme des professionnels à son utilisation", a-t-il ajouté.

Quant à savoir pourquoi Luna Skye a reçu 40 seringues par fesse au lieu du maximum recommandé de 20 seringues, le chirurgien a expliqué: "Secret médical oblige, je ne peux évoquer directement le cas de mes patientes mais pour info, il s'agit de recommandations, pas d'interdictions émises par le labo". Il a ajouté avoir prévenu l'Agence nationale de sécurité du médicament et l'Agence régionale de santé dès le moment où il a été mis au courant des infections.