Les Français sont les champions de la pause déj'

Une enquête d'Happiness Index montre que les Français sont les champions du monde de la pause déjeuner et sont friands des soirées après le travail... Des informations qui ne manqueront pas d'amuser la galerie à la machine à café !

Les Français sont les champions de la pause déj'
© Katarzyna Białasiewicz

Les Français seraient-ils flemmards ? D'après une étude réalisée par Happiness index pour Wrike, une plateforme de gestion du travail collaboratif pour les entreprises, nous serions les champions du monde... de la pause déjeuner ! Menée en novembre 2018 sur un panel de 1000 employés en France, Allemagne, au Royaume-Uni et aux Etats Unis, dans des entreprises de plus de 200 personnes, cette étude très sérieuse pointe la coolattitude des Français... Et leur amour de la gastronomie 

Les Français mangent entre collègues, les Anglais préfèrent rester en poste

Selon cette enquête, 39% des salariés français prennent une pause déjeuner d'au moins 30 minutes avec leurs collègues tandis que 14% d'entre eux mangent assis à leur poste. Les Français sont ainsi en tête du podium des amoureux de la pause dej'. Un chiffre moins élevé chez nos voisins anglo-saxons, qui ne sont que 20% à consacrer autant de temps à leur repas du midi et préfèrent déguster leur lunch sans quitter leur place (25%). La pause déjeuner a-t-elle une incidence sur la satisfaction au travail ? Affirmatif, selon l'étude ! Parmi les Français heureux au bureau, 79% consacrent au moins une demi-heure à leur repas du midi. "Faire des pauses régulières permet d'accroître la productivité selon les spécialistes, les individus déjeunant à leur bureau sont souvent moins efficaces même si leur premier souhait est de gagner du temps" lit-on. 

Les Français, champions d'Europe de l'after-work

Toujours d'après cette même étude, les salariés français seraient 32% à participer à des événements organisés par leur entreprise, en dehors des heures de bureau, juste derrière leurs amis Américains (34%) et loin devant leurs voisins anglais et allemands (17% ). Seuls 13% des Français disent éviter ce genre de sortie. Ces évents plaisent beaucoup à la jeune génération française, avec un taux de participation atteignant les 56% chez les 18-21 ans

Le salarié français, pas si ronchon que ça 

Halte aux clichés : les Français ne se plaignent pas constamment. Ils seraient même plutôt contents de leur travail. La tranche des 18-21 ans est la plus heureuse au boulot, avec 70% d'entre eux qui se disent "très satisfaits" de leur job. Chez les 22-37 ans, on fait un peu plus la grimace, avec 34% de personnes "très satisfaites". Les 54-65 ans, quant à eux, sont 31% à être "très satisfaits". De surcroît, les Français sont 68% a déclarer avoir de "bonne" ou "très bonne" relation avec leur supérieur. Un chiffre conséquent mais pas autant que celui des Anglais (72%) et des Américains (79%) !

Voir aussi :