Nausées matinales : pourquoi faudrait-il éviter cette expression ?

Selon des chercheurs britanniques, le terme de "nausées matinales" qui caractérise l'état de nombreuses femmes en début de grossesse, serait à éviter. Explications.

Nausées matinales : pourquoi faudrait-il éviter cette expression ?
© 123RF / serezniy

Si les nausées font partie des symptômes courants en début de grossesse, il semblerait que le terme de "nausées matinales" soit inapproprié. En effet, ces nausées peuvent survenir à tout moment de la journée et cela peut donc induire la femme enceinte en erreur, voire l'inquiéter pensant qu'un état nauséeux survenant l'après-midi ou le soir serait anormal. En outre, ce que l'on englobe dans ces nausées incluent aussi les vomissements, particulièrement en début de grossesse. Or, comme ce n'est pas précisé, la future maman peut supposer qu'elle sort du cadre des simples nausées et qu'elle couve quelque chose de plus grave. Des conclusions auxquelles sont parvenus des chercheurs de l'université de Warwick, en Grande-Bretagne, et qu'ils ont publié ce 30 juin dans la revue British Journal of General Practice.

Un état nauséeux pas spécialement matinal

Pour parvenir à ces résultats, les scientifiques ont demandé à 256 femmes enceintes de tenir un journal de bord pour y décrire leurs symptômes lors des deux premiers mois de grossesse. Celles qui se sentaient nauséeuses ou étaient prises de vomissements devaient noter à quelles heures de la journée elles se sentaient dans cet état. Ils ont alors découvert que 94,2 %, soit la quasi-totalité des futures mamans interrogées, avaient été sujettes à l'un de ces symptômes et que 58 % d'entre elles avaient eu à la fois des nausées et des vomissements. Or, il s'avère que si les vomissements surviennent plus fréquemment en matinée, entre 7 heures et 13 heures, beaucoup de femmes enceintes ont tout de même noté avoir vomi en soirée. Autre constat des chercheurs : les nausées peuvent bien apparaître dès le matin, mais elles perdurent souvent tout au long de la journée. 

"Nausées matinales" un terme erroné

A la vue de ces résultats, les chercheurs suggèrent de cesser d'employer ce terme de "nausées matinales" qui peut donc induire la femme enceinte en erreur. D'une part parce que ces nausées peuvent se manifester à toute heure et d'autre, parce que cet état ne se limite pas toujours à de simples nausées, mais s'accompagne de vomissements pour certaines futures mamans. "'Nausées matinales' est largement utilisé par le grand public, les médias et même les professionnels de santé, mais elle ne donne pas une description réaliste de ces symptômes. Si une femme enceinte a des vomissements dans l'après-midi, elle peut penser que c'est inhabituel ou mauvais, ou si elle vomit mais qu'elle se sent nauséeuse toute la journée, elle peut penser que le terme "nausées matinales" ne lui correspond pas. Et les femmes qui connaissent des symptômes sévères ont l'impression que cela banalise la situation", analyse le Professeur Roger Gadsby sur le site de l'université de Warwick.

"Nausées et vomissements pendant la grossesse", la nouvelle dénomination

Mais alors comment définir cet état fréquent chez la femme enceinte ? Les chercheurs proposent d'utiliser à la place "nausées et vomissements pendant la grossesse" (NVG). Une définition plus globale et précise qui ne laisse plus de place au doute. Vivement à présent le second trimestre car comme le rappellent les chercheurs britanniques, ces symptômes de "NVG" apparaissent souvent à partir de la cinquième semaine de grossesse et se manifestent particulièrement pendant la septième puis disparaissent généralement ensuite. 

Questions et petits maux de la grossesse