Les marques parlent aux lectrices

Marie Jagrik, lauréate du Trophée Perle de Lait 2020, créatrice de Wakae

Le déclic entrepreneurial était au cœur de la 3e édition du Trophée Perle de Lait, récompensant une entrepreneuse engagée. Marie Jagrik décroche le prix du public avec Wakae, marque de vêtements de sport éco-conçus à partir de déchets marins. Rencontre avec celle qui a osé se jeter à l'eau.

Marie Jagrik, lauréate du Trophée Perle de Lait 2020, créatrice de Wakae
© Wakae

Votre projet a été plébiscité par le public. Que représente cette récompense ?

C'est un vrai coup de pouce et un gros générateur d'énergie, surtout en cette période de confinement où tout avance au ralenti. Cette reconnaissance me booste énormément et me conforte : le sport et la défense des océans réunissent un grand nombre de personnes. Cette distinction me donne envie de me dépasser davantage pour préparer le lancement de la première collection prévu en septembre, même si tout dépendra de la sortie de crise en France et en Europe du Sud, où se trouvent mes fournisseurs.

Le Trophée Perle de Lait s'accompagne d'une bourse de 5 000 € et d'un mentorat sur mesure. Quels projets allez-vous concrétiser ?

J'aimerais rendre Wakae accessible au plus grand nombre. La dotation va me permettre de produire en quantité suffisante pour élargir la distribution au sein de magasins spécialisés dans le running et d'étoffer la collection avec des vestes pour l'hiver et des brassières, en plus des tee-shirts, shorts et leggings. Je prévois aussi d'organiser une course destinée à sensibiliser les participants à la cause des océans. Par ailleurs, étant seule dans cette aventure entrepreneuriale, je me réjouis de bénéficier de l'accompagnement offert par l'incubateur La Ruche.

Quels conseils donneriez-vous à celles qui veulent se lancer dans l'entrepreneuriat ?

N'hésitez pas trop longtemps et lancez-vous, car plus on hésite, plus on se pose des questions et on se trouve des freins. Il est toujours possible d'apprendre sur le tas. Faites-vous confiance et n'ayez pas peur de solliciter l'aide d'experts, surtout si, comme moi, vous êtes seule. Ils sont toujours très heureux de partager leurs connaissances.

Où voyez-vous votre entreprise dans cinq ans ?

J'aimerais que Wakae devienne une véritable équipe d'une dizaine de personnes, réunies pour la protection des océans, et que la marque ait une certaine notoriété auprès de tous les coureurs engagés.

Découvrez les autres articles du dossier Trophée Perle de Lait