Mariage Covid : mairie, salle, jauge, quel protocole ?

Chargement de votre vidéo
"Mariage Covid : mairie, salle, jauge, quel protocole ?"

Le couvre-feu est levé à partir du 20 juin. Combien de personnes peut-on inviter à son mariage cet été ? Quelles sont les mesures pour les repas de mariage, la capacité d'accueil dans les mairies et les lieux de culte ? On fait le point sur le protocole sanitaire à respecter.

[Mise à jour du 16 juin à 15h39]. Les confinements liés à la pandémie de Covid-19 ont contraint de nombreux mariés à repousser leur union à 2021. Depuis ce 19 mai, les mariages ont pu reprendre, avec des jauges adaptées en fonction des types d'établissements et de leur capacité d'accueil. Sous un chapiteau par exemple ou dans une salle de fête, la jauge est de 35 % maximum de la capacité avec un maximum de 800 personnes. Ce 16 juin, Jean Castex a annoncé la fin du couvre-feu à partir du dimanche 20 juin, au lieu du 30 juin. L'obligation du port du masque est également levée en extérieur, excepté lors des endroits très fréquentés, ou lorsque les distances ne peuvent être respectées. 

Combien de personnes à un mariage ?

Depuis le 9 juin, les mariages pouvaient être organisés avec une jauge correspondant à 65 % de l'effectif autorisé, avec un plafond à 5.000 personnes au maximum. Les repas assis peuvent s'organiser avec 6 personnes par table. A partir du 30 juin, les mariés pourront s'unir sans limitation puisque la jauge ne sera plus en vigueur en France. Rappelons que le couvre-feu sera levé le 20 juin avec 10 jours d'avance a précisé le Premier ministre Jean Castex, à l'issue du Conseil des ministres ce mercredi 16 juin.

Mariage dans un lieu de culte ou à la mairie : combien de personnes ?

Il est désormais possible de se marier à l'église, dans une mosquée ou à la synagogue entouré de ses proches, tout en respectant certaines mesures. Depuis ce 9 juin, il est possible d'organiser votre mariage dans un lieu de culte en laissant libre un siège sur deux entre chaque personne ou entité familiale. Enfin, à compter du 30 juin 2021, les restrictions seront levées. En ce qui concerne les mariages à la mairie, les règles sont les mêmes que pour les lieux de culte. Quant au nombre de personnes pouvant assister au mariage à la mairie, il dépend aussi de la capacité d'accueil de la salle. N'hésitez pas à vous renseigner en amont auprès de la mairie.

Repas de mariage : quel protocole sanitaire ?

Du 9 au 30 juin, les repas de mariage peuvent être organisés en intérieur, mais les invités devront manger assis, et leur nombre ne devra pas dépasser 50% de la capacité d'accueil de la salle, avec un maximum de 6 personnes par table. Durant cette période, la restauration debout, comme les cocktails et les buffets, ainsi que les pistes de danse en intérieur resteront interdites.

A partir du 30 juin, les mariages pourront s'organiser sans restrictions en intérieur et en extérieur. Le respect des gestes barrière ainsi que les règles de distanciation devront être appliqués.

Fête de mariage : quelle salle peut-on louer ? 

Depuis le 19 mai, les lieux de réception comme les châteaux, les chapiteaux et les salles de fêtes sont de nouveau ouverts. Parmi les lieux concernés par cette réouverture figurent les ERP de type L. Il s'agit des salles de réunion, de conférence, des salles de spectacle, des salles de projection ainsi que des salles polyvalentes d'une superficie de plus de 1200 mètres carrés. A noter que les chapiteaux, jusqu'à présent considérés comme des espaces intérieurs, sont désormais des lieux extérieurs : il est donc possible d'y organiser un dîner. Le pass sanitaire n'est utilisé qu'à partir de 1000 personnes. Rappelons que jusqu'au 30 juin, les fêtes de mariage organisés dans l'espace public comme un parc ou un jardin public sont limités à 10 personnes, comme tout rassemblement.

Mariage covid : quel protocole sanitaire ?

Les tests PCR ainsi qu'un pass sanitaire ne seront pas exigés pour l'organisation des mariages (sauf à partir de 1000 personnes)

Quels frais en cas de report ou d'annulation du mariage ?

De nombreux futurs mariés ont fait le choix de reporter leur mariage, pour certains, à plusieurs reprises depuis 2020. "La question qui nous est le plus souvent posée est celle du remboursement en cas de report ou d'annulation liée à la situation sanitaire" reconnaît Stefania Magro, wedding planner d'Atout Coeur. "S'il y a un décret, on est tous (tous prestataires confondus), tenus de rembourser ou d'effectuer des reports sans frais" explique-t-elle. Néanmoins, "certains mariages ayant dû être reportés une seconde fois, les prestataires ont commencé à instaurer des frais de report" prévient l'organisatrice de mariages. 

  • "Les prestataires les plus réfractaires sont les lieux d'accueil de l'événement" constate-t-elle. "Beaucoup estiment que, sans nouveau décret, il n'y aura plus ni report, ni remboursement".
  • Les traiteurs font preuve de davantage de souplesse, selon elle, envisageant une date de report avec ou sans frais. En revanche, "en cas d'annulation, la plupart conservent les acomptes", prévient-elle.
  • Enfin, "le reste des prestataires (décorations florales, photographes/vidéastes), proposent généralement des reports sans frais et conservent les acomptes en cas d'annulation", précise-t-elle.
  • Vous comptiez faire appel à une coiffeuse ou/et une maquilleuse ? Bonne nouvelle, la prestation se réglant le jour J, pas de risque de perte d'argent, qu'il s'agisse d'un report ou d'une annulation.