La jarretière de la mariée : je tente ou pas ?

Très populaire depuis des décennies, le jeu de la jarretière est tombé en disgrâce car jugé sexiste. Mais les mariées ne manquant pas d'imagination, il fait un retour en force dans des versions revisitées depuis quelques années. L'aventure vous tente ? Suivez le guide !

La jarretière de la mariée : je tente ou pas ?
© chatsimo-123rf

Demandez à vos amis ce qu'ils pensent du jeu de la jarretière. Une majorité d'entre eux haussera les yeux au ciel et vous répondra qu'il s'agit d'une tradition sexiste et misogyne complètement ringarde. Rire gras de l'oncle légèrement alcoolisé et blagues potaches dont la mariée fait les frais, voilà pour le mauvais côté de l'histoire. Tradition ancestrale, le jeu de la jarretière a pourtant su évoluer avec son temps et de plus en plus de jeunes couples décident aujourd'hui de le remettre au goût du jour. Car il existe en effet mille et une façons de la porter...et de la montrer ! Mais d'où vient cette tradition au juste ?

Tradition de la jarretière : toute une histoire

La jarretière, comme accessoire de lingerie, est née au Moyen-âge. A l'époque, les porte-jarretelles n'existaient pas encore et les bas autofixants encore moins ! Il s'agissait donc d'un ruban que les femmes nouaient autour de leurs deux jarrets (c'est à dire juste en dessous du genou) afin de retenir leurs bas. Peu à peu, la jarretière va gagner les cuisses des femmes et devenir un symbole de pureté, de virginité et de fidélité. On ignore quand est né précisément le jeu de la jarretière, mais il pourrait être lié à un événement survenu au cours d'un bal à la cour du roi d'Angleterre Edouard III. Alors qu'il danse avec sa maîtresse, la Comtesse de Salisbury, cette dernière perd soudain sa jarretière. Galant homme, le roi la ramasse et cloue le bec des invités moqueurs avec une phrase qui resta dans les anales : "Messieurs, honni soit qui mal y pense. Ceux qui rient maintenant seront très honorés d'en porter un semblable, car ce ruban sera mis en tel honneur que les railleurs eux-mêmes le chercheront avec empressement." Edouard III fonde ensuite, le 23 avril 1348, l'Ordre de la Jarretière qui est encore aujourd'hui l'ordre le plus élevé de la chevalerie britannique.

Jeu de la jarretière : comment ça se passe ?

Pour en revenir au mariage, la tradition voulait à l'époque que les couples complètent la dot de la mariée en mettant aux enchères sa jarretière. Les hommes payaient alors pour que la mariée soulève son jupon jusqu'à découvrir sa jarretière. Les femmes quant à elles, payaient pour que la mariée le redescende ! Si un homme gagnait, il avait le droit d'emporter la jarretière comme souvenir et comme porte-bonheur. Le jeu s'est perpétué pendant des siècles en étant diversement apprécié des invités. Si certains le trouve humiliant pour la mariée, d'autres regrettent surtout de devoir mettre la main au porte-monnaie lors d'une animation de mariage ! Pour toutes ces raisons, le jeu de la jarretière a peu à peu disparu des mariages, jusqu'à devenir un symbole kitsch et complètement has-been. 

Jeu de la jarretière revisité

Vous l'aurez compris, la tradition qui consistait à faire payer les invités pour... Encourager la mariée à exposer son corps, n'a plus vraiment les faveurs des couples. Pour autant, il serait dommage de renoncer à ce jeu qui peut être très amusant, pour peu qu'il soit modernisé, voire carrément transformé. Voici quelques idées pour un jeu de la jarretière moderne que vos invités ne sont pas prêts d'oublier.

  • La tombola. Plutôt que de demander à la mariée de dévoiler sa jarretière, proposez aux invités, moyennement une somme symbolique (un euro par exemple), d'acheter une enveloppe. A l'intérieur, une simple mention "gagné" ou "perdu". L'heureux vainqueur aura le droit de repartir avec la jarretière et les mariés pourront s'offrir un restaurant avec les gains !
  • Inverser les rôles. Et si le marié donnait de sa personne ?  Vous pouvez inverser les rôles et proposer au marié (qui aura positionné la jarretière autour de son mollet) de baisser son pantalon au fur et à mesure des enchères. C'est de bonne guerre...
  • Le ticket à gratter. Chaque invité reçoit un ticket à gratter qui peut lui permettre d'emporter la jarretière. De nombreux DIY sont disponibles sur internet et des modèles sont en vente chez des marchands Etsy. 
  • Le lancé de jarretière. Cette tradition très populaire aux États-Unis consiste tout simplement à lancer la jarretière aux invités, au même titre que le bouquet. Un petit conseil, prévoyez une deuxième jarretière pour pimenter votre nuit de noces...

Jarretière de mariage en dentelle : je la trouve où ?

Avant d'être l'objet d'une animation, la jarretière est surtout une très jolie pièce de lingerie. Les jeunes mariés peuvent donc sans culpabiliser sauter l'étape du jeu et garder le plaisir de la jarretière pour leur nuit de noces... Si vous voulez suivre la tradition, la jarretière sera en dentelle avec une touche de bleu. Il est possible d'en trouver à tous les prix, de 5 à 50 euros ou plus pour un modèle sur-mesure ou agrémenté de perles et d'une pierre précieuse. 

On adore ce modèle de chez Sohelo (60 euros)

jarretiere-cecile-creiche-sohelo
Jarretière Sohelo, 60 euros © Cécile Creiche
Jarretière en dentelle. Prix : 5,49 euros © Boutique Magique
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Lauren KIM-MINN Photographe (@lauren_kimminn) le