Les marques parlent aux lectrices
Publi-information

Et si on choisissait un vélo écolo ?

Ni métro ni trottinette… Et si l'on faisait un geste pour la planète en se déplaçant sur une bicyclette en matière recyclée ? Un choix rendu possible grâce à l'initiative de Nespresso qui vient de créer un vélo original en aluminium, issu de ses capsules, en partenariat avec la marque de vélo suédoise Vélosophy.

Et si on choisissait un vélo écolo ?
© Nespresso

Écolo et solidaire

Baptisé "Re:cycle", ce modèle de vélo – vendu en série limitée à 1 000 exemplaires – est facilement repérable. Il arbore en effet une couleur violet vif, en référence au célèbre motif Arpeggio de la marque de café. Clin d'oeil, sa cloche prend la forme d'une capsule pour ne négliger aucun détail et dispose d'un porte-mug ultra-pratique à l'avant.

"C'est un objet d'art, mais le véritable but est de l'utiliser tous les jours , souligne Jimmy Östholm, créateur de la marque suédoise.

Au-delà de sa dimension écologique, ce vélo est également solidaire puisque pour un exemplaire acheté, un autre est offert à une écolière en Afrique afin de favoriser son accès à l'éducation.

Un engagement au quotidien

L'écologie s'incarne dans la vie de tous les jours, en pédalant mais aussi en triant ses déchets et notamment ses dosettes de café.

"Nespresso a un fort engagement en faveur du déve­loppement durable, et c'est la raison pour laquelle nous avons créé ce partenariat, dont nous rêvions depuis longtemps. Nous sommes fiers d'avoir co-créé un vélo qui fait un pas vers l'avenir. Il est magnifiquement conçu, fabriqué de manière responsable et produit de manière durable." explique Jimmy Östholm, fonda­teur de Velosophy.

Le geste de tri facilité partout en France

Une économie circulaire vertueuse qui s'inscrit dans la démarche écologique et durable de la marque. En effet, Nespresso a cocréé, il y a 10 ans maintenant, une filière de recyclage, avec le CELAA* et Citeo, qui équipe les centres de tri afin de récupérer l'ensemble des petits emballages en aluminium. Grâce à cela, 25% Français peuvent désormais trier leurs capsules directement dans le bac jaune (carton, plastique, papier) prévu à cet effet, et ce, dans plusieurs grandes villes de France (Rennes, Rouen, Strasbourg, etc.).

La marque Nespresso investit ainsi pas moins de cinq millions d'euros par an pour le recyclage de ses capsules usagées. Une initiative responsable pérenne qui permettra à près de la moitié des Français de trier les petits emballages métalliques, dans leur poubelle de recyclage, d'ici à 2022, pour donner une seconde vie à l'aluminium et en faire de nouveaux objets.

*Club de l'Emballage Léger en Aluminium et en Acier