Vers un congé paternité d'une durée d'un mois ?

Adrien Taquet s'est dit favorable à un allongement du congé paternité à un mois, et de manière obligatoire, comme l'avait proposé Marlène Schiappa en juin dernier.

Vers un congé paternité d'une durée d'un mois ?
© Romain GAILLARD-POOL/SIPA

[Mise à jour du 29 juillet 2020 à 10h04]Adrien Taquet, secrétaire d'Etat en charge de la protection de l'enfance et des familles s'est dit favorable à un allongement du congé paternité en France, actuellement d'une durée de 11 jours. "J'y suis non seulement favorable, mais nous y travaillons. Une des hypothèses sur laquelle nous travaillons, c'est de doubler le congé actuel et de passer à un mois de congé parental global, c'est-à-dire intégrant à la fois le congé paternité stricto sensu et les congés de naissance", a-t-il déclaré sur France Info ce 28 juillet. Pour permettre à tous les pères, y compris les plus précaires, de pouvoir profiter de leur congé paternité sans craindre de conséquences sur leur emploi, Adrien Taquet estime "que le rendre obligatoire a un côté décisif".

Congé paternité, jeunes grands-parents... Les propositions de Marlène Schiappa

Les déclarations d'Adrien Taquet font suite à celles de Marlène Schiappa qui proposait une réforme des congés parentaux. "Je propose que l'on inscrive dans la loi l'allongement du congé paternité à un mois", avait-elle déclaré dans une interview au Parisien le 7 juin. Ce congé deviendrait alors obligatoire afin d'établir plus d'égalité entre les femmes et les hommes, et permettre à ces derniers de ne pas être pénalisés en s'arrêtant de travailler. "En trois générations, les femmes ont conquis le droit d'aller travailler sans demander l'autorisation. Et s'il restait à conquérir le droit pour les hommes de se consacrer à leur foyer ?", a-t-elle ajouté.

Congé "parent malade" et "jeunes grands-parents"

A l'image du congé "enfant malade", Marlène Schiappa souhaite également mettre en place un congé "parent malade". "Vous êtes encore actif, vous avez besoin de trois jours pour vous occuper de vos parents âgés… De la même façon, pourquoi ne pas créer un congé jeunes grands-parents, pour permettre de rendre visite à son petit-enfant à la naissance ? Ouvrir ces droits aux familles recomposées ? Ce débat doit être ouvert", suggère la Secrétaire d'Etat. Reste à savoir si le gouvernement suivra ces propositions.