Jean femme : marques, tendances et histoire de l'iconique denim

Roi incontesté de notre garde-robe, le pantalon en denim est la pièce sur laquelle il est impossible de faire l'impasse. De l'histoire du jean aux marques de jeans emblématiques, anatomie d'une pièce indispensable.

Jean femme : marques, tendances et histoire de l'iconique denim
© I23RF / Grosescu Alberto

Avec plusieurs milliards de jeans vendus chaque année, le pantalon en denim règne en maître sur nos dressings. Véritable couteau suisse, il se porte à n'importe quelle occasion et se réinvente au gré des tendances. C'est en 1873 que deux hommes, Levi Strauss et Jacob Davis, inventent un pantalon hyper résistant pour les travailleurs à partir d'une toile bleue originaire de Nîmes (d'où son nom, le denim) alors utilisée pour confectionner les habits professionnels. La particularité du modèle : des rivets métalliques qui renforcent les coutures et permettent au vêtement d'être extrêmement solide. Une invention que le duo d'entrepreneur fait officiellement breveter dans la foulée, le 20 mai 1873. Le jean est né.

Les illustres marques de jeans femme tendance

Impossible de ne pas citer Levi's, donc, tant l'histoire du jean est liée à celle du label. La griffe américaine, reconnaissable à sa fameuse étiquette rectangulaire apposée au-dessus de la poche arrière gauche, est la référence absolue. Les amoureux du denim collectionnent les modèles, qu'ils entretiennent et conservent religieusement. Devenu une marque de jean incontournable des garde-robes, Levi's cumule les collaborations, cool et pointues, de Virgil Abloh à Jordan en passant par Heron Preston. Son modèle iconique ? Le mythique 501, porté par toutes les stars à commencer par Marilyn Monroe dans les années 50.

Et Levi's a inspiré des dizaines de vocation. Lee, Cimarron, Pepe Jeans, Kaporal, G Star… Elles sont légion à avoir fait du denim leur toile de fond. Pour une coupe droite impeccable et une toile japonaise rigide à souhait, direction A.P.C. La marque parisienne fondée en 1988 par Jean Touitou est à l'origine du modèle idéal. Les puristes conseillent, pour que ce jean épouse parfaitement les courbes du corps, de se laver avec et de le faire sécher directement sur soi, sans le retirer. D'autres suggèrent de le délaver en frottant les parties que l'on souhaite éclaircir dans le sable. Tous s'accordent en tout cas sur le fait qu'il faut éviter au maximum de le passer à la machine, afin de n'altérer ni sa couleur ni sa forme.

Si Cheap Monday a été le fournisseur de jean slim officiel de toute une génération, la marque a mis la clé sous la porte en 2018. Heureusement, les grandes chaînes ont pris le relais et désormais, Zara, H&M, Mango et Bershka proposent jean skinny, jean mom, jean boyfriend ou encore jean flare et combinaisons en jean à gogo. Autre alternative : miser sur les petites marques qui montent. Chez Sézane, l'offre réservée au denim s'agrandit chaque saison un peu plus. Chez Rouje, la griffe de Jeanne Damas, la promesse, c'est celle de faire des jolies fesses. Khloé Kardashian, elle, a lancé une griffe Good American qui cartonne aux Etats-Unis parce qu'elle propose des jeans qui vont à toutes les morphologies du 32 au 56 et fait appel à des mannequins de toutes les corpulences dans ses campagnes.

Le jean denim de toutes les couleurs

Outre la traditionnelle toile brute, le jean se décline dans une gamme de couleurs infinie. Au fil des tendances, il prend les couleurs de l'arc-en-ciel, se pare de fleurs ou de carreaux. Pour être sûre d'éviter le faux-pas mode, il suffit de s'offrir quelques modèles. Un jean brut en toile japonaise, à la coupe droite ou slim pour un maximum d'effet, un jean skinny noir à porter dès qu'on est en panne d'inspiration, un mom jean bleu clair pour la jouer rétro, un jean flare ou patte d'eph indigo et dès que les beaux jours pointent le bout de leur nez, un jean bootcut blanc à porter avec des espadrilles compensées ou de jolies sandales dorées. Les aficionados d'un look plus casual feront aussi acquisition d'un jean girlfriend.

Le cas du jean troué ou déchiré 

Pour un look à la coule ou à l'inspiration rock, le jean troué est une option à étudier. Oeuvre des sous-cultures punk dans les années 70, le denim déchiré est resté un signe de rébellion et un symbole de la youth culture cool au fin des années. Cependant, maltraiter son jean est un acte à ne pas prendre à la légère. Attention, troué ne signifie pas déchiré, et encore moins lacéré. Oui aux trous et à l'usure ciblée au niveau des genoux ou sous la poche arrière. Non au denim passé à la déchiqueteuse, dont l'effet est malheureusement souvent raté. 

Comment porter le jean ?

L'avantage avec le jean est qu'il est portable en toute occasion à condition de savoir l'adapter et surtout de lui apporter une touche féminine car il peut être très masculin. Au quotidien, on peut arborer le jean avec des petits tops et des blouses en soie par exemple. Pour une tenue classique, choisissez un chemisier avec une veste courte cintrée et des chaussures à talons. Un jean peut même être très chic si on le marie à une veste longue qui laisse entrevoir un top en dentelle. Vous pouvez aussi porter un jean pour un entretien d'embauche ou un séminaire. Bien évidemment, cela dépend du cadre et des entreprises, mais si on suit le look de Meghan Markle ou celui de Brigitte Macron lors d'événements officiels, on peut considéré qu'il s'est définitivement démocratisé.

Voir aussi :

Jean femme : marques, tendances et histoire de l'iconique denim
Jean femme : marques, tendances et histoire de l'iconique denim

Sommaire Marques de jeans femme tendance Le jean en couleur Le cas du jean troué ou déchiré Comment porter le jean ? Avec plusieurs milliards de jeans vendus chaque année, le pantalon en denim règne en maître sur nos...