Pas de vaccin Pfizer pendant la grossesse et l'allaitement

La Haute Autorité de Santé a donné son feu vert pour la campagne de vaccination contre la Covid-19 qui débute en France ce 27 décembre. Si la HAS valide le vaccin Comirnaty pour les plus de 16 ans, elle recommande aux femmes enceintes et allaitantes de l'éviter. Recommandations.

Pas de vaccin Pfizer pendant la grossesse et l'allaitement
© lightfieldstudios-123rf

Alors qu'une nouvelle mutation du Covid-19 a fait son apparition au Royaume-Uni et en Afrique du Sud, le vaccin anti-covid est très attendu en Europe. Le 21 décembre dernier, l'Agence européenne du médicament et la Commission européenne ont donné leur autorisation pour une mise sur le marché du vaccin Comirnaty® à ARNm - BNT162b2 - développé par les firmes BioNTech et Pfizer. Dans un avis rendu ce 24 décembre, la Haute Autorité de Santé (HAS) valide ainsi la stratégie de vaccination contre la Covid-19 qui débute en France ce dimanche 27 décembre. Pour rappel, les personnes les plus vulnérables et les plus exposées au risque de Covid-19 seront prioritaires. Mais certaines populations, comme les personnes présentant des allergies graves de type anaphylactique, doivent éviter le vaccin. C'est également le cas pour les futures et jeunes mamans

Pourquoi le vaccin est-il déconseillé pendant la grossesse ?

Pour la HAS, les données de tolérance sont encore "insuffisantes pour informer des risques de la vaccination pendant la grossesse". Par conséquent, "l'administration du vaccin pendant la grossesse n'est pas conseillée, sauf si un risque élevé de forme grave a été identifié lors de la consultation pré-vaccinale" recommande la Haute Autorité de Santé. L'utilisation du vaccin Comirnaty® chez les futures mamans doit donc être envisagée uniquement "si les bénéfices potentiels l'emportent sur les risques potentiels pour la mère et le fœtus".

Pourquoi le vaccin anti-Covid n'est pas conseillé pendant l'allaitement ?

"Compte tenu du fait que l'excrétion dans le lait maternel n'est pas connue à ce jour, il est conseillé de ne pas vacciner pendant l'allaitement" ajoute la Haute Autorité de Santé.

En Grande-Bretagne, où la vaccination a débuté, les autorités sanitaires recommandent elles aussi d'attendre la naissance de bébé et le sevrage avant de se faire vacciner. "Il n'y a pas de preuve que c'est dangereux si vous êtes enceinte ou allaitante. Mais nous avons besoin de plus de preuves avant de vous proposer le vaccin" est-il précisé sur le site National Health Service (NHS).

Suivi médical et maladies pendant la grossesse