Inès de la Fressange : le chic parisien

Plus rayonnante que jamais, à 61 ans, Inès de la Fressange est toujours mannequin mais également créatrice, femme d'affaires et écrivain. Même les réseaux sociaux n'ont d'yeux que pour elle. Retour sur une success story made in Paris !

Inès de la Fressange : le chic parisien
© Facebook/Inès de la Fressange

Inès de Seignard de La Fressange est née dans le Var, à Gassin. Entourée par deux frères dont elle est la cadette, elle obtient son bac à 16 ans et entre ensuite à l'Ecole du Louvre suivre des cours d'histoire de l'art. Mais son physique élancé et mince la rattrape. Elle lâche alors les études et se donne un an pour gagner sa vie en devenant mannequin. Elle débute en 1975 à l'âge de dix-sept ans et devient rapidement celle que l'on surnomme "le mannequin qui parle". De fait, Inès a pris l'habitude de discuter avec la presse lors des défilés et surtout d'afficher ses opinions sur son métier et la mode. Elle défile alors pour Guy Laroche, Thierry Mugler ou encore Christian Dior et Yves Saint Laurent et pose déjà dans le magazine ELLE.

  • Date de naissance : née le 11 août 1957
  • Taille : 1 m 80
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Ines de la Fressange (@inesdelafressangeofficial) le

Icône de la mode

Très vite, Karl Lagerfeld la repère et elle devient, entre 1983 et 1989, l'égérie de Chanel. Celui-ci lui prête d'ailleurs une ressemblance physique avec Coco Chanel disparue en 1971. À l'époque, elle est ainsi le premier mannequin à signer un contrat d'exclusivité avec une maison de couture et devient une star médiatisée et populaire. "Au début, je ne faisais que prêter mon visage pour des photos et puis, petit à petit, je me suis retrouvée avec un vrai travail, confie Inès de la Fressange à Paris Match. J'assiste alors à des réunions de marketing, je donne mon avis sur des maquillages, je m'occupe des nouveaux produits, je les présente aux hommes d'affaires. Je viens faire mon petit speech sur un podium, je réponds aux questions. Je suis en campagne électorale pour Chanel ! Je travaille au studio avec Karl, j'assiste aux essayages, au choix des tissus." Véritable icône des années 80, elle est omniprésente.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Ines de la Fressange (@inesdelafressangeofficial) le

Une nouvelle Marianne

En 1989, année du Bicentenaire de la Révolution Française, Inès de la Fressange est choisie comme modèle de la nouvelle Marianne. Une première pour un mannequin, et pour la France, qui, par le passé, a toujours préféré le visage d'actrices (Brigitte Bardot, Michèle Morgan, Catherine Deneuve…) ou de chanteuse (Mireille Mathieu). Mais ce qui est au départ un honneur va fâcher celui qui a fait sa gloire : Karl Lagerfeld. "Je ne veux pas habiller un monument, c'est trop vulgaire !", lance celui-ci qui casse aussitôt le contrat de son égérie avec Chanel. La brouille va durer des années, mais Karl et Inès finiront par se retrouver avant que celui-ci ne décède.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Ines de la Fressange (@inesdelafressangeofficial) le

2 mariages et des livres cultes

En 1990, Inès de la Fressange épouse Luigi d'Urso, homme d'affaires et marchand d'art italien (décédé en mars 2006), et donne naissance à Nine (27 février 1994) et Violette (6 août 1999). Mannequin et désormais mère, sa popularité est au top. Elle lance en 1991 sa marque de vêtements sous son nom. Le succès est immédiat aussi bien en France qu'à l'étranger où celle-ci retranscrit à merveille son style et ses looks chic et pratiques. En 2002, elle rejoint la marque Roger Vivier, aux côtés de son directeur artistique Bruno Frisoni. Tour à tour, elle repense l'intérieur des boutiques, en devient l'ambassadrice, un rôle qu'elle occupe encore aujourd'hui. Tandis qu'en 2009, elle rencontre Denis Oliviennes, chef d'entreprise français et directeur des titres de Lagardère Active dont ELLE. Mais son œil et son style font aussi fureur en librairie. Son livre "La Parisienne" ("Parisian Chic" en anglais), co-écrit avec Sophie Gachet, a été publié en 17 langues et vendu à plus d'un million d'exemplaires ! Le duo récidive en 2016 avec "Comment je m'habille aujourd'hui ? Le style de la Parisienne". Tandis que fin 2018, elle publie "Sous les toits", avec Marin Montagut, un guide d'inspiration déco pour relooker son intérieur.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par M A R I N M O N T A G U T (@bonjourmarinmontagut) le


Chic et irrévérence, telle est son essence

Insatiable travailleuse et globe-trotteuse, Inès de la Fressange séduit par son naturel et sa simplicité. Celle qui clame : "J'aime la tradition mais pas la convention" a construit un petit empire à son image. Lorsqu'elle n'est pas occupée par ses collections - elle vient de sortir ses premiers parfums Blanc Chic et Or Choc - elle signe des capsule pour les autres. Ligne de vêtements pour La Redoute en 2013, souliers androgynes avec Philippe Zorzetto en 2018 ou prêt-à-porter pour Uniqlo (déjà plus de 12 saisons au compteur !). Chaque collab' est un carton ! En 2019, elle signe encore une ligne pour Uniqlo, une collection camping chic chez Monoprix avec Frédéric Périgot. Elle s'apprête à lancer une ligne de produits pour les hôtels avec le Groupe GM. Et tout au long de l'année, on l'aperçoit aux premiers rangs des défilés et dans tous les évènements chic de la capitale. Sans Inès, Paris ne serait plus vraiment Paris !

Où retrouver Inès de la Fressange ?

Inès de la Fressange : le chic parisien
Inès de la Fressange : le chic parisien

Inès de Seignard de La Fressange  est née dans le Var, à Gassin. Entourée par deux frères dont elle est la cadette, elle obtient son bac à 16 ans et entre ensuite à l'Ecole du Louvre suivre des cours d'histoire de l'art. Mais son physique...