Richard Berry nie les "jeux sexuels" décrits, mais reconnaît des violences

Richard Berry est accusé de "viols, agressions sexuelles et corruption de mineur" par Coline Berry Rojtman. Elle dénonce ses "mensonges" et les "jeux sexuels" de son père. L'acteur de 70 ans, papa d'une petite Mila, 6 ans, a nié en bloc les allégations mais a reconnu avoir été un mari "violent"...

Richard Berry nie les "jeux sexuels" décrits, mais reconnaît des violences
© Jean-Marc HAEDRICH/SIPA

[Mis à jour jeudi 4 février à 13h50] La parole s'est libérée… Après les accusations d'inceste de Camille Kouchner envers son beau-père incestueux Olivier Duhamel, c'est Richard Berry qui est mis en cause par sa fille, Coline Berry Rojtman, âgée de 45 ans.
L'épouse du producteur Romain Rojtman a accusé son père d'attouchements sexuels. Les faits auraient eu lieu lorsqu'elle était enfant, alors qu'elle était âgée de huit à dix ans, selon Le Point.
Si les faits sont désormais prescrits, la quadragénaire a tout de même porté plainte contre son géniteur pour "viols, agressions sexuelles et corruption de mineur", a informé FranceInfo. 
Sa plainte vise également l'artiste Jeane Manson. A l'époque des faits présumés, le père de Coline Berry Rojtman était marié à la chanteuse américaine.

Des "jeux sexuels" dénoncés

Un extrait de la plainte de Coline Berry Rojtman a été publié dans Le Monde. Celle-ci y dénonce des "jeux sexuels" qui auraient été initiés par son père et son épouse de l'époque. 

"Quand le couple avait la garde des enfants en fin de semaine, il leur serait arrivé, le matin après leurs ébats, de convier ceux-ci dans la chambre parentale. Le père de la plaignante lui aurait alors proposé de jouer à l'orchestre avec ses organes sexuels et ceux de sa partenaire (pénis, seins), les deux adultes étant nus.[…] Mme Coline Berry aurait donc été contrainte d'apposer sa bouche sur le sexe de M. Berry, le tout en présence de l'autre enfant et de manière répétée", lit-on dans l'extrait de plainte.

"Il me montrait comment son sexe pouvait bouger. Evidemment, j'étais petite, je me disais : 'Ah, il peut faire bouger son sexe'. Plus tard, j'ai compris que quand un sexe d'homme bouge, c'est qu'il est en érection", a raconté Coline Berry Rojtman au Monde.

Jeane Manson, "horrifiée", dément les accusations

Quant à Jeane Manson, elle a nié en bloc les accusations, notamment dans un message audio diffusé dans l'émission Touche Pas à Mon Poste, le 3 février : "Je dénonce cette inquisition malsaine. C'est une affaire entre un père et une fille qui n'arrivent pas à se comprendre. Ce n'est pas mon histoire (...) Je suis horrifiée par ces propos car durant le peu de temps que j'ai passé avec elle, à aucun moment je n'ai eu connaissance de faits à caractère incestueux de la part de Richard".

Sa fille, Shirel, s'est également exprimée dans un post Facebook ;  "Il n'y a pas eu de gestes déplacés de Richard. Il n'y a pas eu de jeu sexuel avec lui et ma mère. Jamais. Aucun abus, aucun attouchement, rien. Les mensonges de Coline sont impardonnables".


Richard Berry reconnaît "les coups"

Quant à Catherine Hiegel, la mère de Coline Berry Rojtman, elle a confié au Monde que Richard Berry avait été un mari violent. "Il m'a toujours fait peur", a-t-elle expliqué.

Si l'acteur nie en bloc les accusations d'inceste, il a toutefois avoué les "coups" et les violences envers ses ex-épouses Catherine Hiegel et Jeane Manson, toujours selon le Monde.

Richard Berry : le "choc" après les accusations d'inceste

En ce qui concerne les accusations d'inceste, l'acteur s'est dit "choquédans Le Point

"Je suis face à une situation parmi les plus douloureuses qui soient pour un homme, et pour un père", a-t-il d'abord déclaré avant de livrer sa version des faits. 

L'acteur de 70 ans a raconté qu'il s'était séparé de la mère de sa fille, Catherine Hiegel, alors que celle-ci avait deux ans. Et la rupture se serait déroulée "dans des conditions très conflictuelles".

Il a assuré qu'après cette subite séparation, il veillait à s'occuper de sa fille le dimanche, puis le week-end, avec sa conjointe de l'époque Jeane Manson. "J'ai été un père trop jeune, trop absent, mais aimant, et respectueux de ma fille", a-t-il assuré. 

Des décennies plus tard, en 2014, Richard Berry, en couple avec la comédienne Pascale Louange, a annoncé qu'il allait de nouveau devenir papa

"Je démens ces accusations immondes"

"Coline, elle-même enceinte, a réagi avec une violence extrême, puis, dans un mail envoyé à ma femme, elle a pour la première fois fait allusion au fait qu'elle aurait été 'abusée'", a poursuivi celui qui est désormais père d'une petite Mila, 6 ans.

Mais l'acteur persiste et signe : il n'a jamais été coupable de telles atrocités. "Je démens de toutes mes forces et sans ambiguïté ces accusations immondes. Je n'ai jamais eu de relations déplacées ou incestueuses avec Coline ni avec aucun de mes enfants. Ces allégations sont fausses".

"Son récit a évolué avec le temps. Il a été démenti, renouvelé et enrichi par elle au gré des interlocuteurs, ou de l'actualité. Pendant des années, j'ai tenté de lui parler, de mettre un terme à ses mensonges, de comprendre ce dont elle avait besoin, sans succès. Je m'en suis ouvert à des psychiatres, à ma famille, à mes amis", a ajouté le comédien, qui a donné en 2005 un rein à sa sœur Marie Berry, alors qu'elle était en insuffisance rénale terminale et atteinte de la maladie génétique du syndrome d'Alport.

Richard Berry, face à une "enquête approfondie"

Selon le comédien de 70 ans, Coline Berry Rojtman aurait ensuite "remanié à nouveau son récit", après la parution de l'ouvrage de Camille Kouchner, La Grande Familia. Elle aurait porté plainte après avoir été en contact avec plusieurs journalistes. 

"Dès que j'ai appris que cette démarche judiciaire avait été engagée, j'ai immédiatement fait écrire au procureur de Paris pour lui demander, malgré la prescription, qu'une enquête approfondie soit diligentée pour que la vérité soit définitivement établie", a asséné le comédien.

Richard Berry, également père de l'actrice Joséphine Berry, née de son ancien amour avec Jessica Forde, a assuré que le reste de sa famille croyait à sa version des faits et niait celle de Coline Berry Rojtman: "L'ensemble des témoins de l'époque qui ont partagé notre vie et nos moments communs sont formels: rien de tout cela n'a existé. Pourquoi ma fille m'accuse-t-elle de gestes que je n'ai pas commis ? Pourquoi va-t-elle au bout de cette folie destructrice ? J'aimerais comprendre sa souffrance. J'ai été présent peut-être trop peu, ou trop tard. Je ne sais pas si cela peut expliquer quoi que ce soit".

"Il appartient désormais à la justice d'établir les faits", a-t-il conclu.

Coline Berry sort du silence et dénonce les "mensonges"

Coline Berry Rojtman a réaffirmé son témoignage, dans une Story Instagram : "Les mensonges de mon père ne résisteront pas à un examen minutieux de tous les éléments réunis jusqu'ici".

Face à la réponse de son père dans Le Point, la mère de trois enfants a déclaré : "Ma narration des faits n'a jamais varié, nombre de témoignages peuvent être fournis au soutien de cette assertion, notamment au sein de ma propre famille. Ce qui a évolué au fil du temps, c'est son attitude : de la violence première, il est ensuite passé à la sollicitation moite pour que je 'passe l'éponge' ou ne le fasse pas passer pour un 'pédocriminel'"

Et d'ajouter : "C'est cette enfant, celle qui était embrassée par son père sur la bouche avec la langue, celle avec qui son père n'a jamais eu la moindre pudeur, celle qui a dû participer à ses jeux sexuels dans un contexte de violences conjugales notoires, c'est elle, qui a déposé plainte."