Mariage Covid : jauges, protocole dès le 19 mai, étapes

Chargement de votre vidéo
"Mariage Covid : jauges, protocole dès le 19 mai, étapes"

Les mariages reprennent dès ce 19 mai, avec la réouverture des salles, et une jauge de 35% (sans repas assis). Le 9 juin, cette jauge passera à 50% en intérieur et 65% en extérieur. Les professionnels du secteur regrettent de ne pouvoir reprendre réellement leur activité qu'en juillet.

Mariage dès le 19 mai : combien de personnes ?

[Mise à jour du 12 mai à 10h06]. Bonne nouvelle pour les futurs mariés et les professionnels du secteur ! Les mariages pourront reprendre dès le 19 mai, comme l'indique l'Union des professionnels solidaires de l'événementiel (UPSE) dans Le Parisien

► Mariages dès le 19 mai : Les couples pourront à nouveau convoler en juste noce avec plus de six invités à partir du 19 mai. Ils pourront inviter des convives à hauteur de 35 % maximum de la capacité de leur salle, en intérieur et en extérieur, chapiteaux compris. Les lieux de réception comme les salles de fêtes pourront rouvrir à cette date. Les repas assis ne seront pas encore acceptés.

Mariages à partir du 9 juin : la jauge passera à 50 % de l'espace en intérieur et à 65 % en extérieur précise l'association. "Les repas seront dorénavant possibles en intérieur en respectant la jauge d'accueil", confirme le Chef de Cabinet du Président de la République dans un courrier adressé ce 6 mai aux professionnels du secteur. 

Mariages à partir du 30 juin : les mariés pourront s'unir sans limitations, le couvre-feu ne sera plus en vigueur en France selon la dernière étape du déconfinement. 

Ce calendrier ne satisfait pas les professionnels du mariage qui estiment qu'ils ne pourront reprendre pleinement leurs activités qu'en juillet en raison du couvre-feu maintenu à 21h puis 23h. "Après les stations de ski qui peuvent rouvrir sans remontées mécaniques, les parcs d'attractions sans attractions, on annonce que les fêtes de mariage vont reprendre, tout en interdisant les cocktails debout et en faisant terminer les repas à 21H, soit l'heure à laquelle ils commencent d'habitude !", s'indigne ce 11 mai auprès de l'AFP Mélissa Humbert-Ferrand, la présidente du syndicat UPSE (Union des professionnels solidaires de l'événementiel) qui ajoute que nombre de mariés ont été obligés de reporter leur mariage à 2022, voire 2023 en raison de l'absence de disponibilité de salles toutes réservées en juillet et en août.

reprise-des-mariages-calendrier-2021
Calendrier de reprise des mariages à partir du 19 mai © Mariages.net et UPSE

Pourra-t-on louer une salle de mariage ? 

A partir du 19 mai, les lieux de réception comme les châteaux, les chapiteaux et les salles de fêtes pourront de nouveau ouvrir. Parmi les lieux concernés par cette réouverture figurent les ERP de type L. Il s'agit des salles de réunion, de conférence, des salles de spectacle, des salles de projection ainsi que des salles polyvalentes d'une superficie de plus de 1200 mètres carrés. A noter que les chapiteaux, jusqu'à présent considérés comme des espaces intérieurs, seront désormais des lieux extérieurs : il sera donc possible d'y organiser un dîner. 

Mariage covid : quel protocole sanitaire ?

Les tests PCR ainsi qu'un pass sanitaire ne seront pas exigés pour l'organisation des mariages. En revanche, les repas assis en intérieur ne seront pas autorisés et les futurs mariés devront se contenter d'un buffet. Rappelons que la levée totale du couvre-feu est fixée lors de la troisième étape du déconfinement le 30 juin prochain. Toutes les limitations devraient donc être levées à cette date et les mariés pourront se dire "Oui !" sans restriction. 

Mariage et couvre-feu : comment ça va se passer ?

Le couvre-feu est maintenu à 21 heures à partir du 19 mai, jusqu'au 30 juin. Les invités devront donc respecter le couvre-feu s'ils se rendent à un mariage. "A priori, de ce que nous a dit le ministère de l'Économie, comme le couvre-feu s'applique aux déplacements, il ne devrait donc pas concerner les personnes présentes à un mariage tant que celles-ci restent sur place. Elles ne devraient pas être obligées d'aller se coucher à 21 heures. Mais la question reste en suspens pour ceux qui voudront quitter la réception et rentrer chez eux", a précisé au Figaro Mélissa Humbert-Ferrand, porte-parole de l'UPSE.

Etat d'urgence sanitaire : jusqu'à quand ?

Ce 11 mai et après une journée marquée par un premier rejet du texte, le projet de loi de sortie progressive de l'état d'urgence sanitaire a été voté à l'Assemblée Nationale. L'état d'urgence sanitaire devrait prendre fin le 30 septembre prochain au lieu du 31 octobre, date initialement prévue dans la première version du projet de loi. Le Premier ministre pourra cependant, entre le 2 et le 30 septembre, faire adopter des mesures par décret si la circulation du virus reste active.

Quels frais en cas de report ou d'annulation du mariage ?

De nombreux futurs mariés ont fait le choix de reporter leur mariage, pour certains, à plusieurs reprises depuis 2020. "La question qui nous est le plus souvent posée est celle du remboursement en cas de report ou d'annulation liée à la situation sanitaire" reconnaît Stefania Magro, wedding planner d'Atout Coeur. "S'il y a un décret, on est tous (tous prestataires confondus), tenus de rembourser ou d'effectuer des reports sans frais" explique-t-elle. Néanmoins, "certains mariages ayant dû être reportés une seconde fois, les prestataires ont commencé à instaurer des frais de report" prévient l'organisatrice de mariages. 

  • "Les prestataires les plus réfractaires sont les lieux d'accueil de l'événement" constate-t-elle. "Beaucoup estiment que, sans nouveau décret, il n'y aura plus ni report, ni remboursement".
  • Les traiteurs font preuve de davantage de souplesse, selon elle, envisageant une date de report avec ou sans frais. En revanche, "en cas d'annulation, la plupart conservent les acomptes", prévient-elle.
  • Enfin, "le reste des prestataires (décorations florales, photographes/vidéastes), proposent généralement des reports sans frais et conservent les acomptes en cas d'annulation", précise-t-elle.
  • Vous comptiez faire appel à une coiffeuse ou/et une maquilleuse ? Bonne nouvelle, la prestation se réglant le jour J, pas de risque de perte d'argent, qu'il s'agisse d'un report ou d'une annulation.