Il y a 20 ans mourrait... Lolo Ferrari, 37 ans, 130 G

On se souvient d'elle comme d'une bimbo, à la poitrine démesurée mais Lolo Ferrari était surtout une femme brisée. Le 3 mars 2000, son corps était retrouvé sans vie à son domicile de Grasse. Vingt ans plus tard, le mystère plane toujours autour de sa mort.

Il y a 20 ans mourrait... Lolo Ferrari, 37 ans, 130 G
© NIVIERE/SIPA

Dans le cimetière Sainte-Brigitte à Grasse, Lolo Ferrari, qui rêvait tant de lumière et de paillettes, est une inconnue. Et pour cause car sur sa sépulture laissée à l’abandon son nom n’apparait pas. "La volonté de la famille est de ne pas communiquer", lâche un employé du cimetière au Monde.
Depuis sa tragique disparition, le 5 mars 2020, la famille de celle qui s’appelait en réalité Eve Vallois se mure dans le silence. Ce jour de printemps, l’ex-bimbo aux seins obus est retrouvée à 14h morte dans son lit par son mari. "Je l’ai aidée à se coucher la veille au soir vers 22 heures car elle ne se sentait pas bien et toussait beaucoup. Elle avait pris des antibiotiques. Pour ne pas la déranger, je suis allé m’installer sur le canapé du salon", raconte Éric Vigne aux policiers.
L’autopsie révèle que la jeune femme de 37 ans a succombé à un mélange d’alcool, d’antidépresseurs, de somnifères et d’antibiotiques.

Suicide ou homicide ?

Les enquêteurs soupçonnent très vite le mari de Lolo Ferrari qui était également son agent. Éric Vigne passe 13 mois en détention préventive, mais en février 2007, il est lavé de tout soupçon. "J’ai tenté à plusieurs reprises de la sauver. (...) Ma femme s'est suicidée et malheureusement, cette fois-là, je suis arrivé trop tard", déclarait alors le mari éploré face aux juges.

Treize ans plus tard, Éric Vigne est encore très amer. "Écoutez, allez voir Lolo quand vous serez décédé comme elle (…) Puis vous irez lui parler, d'accord ? Vous lui demanderez des détails. Et vous verrez que tout ce qui a été dit était faux", déclare-t-il avec ironie au Monde. Une juste est sûre: Lolo Ferrari a emporté avec elle tous ses secrets dans sa tombe… En guise d'épitaphe ? 180 cm de tour de poitrine, 2,8 kilos chaque sein, 3 litres de sérum, une vingtaine d'opérations... peut-on lire sur Libération...