Zahia, des 5 à 7 à La Croisette

Après un scandale qui a éclaboussé le football français, Zahia Dehar a profité d'une notoriété naissante pour faire de son image un véritable business. D'abord escort-girl, la jeune femme est devenue mannequin puis créatrice de mode et son profil a séduit de nombreuses célébrités. Elle est aujourd'hui l'une des stars du film "Une fille facile", présenté le 20 mai à la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes 2019. Qui l'eût cru ?

Préparez-vous, Zahia Dehar va secouer le Festival de Cannes ! L'ex-escort girl partage l'affiche du film Une fille facile, de Rebecca Zlotowski, aux côtés de Mina Farid, Clotilde Courau et Benoit Magimel. Le long-métrage, dans lequel elle campe une femme à la sexualité libérée, sera présenté à la Quinzaine des Réalisateurs avant de sortir en salles le 28 août 2019. Tour à tour créatrice de lingerie, mannequin puis actrice, la jeune femme de 27 ans est bien loin du scandale qui l'a fait connaître en 2009 alors qu'elle était encore escort-girl dans un bar parisien.

Zahia, le scandale

Zahia Dehar fait son entrée dans le monde des célébrités de façon plutôt fracassante. Point de bal des débutantes pour la jeune fille, mais plutôt des soirées d'escort-girls en compagnie de footballeurs au portefeuille généreux. La belle omet un point important en cachant à ses célèbres clients son jeune âge. Il n'en faut pas plus pour défrayer le chronique : le scandale éclate. La voilà, en 2009, au cœur d'une tempête médiatique et juridique qui aurait pu mettre fin à tous ses rêves avant même qu'ils ne commencent. Du jour au lendemain, Zahia est propulsée sur le devant de la scène. Si elle parvient à cacher son identité durant quelques mois, elle finit par révéler son visage de poupée ainsi que ses courbes au grand jour. L'opération de com' est déjà en place pour l'ex-escort girl, qui n'a pas l'intention de rester rangée dans la case des célébrités éphémères. Bien au contraire, la jeune femme réussit petit à petit à transformer son image de bimbo. Elle y parvient dans un premier temps grâce au soutien de certaines stars qui en font la nouvelle icône d'une génération, 

Zahia, mannequin puis créatrice

Pour rester connue, que faire ? Du mannequinat ? Créer sa collection ? Et pourquoi pas les deux ? Zahia a de la suite dans les idées. En 2011, le magazine américain V publie plusieurs photos de la belle à l'occasion d'un hommage à Brigitte Bardot. Peu après, les artistes Pierre et Gilles font de Zahia leur nouvelle Ève. Puis, c'est au tour de Karl Lagerfeld de s'enticher du phénomène Zahia en voyant en elle "une tradition très française de la galanterie", selon ses propos au Journal du Dimanche. Elle prend la pose pour le couturier.
Celle qui séduit les plus grands ne s'arrête pas là : Zahia prépare une première collection de lingerie. Elle prend très à cœur ce nouveau rôle de créatrice. Dans son bureau poudré façon boudoir, la belle à l'allure de Barbie (un rôle dans lequel elle se met volontiers en scène) imagine, avec son équipe, les dessous qui enchanteront ces dames (et ces messieurs).
Son premier défilé au Palais de Chaillot en 2012 est un succès. La belle présente sa collection en marge de la Fashion Week pour se donner une caution couture.  Elle clôture l’événement en défilant dans une robe de mariée transparente. Le business de Zahia est lancé. Elle organise son deuxième défilé en juillet 2013, signant une ligne très sucrée, où le rose et les références aux gourmandises ne manquent pas. C'est devant un parterre de stars très enthousiastes (Emmanuelle Béart, Zabou Breitman, Béatrice Dalle...) que la créatrice dévoile ses dessous ultra féminins.

Zahia, l'engagée

Perchée sur ses stilettos, Zahia n'est pas qu'un simple top modèle aux allures enfantines. Végétarienne, elle défend vigoureusement la cause animale. En 2015, elle devient même l'une des figures européennes de l'association PETA (Pour une éthique dans le traitement des animaux) lors de la campagne "Ayez un cœur, devenez végétarien". 

Zahia, l'actrice

Après avoir posé devant les objectifs de grands photographes, Zahia Dehar se tient à présent devant des caméras de cinéma. Elle était déjà apparue sur nos grands écrans en 2015 où elle interprète Marilyn Monroe le temps d'une scène, pour le film Joséphine s'arrondit de Marilou Berry. Cette fois-ci, pas question de figuration pour Zahia. puisqu'elle décroche son premier grand rôle dans la fiction Une fille facile, réalisée par Rebecca Zlotowski et présentée à la Quinzaine des Réalisateurs lors du Festival de Cannes 2019. Elle y campe le personnage de Sofia, une jeune femme extravertie qui passe l'été chez Naïma, sa cousine de 16 ans . Ensemble, les deux jeunes filles vont passer des vacances particulières. Si la réalisatrice révèle au journal Le Monde que c'est Zahia qui l'a d'abord contactée via Instagram, elle déclare avoir été rapidement convaincue par le charme de la belle. "J'avais le désir de personnages solaires, érotisés […] Zahia attirait ma sympathie : ce corps insensé, son silence, son arabité, cette surféminité", a-t-elle ajouté. Le film sortira en salles le 28 août. Une véritable carrière d'actrice attendrait-elle l'ex-escort girl ? 

Zahia, des 5 à 7 à La Croisette
Zahia, des 5 à 7 à La Croisette

Préparez-vous, Zahia Dehar va secouer le Festival de Cannes ! L'ex-escort girl partage l'affiche du film Une fille facile , de Rebecca Zlotowski, aux côtés de Mina Farid, Clotilde Courau et Benoit Magimel. Le long-métrage, dans lequel...