Catherine Laborde : les secrets de star météo de TF1

En l'honneur de la grande dame météo de TF1, on revient sur neuf informations confidentielles à connaître...

Catherine Laborde : les secrets de star météo de TF1
© BENAROCH/SIPA

Visage incontournable du PAF, Catherine Laborde a fait le beau temps (et la pluie) pendant vingt-huit ans sur le Paquebot TF1. L'animatrice Météo qui fêtait le 8 mai 2020 ses 69 printemps cache quelques anecdotes croustillantes...

Graine de comédienne

Alors qu'elle était adolescente, Catherine Laborde rêvait de devenir actrice. En parallèle avec une licence d'anglais, la jeune femme a pris des cours d'art dramatique au conservatoire de Bordeaux. Comme elle l'a confié à Gala, elle est parvenue à convaincre son père de la laisser tenter sa chance à Paris.

Débutante dans les séries télé

Avant de devenir l'un des visages de la première chaîne, Catherine Laborde a joué au petit écran. Elle a commencé sa carrière télévisuelle en 1972 dans la série Les Gens de Mogador. Après un détour par le théâtre, elle a prit le chemin du cinéma, en jouant dans le film de Jean-Charles Tacchella, Voyage en Grande Tartarie, en 1973, puis dans Les Filles de Malemort (1974) et Cousin Cousine (1975), rappelle Téléstar.

Petit coup de piston pour son entrée à TF1

Et ce n'est autre que sa sœur, Françoise Laborde, qui lui a donné l'opportunité de sa vie. Responsable au service économique de TF1, la cadette de la famille Laborde a suggéré à Catherine de déposer sa candidature au poste de Miss Météo. Entre elle et les plateaux, ce fut le coup de foudre immédiat.

Liberté assumée

Pendant vingt ans, Catherine Laborde a vécu une relation mouvementée avec Thomas Stern, un publicitaire et professeur de philosophie qui se revendiquait ouvertement libertin. La situation n'était pas pour déplaire à la Bordelaise, qui a confié à Gala qu'elle n'aurait "pas été aussi amoureuse de lui s'il avait été un homme fidèle". Après une séparation, les tourtereaux ont choisi de s'unir en 2013.

Voleuse de baskets

Lorsque Catherine Laborde partait au boulot, sa fille Gabrielle constatait régulièrement "la disparition répétée de [ses] Nike". Un abus de pouvoir maternel totalement assumé par la présentatrice-météo puisqu'elles étaient "beaucoup plus confortable", a raconté la jeune fille dans un post Instagram.

Enfant timide

Lorsqu'elle était enfant, Catherine Laborde ne se sentait pas l'âme guerrière. Elle avait une peur maladive de tout ce qui se trouvait à l'extérieu : "Dehors, les chiens, les araignées, les souris, les chevaux… tout me faisait peur ! J'ai quitté le giron maternel à reculons (…)", a-t-elle confié à Gala.

De belles gambettes, c'est vrai

Tout le monde a pu admirer sa silhouette élancée à l'écran, mais ce que Catherine Laborde adorait le plus montrer, c'était ses jolis mollets galbés: "Je ne pense pas du tout à la télé, mais à mon homme. Il aime mes jambes et ça me plaît !", avait-elle raconté à Paris Match.

Papa gâteau

Jeunes filles, Catherine Laborde et ses sœurs ont passé de merveilleux moments grâce à leur papa, très attentionné. Elle a expliqué lors d'une interview à Gala: "Soucieux de notre bonheur, il nous gâtait : leçons de piano et de danse, séjours à l'étranger, nous étions comblées".

Catherine et Françoise Laborde, meilleures ennemies

Alors que Françoise Laborde sortait son libre Ça va mieux en 2008, Catherine n'a pas apprécié que sa cadette y évoque la dispute survenue au sujet d'une tante malade, selon Gala. Les sœurs sont resté en froid pendant 10 ans, avant de se rabibocher à la fin de l'année 2018.