10 marques de sport où trouver des vêtements responsables

Les marques de sport n'échappent pas à la tendance éthique qui agite la mode. La preuve avec ces 10 marques responsables où trouver des pièces pour s'entraîner avec style.

10 marques de sport où trouver des vêtements responsables
© Allbirds

Investir dans une nouvelle tenue de sport, c'est bien. Si en plus, elle est conçue dans une logique responsable, c'est encore mieux. Ces dix marques de training imaginent toutes des collections à l'impact limité sur l'environnement. Une bonne raison de se (re)mettre à l'entraînement !

Kitiwaké

Des leggings, des brassières, des sweat et des T-shirts, c'est ce que propose Kitiwaké. La griffe lancée en 2017 s'adresse aux amatrices de yoga et de pilates avec sa ligne Studio, ou de sports plus intenses avec sa gamme Lab. Les pièces, produites en France et au Portugal, sont essentiellement composées de modal, de nylon et de polyamide recyclés. 

  • Le plus : Kitiwaké est membre de l'initiative 1% for the planet et reverse donc 1% de son chiffre d'affaires à des associations de sauvegarde de l'environnement.
  • Les prix : de 55 à 168 euros.
  • Le site : kitiwake.com

Kind

Reconnue structure de l'économie sociale et solidaire, la griffe Kind reverse une partie de son chiffre d'affaires "en faveur de l'impact social" dixit son site Internet. Au sein de ses collections, des leggings, brassières, cyclistes et T-shirts fabriqués avec les matières les plus respectueuses possibles de l'environnement. Surtout, la marque utilise un système d'impression digitale qui limite la consommation d'eau.

  • Le plus : la marque, qui dispose d'une boutique/café/salle de yoga à Paris, a mis en place son Kind Vintage Market, une initiative de don et de revente d'anciens produits de sport.
  • Les prix : de 20 à 68 euros.
  • Le site : kind.yoga

Gayaskin

Les amatrices d'imprimés se donnent toutes rendez-vous chez Gayaskin. Les créations colorées de cette griffe de running sont conçues à partir de pulpe de bois, filets de pêche usagés ou bouteilles plastiques recyclées. En privilégiant les transports terrestres plutôt que les airs ou la mer, Gayaskin entend diminuer au maximum son empreinte carbone. Un véritable parti pris puisque la marque mise aussi sur des emballages réutilisables Hipli afin de limiter les déchets.

  • Le plus : Gayaskin reverse 1% de ses ventes à l'association Surfrider qui protège les océans.
  • Les prix : de 22 à 85 euros.
  • Le site : gayaskin.fr

Circle Sportswear

Des matières européennes conçues à partir de bouteilles recyclées, de chutes de bois et de nylon industriel, des certifications par dizaines, des tissus recyclables, des circuits courts, des packagings durables, des livraisons à vélo... Circle, jeune marque lancée en 2020, a pensé à tout ! Les pièces, produites au Portugal grâce à un système de pré-commande qui évite la surproduction, sont récupérées par la marque en fin de vie contre un bon d'achat. Et le label de sportswear s'engage à les recycler. La boucle est bouclée...

  • Le plus : la jolie collaboration qui lie Circle à Saint James. La capsule comprend un cycliste, un short et une marinière qui donnent envie de faire du sport.
  • Les prix : de 50 à 95 euros.
  • Le site : circlesportswear.com

Marie & Marie

Créée en 2017 par Nathalie Lebas-Vautier, également fondatrice de la marque de prêt-à-porter durable Ekyog, Marie & Marie se définit comme une ligne de vêtements cosmétiques et biologiques. Des combinaisons, des bodys, des brassières et des leggings réalisés à partir de polyester recyclé ou de coton biologique.

  • Le plus : dans chaque pièce est encapsulé un sérum à base d'huile végétal qui agit sur la peau quand on la porte.
  • Les prix : de 12 à 279 euros.
  • Le site : marie-et-marie.com

Aerth

Fondée en 2020 par deux professionnels de l'univers textile et sportif, Aerth (l'anagramme de "Earth", la Terre en anglais) est une marque qui a mis les enjeux responsables au cœur de ses collections. Produites au Portugal, les pièces de la jeune griffe sont labellisées Oeko-Tex et intègrent chaque saison davantage de matières écologiques comme le polyester recyclé et le lyocell, biodégradable. Côté packaging, Aerth mise uniquement sur des conditionnements qui se recyclent. 

  • Le plus : Aerth a décidé de verser une partie de son chiffre d'affaires à l'association Solidarités Nouvelles face au chômage qui œuvre pour la réinsertion des personnes sans domicile fixe et des chômeurs longue durée.
  • Les prix : de 60 à 120 euros.
  • Le site : aerth.eu

AZ/AR

Derrière AZ/AR se cache Victoire Flochel, jeune diplômée de l'IFM. Avec sa marque créée en 2019, elle entend proposer aux femmes des produits techniques et esthétiques. Fabriquées au Portugal à partir de matières italiennes certifiées Oeko-Tex, ses collections intègrent au fil des saisons des pièces en polyamide recyclé.

  • Le plus : la griffe fait partie du collectif Collab For Love et reverse lors de ventes annoncées sur Instagram 10% de ses recettes à une association.
  • Les prix : de 65 à 79 euros.
  • Le site : az-ar.com

Allbirds

De la laine, de la fibre de bois, de la canne à sucre... La bonne idée de Allbirds : miser sur des matières naturelles qui ont le bilan carbone le plus neutre possible. C'est exactement l'objet de sa collection consacrée à la course, Natural Run, composée de tops, leggings, shorts et cyclistes à la qualité dingue. 

  • Le plus : le label vise des collections composées à 75% de matières naturelles ou recyclées dans ses collections d'ici à 2025.
  • Les prix : de 55 à 115 euros.
  • Le site : allbirds.eu

Lululemon

Spécialiste canadien des tenues de training, Lululemon a récemment imaginé une collection teinte intégralement à partir de déchets d'orange, de betteraves et de palmiers nains. Des teintures éco-responsables moins gourmandes en eau et en produits chimiques synthétiques qui s'impriment façon tie & dye sur des T-shirts, des joggings, des hoodies et des shorts. 

  • Le plus : la marque de sport explore aussi de nouvelles matières comme le Mylo, un matériau biosourcé dérivé des racines de champignon. Lululemon a notamment mis au point des tapis et des sacs grâce à cette ressource extrêmement innovante.
  • Les prix : de 58 à 118 euros.
  • Le site : lululemon.fr

 

Puma

L'équipementier sportif Puma a décidé de nouer un partenariat avec First Mile. L'objectif de cette entreprise environnementale britannique : avoir un impact tant sur la création d'emplois que sur la réduction des déchets plastiques dans l'environnement. Pour ce faire, First Mile fait appel à des personnes qui vivent à Taïwan, en Haïti et au Honduras pour collecter des bouteilles en plastique. Des déchets qui après avoir été nettoyés et transformés en fil servent à confectionner leggings, shorts, tops et brassières siglés Puma. 

  • Le plus : l'égérie de cette collection est le champion de F1 Lewis Hamilton, rien que ça.
  • Les prix : de 35 à 110 euros.
  • Le site : puma.com

Champion

La collection Eco Future de Champion © Champion

Champion lance sa première collection de produits éco-conçus, Eco Future. Des sweatshirts, joggings et crop tops unisexes fabriqués à partir de coton organique tandis que le logo de la griffe s'affiche en polyester recyclé. Pour en savoir davantage sur les actions responsables de la marque américaine, un QR code à scanner avec son smartphone se trouve au dos de chaque vêtement de cette ligne. Et comme le diable se cache dans les détails, l'étiquette de chaque produit est composée de papier recyclé et d'encre bio.

  • Le plus : pour voir la collection en vrai, direction les magasins Courir où elle est distribuée en exclusivité.
  • Les prix : de 35 à 65 euros.
  • Le site : championstore.com