Jean-Luc Lahaye : "Cravache", "Animal", Couple Macron, Sadomaso... et autres détails sordides

Alors que Jean-Luc Lahaye est accusé de viols, sa fille aînée Margaux affirme avoir été "manipulée" et étranglée. Les victimes présumées ont donné des détails glaçants sur les pratiques subies...Le chanteur, lui, invoque le "couple présidentiel" et des rapports sexuels consentis...

Jean-Luc Lahaye : "Cravache", "Animal", Couple Macron, Sadomaso... et autres détails sordides
© LAURENT BENHAMOU/SIPA

Alors que Jean-Luc Lahaye est accusé de viols par deux jeunes femmes, sa fille Margaux, âgée de 37 ans, est également impliquée dans l'affaire. Elle est accusée de "subornation de témoin" et "complicité de viol". Les plaignantes ont détaillé, auprès des enquêteurs, quel aurait été le rôle de la fille du chanteur, devenue paraplégique depuis une chute accidentelle du balcon d'un immeuble survenue en 2019.
Roxane, l'une des victimes présumées, avait déjà envoyé à l'artiste des photos sexuelles, à la demande de celui-ci, alors qu'elle n'avait que 14 ans. Facebook, qui avait repéré ces échanges, avait alors signalé le compte de l'interprète de Papa Chanteur à la justice. En 2015, il avait donc été accusé de "corruption de mineur".
Lors de sa récente audition à l'OCRVP, Roxane a affirmé qu',à l'époque du procès, Margaux Lahaye "lui aurait dicté les réponses qu'elle devait donner à la police et lui aurait également intimé l'ordre d'installer une application de messagerie sécurisée, Wickr, pour parler à son père", selon Le Parisien.

Margaux Lahaye, "manipulée" par son célèbre père

La fille aînée du chanteur "serait même allée jusqu'à organiser une rencontre au bois de Boulogne dans le but de lui mettre un coup de pression avant le procès", selon les propos de Roxane aux enquêteurs.
Quant à Margaux Lahaye, qui avait été placée en garde à vue avant d'être relâchée le lendemain pour raison de santé, a, elle confirmé lors de son audition qu'elle avait été en contact avec Roxane et lui avait bien dicté les réponses qu'elle devait donner à la police.
Mais selon la fille aînée de Jean-Luc Lahaye, c'est son célèbre père qui l'aurait poussée à procéder ainsi, expliquant qu'elle avait été "manipulée et instrumentalisée" par lui. L'artiste de 68 ans aurait d'ailleurs déjà fait preuve de violences envers elle, l'ayant déjà étranglée, selon ses propos. 

Roxane dénonce des "pénétrations violentes et douloureuses"

Roxane aurait rencontré le chanteur au moins six fois, et celui-ci l'aurait poussée à avoir des rapports sexuels particulièrement violents. "Les pénétrations étaient violentes et douloureuses, je pensais que j'allais mourir, je tremblais de tous mes membres", a-t-elle confié aux enquêteurs, toujours selon le quotidien local. L'accusé, lui, a répliqué: "Tout ce qu'elle raconte par le menu est fantaisiste. Je conteste cette violence, ces déchirements, ces pleurs (…) Je serais donc un monstre dans mes rapports sexuels avec elle, c'est incroyable. C'est vrai que nous avons eu un rapport sexuel pour moi il était assez commun. Je ne l'ai jamais vue pleurer ni même trembler".

Jean-Luc Lahaye, un "animal" selon Emeline

Quant à l'autre victime présumée, Emeline, elle parle également de rapports sexuels brutaux et sadomasochistes. Elle aurait eu pas moins de 52 relations sexuelles avec le chanteur, décrit comme un "animal", alors qu'elle était encore mineure, selon ses propos aux enquêteurs. Pour son 17e anniversaire, il lui aurait notamment donné 17 coups de cravache. "Je précise qu'elle était très en demande et infatigable, c'est le souvenir que j'ai d'elle (…) J'ai de bonnes raisons de croire qu'elle prenait du plaisir", a répliqué Jean-Luc Lahaye.

Jean-Luc Lahaye se justifie... avec les Macron

Interrogé par un enquêteur et un psycho-criminologue lors de sa garde à vue, le chanteur a tenté de se justifier de manière... étonnante. Alors que l'enquêteur lui avait demandé à quel âge il situait  "la majorité sexuelle", Jean-Luc Lahaye a répondu en prenant pour exemple Brigitte et Emmanuel Macron, toujours selon Le Parisien: "Notre couple présidentiel a donné le ton. On ne trouve rien à redire que madame Macron a séduit son élève de 14 ans, 15 ans, donc aujourd'hui le curseur est un petit peu ailleurs".
Et lorsqu'on lui a demandé s'il était "normal d'avoir des relations sexuelles avec une mineure de plus de 15 ans", Jean-Luc Lahaye a convoqué Léo Ferré à qui l'on attribue la phrase: "Ce qui est ennuyeux avec la moralité, c'est que c'est toujours celle des autres". Et d'ajouter: "Je pense que nous avons tous une moralité propre avec ses variations, c'est une partition avec ses notes. Il y a des notes qui s'accordent très bien avec d'autres et il y a des dissonances". Le chanteur aurait-il maîtrisé l'art de jouer du violon?