Mylène Demongeot a 85 ans : elle n'a pas eu d'enfant, a aimé un seul homme, combattu cancer et coronavirus... [SECRETS]

Mylène Demongeot est passée tout près de la mort... Mais, envers et contre tout, elle célèbre ses 85 ans le 29 septembre ! Sa passion pour Didier Raoult, sa lutte contre la maladie, la question de la maternité, arnaque et pauvreté : découvrez les secrets de l'actrice qui a marqué tout une génération.

Mylène Demongeot a 85 ans : elle n'a pas eu d'enfant, a aimé un seul homme, combattu cancer et coronavirus... [SECRETS]
© Jerome Domine/ABACAPRESS.COM

Mylène Demongeot fête ses 85 ans le 29 septembre. Étonnante de résilience, l'interprète d'Abigail dans Les Sorcières de Salem a enduré bien des épreuves. De la mort de son grand amour, à son combat contre le cancer, en passant par l'arnaque dont elle a été victime et sa terrible contamination au coronavirus. Malgré tout, l'actrice n'a jamais perdu le sourire. Optimiste de nature, la comédienne, qui continue à investir les plateaux de tournage, préfère se remémorer les moments de joie intense qu'elle a vécus... Car ils ont tout de même été nombreux ! (Re)découvrez le parcours et les secrets de l'actrice passionnée...

Elle s'est faite repérer grâce à une photo

Mylène Demongeot, née d'un père français et d'une mère ukrainienne, fait ses premiers pas dans l'industrie du cinéma dans les années 50. Mais c'est un cliché d'elle, pris par son compagnon de l'époque, le photographe Henri Coste, qui la révèle aux yeux de Raymond Rouleau. Il lui donne l'un des rôles principaux pour son film Les Sorcières de Salem, aux côtés de Simone Signoret et Yves Montand. Voilà un démarrage sur les chapeaux de roues!

Harcelée dans son enfance

Mylène Demongeot connaît la gloire et le succès au cinéma. Admirée de tous, l'actrice peut prendre sa revanche sur la vie et particulièrement sur ses camarades de classe qui l'ont traînée dans la boue, étant enfant. "Comme je louchais étant petite, les enfants me terrifiaient, j'ai été très violemment harcelée", nous avait-elle confié. 

Elle a connu l'amour fou, le seul et l'unique

Lorsque son ami, le photographe Serge Beauvarlet, lui parle pour la première fois d'un certain Marc Simenon, fils de l'écrivain Georges Simenon, Mylène Demongeot l'envoie sur les roses. "C'est un fils à papa à la con", lâche-t-elle, persuadée de ne partager aucun point commun avec lui.

Plusieurs fois, ils se croisent… et s'ignorent. Il faut attendre quelques années, en 1966, pour que les tourtereaux aient le déclic. "Ça deviendra tout de suite obsessionnel (...) Et puis, je dois confesser que nos corps s'accordaient parfaitement. C'est un peu ça, la magie de l'amour", a-t-elle raconté au Figaro

Mylène Demongeot n'a d'ailleurs jamais pu retrouver l'amour fou, après la mort de son cher et tendre, survenue en 1999, après une chute dans les escaliers. "Je lui suis restée fidèle toute ma vie. J'étais tellement bien avec lui. Je l'ai connu quand j'avais 27 ans, je suis restée avec lui 35 ans. Mais je n'en ai pas pris un autre. De toute façon, un homme ça m'a suffit", a-t-elle confié au Journal Des Femmes

Son grand amour était alcoolique 

Malheureusement, Marc Simenon avait de nombreuses failles, la plus terrible étant son penchant pour la bouteille. "Il m'en a fait voir de toutes les couleurs, mais j'ai passé des années merveilleuses avec lui ! À cause de sa fragilité et de son caractère fantasque, il est tombé dans l'alcool", nous a raconté l'interprète d'Abigail dans Les Sorcières de Salem

Son arche de Noé

Mylène Demongeot a vécu dans une résidence qui avait des allures de véritable zoo aux côtés de Marc Simenon. Dans son ouvrage L'Amour Fou, paru en 2019, aux éditions Michel Lafon, l'actrice raconte que les tourtereaux ont possédé un serpent, des mangoustes, un lion, une chouette, un renard, des chiens, des chats… Pas de quoi s'ennuyer! 

Elle était une féministe avant l'heure

Mylène Demongeot avait beau être folle amoureuse de Marc Simenon, elle ne s'est jamais laissée mener à la baguette. "La première fois que Marc m'a demandé de repasser sa chemise, j'ai pris le fer à repasser et je l'ai laissé brûler sur sa chemise en lui disant : 'Ne me demande pas ce genre de choses' (rires). Je veux bien que l'on partage les tâches, mais il est hors de question que je fasse tout", nous a-t-elle confié.

Et pour cause, l'actrice a été élevée par une mère qui a pris son destin en main : "Ma mère a lutté toute sa vie pour l'émancipation des femmes. Elle a vu sa propre mère, une Ukrainienne de 'petites conditions' faire le ménage et souffrir de ses avortements à répétitions. Elle s'est dit qu'elle ne serait pas comme ça. Elle a quitté l'Ukraine et est partie à Shanghaï, a essayé de devenir indépendante".

Elle a combattu un cancer

Mylène Demongeot a lutté contre un cancer en secret, en 2019. C'est uniquement une fois guérie que l'actrice a révélé sur Facebook qu'elle avait été malade. Elle avait même publié une photo de des cheveux courts.

Pourquoi elle n'a pas eu d'enfants

Mylène Demongeot n'a jamais eu d'enfants. Un choix qu'elle ne regrette pas. "J'ai failli avoir des enfants avec mon premier mari (Henri Coste, NDLR), mais comme il voulait que je fasse carrière, il m'a fait avorter deux fois. Si j'étais tombée enceinte avec Marc, peut-être que j'aurais aimé être mère… Mais cela ne s'est pas passé ainsi. Et puis, je me disais que si un gosse se mettait entre nous, cela m'énerverait", nous a-t-elle déclaré.

Fan... du professeur Raoult

La comédienne a, elle aussi, été contaminée au coronavirus en avril. À 84 ans et en rémission d'un cancer, Mylène Demongeot était plutôt mal lotie pour combattre le virus. "Les médecins ne me voyaient pas passer la semaine. J'étais quelque part entre la vie et la mort", a-t-elle confié dans Ouest France.

Heureusement, l'actrice a été guérie grâce à un traitement à base d'hydroxychloroquine. Autant dire qu'elle est désormais pleine de gratitude pour le professeur Raoult… "J'ai failli mourir mais je m'en suis sortie magnifiquement grâce au traitement du professeur. Je suis prête à le crier partout car je vois qu'on l'enquiquine comme c'est pas permis : mais moi, je lui dois la vie, et quelqu'un qui vous sauve la vie, on lui dit merci, alors merci professeur Raoult", a-t-elle lâché au micro de RTL.

Elle est ruinée 

Mylène Demongeot a été la malheureuse victime d'un escroc. En 2012, elle a confié deux millions d'euros, toutes ses économies, à un conseiller en patrimoine, mais celui-ci prêtait cette somme à d'autres, selon le modèle de la pyramide de Ponzi. Le compte de Mylène Demongeot a servi à alimenter certains de ses clients, potentiellement Isabelle Adjani, Magloire ou encore Samy Naceri, qui ignoraient tout de l'escroquerie.

Bien que le filou ait été arrêté par l'organisme anti-blanchiment de Bercy, Mylène Demongeot n'a toujours pas revu la couleur de son argent

"Depuis cette affaire, j'ai appris à me serrer la ceinture, je vis désormais à Paris dans un appartement de 35 m². Je ne pensais pas qu'à mon âge, je devrais me priver, or je compte désormais mes sous", a-t-elle confié à Ici Paris.