BAFA : âge, inscription, comment devenir animateur, aides ?

Comment obtenir son BAFA et devenir animateur ? A partir de quel âge peut-on s'inscrire ? Combien ça coûte et quelles sont les aides du gouvernement ? Réponses.

BAFA : âge, inscription, comment devenir animateur, aides ?
© Lukas-Pexels

Ce 22 février, Sarah El Haïry a présenté le plan "Pour un renouveau de l'animation en accueils collectifs de mineurs" qui comprend 25 mesures destinées notamment à améliorer les conditions de formation et d'emploi 50 ans après la création des brevets d'aptitude de l'animation, BAFA et BAFD. Parmi ces mesures, figurent l'abaissement à 16 ans de la possibilité d'entrer en formation BAFA, le raccourcissement du délai d'obtention de ce dernier qui pourra être obtenu au stade 3 de la formation et de nouvelles aides pour financer la formation BAFA.  Le BAFA sera aussi repositionné parmi les dispositifs d'engagement, les formations BAFA/BAFD seront intégrées dans le Contrat d'engagement jeunes et une aide de 100 euros sera accordée aux volontaires du service civique afin de les aider à se former au BAFA. Enfin, un simulateur sera aussi créé et mis en service à la rentrée de septembre 2022 pour permettre aux jeunes qui veulent se former de découvrir sur la page dédiée au BAFA des sites internet jeunes.gouv.fr et 1jeune1solution.gouv.fr l'ensemble des aides accessibles et les démarches pour en bénéficier. L'ensemble des aides BAFA sera aussi intégré à la boussole des aides de 1 jeune 1 solution.gouv.fr. 

Qu'est-ce que le BAFA ?

Le BAFA est le brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur. Il permet d'exercer la fonction d'animateur au sein de différentes structures accueillant des mineurs, enfants ou adolescents : centres de loisirs, colonies de vacances, centres aérés etc. Le rôle de l'animateur titulaire du BAFA est multiple. Il se doit d'assurer la sécurité physique et morale des mineurs, de participer en relation avec l'équipe encadrante à la mise en œuvre d'un projet pédagogique en cohérence avec le projet éducatif, d'encadrer et animer la vie quotidienne et les activités, de transmettre et de faire partager les valeurs de la République, notamment la laïcité, d'accompagner les mineurs dans la réalisation de leurs projets et d'être à leur écoute.

A quel âge peut-on passer le BAFA ?

Pour suivre la formation au BAFA, il est impératif d'avoir 17 ans le premier jour de la session. L'inscription administrative est toutefois possible 3 mois avant d'avoir atteint cet âge minimum.

Comment s'inscrire pour passer le BAFA ?

Il faut d'abord s'inscrire sur le site dédié du ministère de l'Éducation puis sélectionner le département correspondant. Le postulant doit ensuite communiquer à la direction départementale de son lieu de résidence la photocopie recto/verso de sa pièce d'identité. Il doit ensuite s'inscrire auprès d'un organisme de formation habilité dont la liste est disponible sur le site du ministère. 

BAFA : comment se passe la formation ?

Le formation au BAFA se déroule en trois temps. 

► La première étape est un stage de formation générale de 8 jours destiné à acquérir les connaissances de bases pour exercer la fonction d'animateur. A l'issu de cette session, si le directeur de la formation rend un avis favorable, l'élève devient animateur stagiaire et peut donc passer à la phase suivante de son parcours.  Il ne peut y avoir plus de 18 mois entre la formation générale et le premier stage pratique.

►  La seconde étape est un stage pratique de 14 jours minimum lors d'un séjour de vacances, un accueil de scoutisme ou un accueil de loisirs. L'objectif est alors de mettre en pratique les acquis du premier stage.

►  La troisième étape est une session d'approfondissement (6 jours mini­mum) ou de qualification (8 jours minimum) qui peut se dérouler à l'étranger et qui permet d'approfondir, de compléter, d'analyser les acquis et besoins de formation. La session de qualification permet d'acquérir des compétences dans un domaine précis : voile, canoë-kayak, activités de loisirs motocycliste, surveillance de baignade.

A noter que l'intégralité de la formation doit se dérouler sur 30 mois au maximum. Après réalisation de ces trois étapes, le dossier de l'animateur stagiaire est soumis à un jury qui décidera, ou non, de délivrer le BAFA.

Quelles différences entre BAFA et BAFD ?

Après avoir obtenu le BAFA, et si l'animateur souhaite approfondir ses connaissance, il peut préparer le BAFD qui est le brevet d'aptitude aux fonctions de directeur. Il permet d'encadrer, à titre non professionnel, de façon occasionnelle, des enfants et des adolescents en accueils collectifs de mineurs. Il est nécessaire d'avoir au minimum 21 ans pour passer ce brevet. 

Combien coûte le BAFA ?

Le BAFA est une formation payante, dont le coût dépend du centre de formation mais oscille généralement entre 800 et 1000 euros. Il est toutefois possible d'obtenir, sous condition, des aides financières. 

Quelles aides financières pour passer le BAFA ?

Entre 2016 et 2020, le nombre de Bafa délivrés a baissé de 43% et 74% des structures employeuses font face à des difficultés de recrutement. C'est la raison pour laquelle La Caf (caisse d'allocations familiale) a décidé de se mobiliser et d'inciter les jeunes à le passer en leur proposant une aide financière sans condition de ressources, à hauteur de 91,47 euros, et de 106,71 euros pour une session d'approfondissement centrée sur la petite enfance. Pour en bénéficier, il suffit de remplir et de renvoyer le formulaire de demande, disponible sur le site de la Caf, après l'inscription à la session d'approfondissement ou de qualification du Bafa. D'autres organismes sont également susceptibles d'attribuer une aide : Pôle Emploi, le conseil régional, le conseil départemental, un comité d'entreprise, une mutuelle etc.

Une aide de 200 euros pour les jeunes qui souhaitent passer le BAFA

Chaque année, le manque de main-d'oeuvre dans le secteur de l'animation est de plus en plus criant. Une situation qui s'est encore aggravée récemment en raison de la pandémie de Covid-19 qui a conduit à l'annulation de nombreuses sessions de formation. Pour pallier à ce manque d'effectif, Sarah El Haïry, secrétaire d'État chargée de la Jeunesse et de l'Engagement, a annoncé la création d'une aide exceptionnelle de 200 euros pour 20 000 jeunes qui passent leur BAFA/BAFD en 2022. "Cette nouvelle aide sera octroyée sous conditions de ressources (quotient familial) et financée via le fonds de soutien aux colonies de vacances géré par le Fonjep. Le jeune sera accompagné dans ses démarches, à commencer par l'introduction de sa demande, et conseillé par l'organisme de formation. Il n'aura pas à avancer les frais.", précise le ministère de l'Éducation nationale dans un communiqué. 

Un BAFA option SNU (service national universel) va également être créé dès le 1er semestre 2022 pour 200 jeunes et sera obtenu via un stage de perfectionnement (3e stage), orienté autour des questions de valeurs de la République et d'organisation de l'État, de la fonction publique et des corps en uniforme, afin de préparer les jeunes à encadrer des séjours de cohésion du SNU. 

Collège et lycée