Le Jeune Ahmed : les frères Dardenne s'attaquent aux fanatiques [B-A]

Ahmed est un jeune Belge de 13 ans. Il découvre la vie, ses bonheurs, mais aussi une part plus sombre. Encouragé par les injonctions de son imam, il devient incontrôlable et commet des actes irréparables. Comment ce jeune garçon va-t-il s'en sortir ? Quel avenir pour un enfant devenu fanatique et ayant perdu goût à la vie ? Réponse le 22 mai 2019 en salles. Bande-annonce.

Il ne joue plus aux jeux vidéos, il a enlevé tous les posters de sa chambre... Ahmed, 13 ans, perd, petit à petit, goût à la vie. Séduit par les discours d'un imam qu'il voit comme un dieu et un guide, ce bon élève, discret et doux rejette violemment sa professeure, sa mère, les filles... et se mue en un être fermé, obsédé par la religion et dépourvu de conscience. Ce qui va le mener tout droit dans un centre spécialisé pour jeunes délinquants.
Prenant à bras le corps le sujet brûlant de la montée de l'islam radical et des dangers du fanatisme religieux, Jean-Pierre et Luc Dardenne (Le Gamin à Vélo, L'Enfant, Deux Jours, Une Nuit) avouent s'être laissés emporter par l'histoire insoutenable de leur Jeune Ahmed. "En commençant l'écriture, nous n'imaginions pas que nous étions en train de donner naissance à un personnage si fermé, capable de nous échapper à ce point". 
Misant sur de jeunes acteurs, les frangins belges qui sont en compétition au Festival de Cannes, s'intéressent, avec maestria, au langage hermétique, à l'adolescence et à la recherche de l'humanité. Du grand cinéma, une intelligence remarquable.  

Le Jeune Ahmed de Jean-Pierre et Luc Dardenne, avec Idir Ben Addi, Olivier Bonnaud, Myriem Akheddiou, Victoria Bluck. Durée : 1h24 En salles le 22 mai 2019.