Autotests au collège : deux par semaine, dès la 6e

"Autotests au collège : deux par semaine, dès la 6e"

Deux autotests par semaine sont réalisés au collège, pour les élèves de 6e qui n'ont pas encore l'âge de se faire vacciner.

En milieu scolaire, la stratégie de dépistage est renforcée. Les élèves des écoles effectuent des tests salivaires, les collégiens, lycéens ainsi que les personnels de l'Education nationale, des autotests. Ce 25 novembre, Jean-Michel Blanquer a annoncé que les classes des écoles primaires ne fermeraient plus dès le premier cas de Covid, mais que les élèves seraient systématiquement testés. Les collégiens de 6e recevront également deux autotests à réaliser chaque semaine, pour permettre de mieux dépister les cas contacts ou positifs au Covid-19. "Pour éviter les fermetures de classe, l'organisation de tests de dépistage des élèves de la classe suite à la survenue d'un cas est généralisé à l'ensemble du territoire à partir du 29 novembre 2021. Seuls les élèves présentant un résultat négatif pourront revenir en classe" précise le ministère de l'Education nationale.

Deux autotests par semaines pour les élèves de 6e

Depuis ce 29 novembre, les élèves de sixième doivent réaliser deux autotests par semaine. En effet, ces collégiens de moins de 12 ans n'ont pas encore l'âge pour se faire vacciner. Pour éviter les fermetures de classes et conserver les écoles ouvertes, le ministre de l'Education nationale compte "donner une boîte de dix autotests valables pour cinq semaines". Ce 26 novembre sur France Inter, il précise que ces autotests gratuits "seront à réaliser en famille" et que "les principaux de collège feront passer le mot aux parents". Le ministre espère que "l'acceptation des tests" sera plus grande, estimant que les familles souhaiteront "que leur enfant continue d'aller à l'école". 

Ces autotests visent à "compléter les tests naso-pharyngés et salivaires, afin d'identifier dans les meilleurs délais d'éventuels cas positifs, de casser le plus rapidement possible les chaînes de contamination et ainsi apporter un outil supplémentaire à la sécurisation du milieu scolaire" précisait déjà le ministère de l'Education nationale dans un communiqué du 26 avril. 

Dépistage à l'école : où réaliser les autotests ?

Les dépistages pourront être réalisés par les familles en pharmacie ou en laboratoire ou, dans certains cas, dans l'école.

Autotests à l'école : pour qui ?

Des autotests antigéniques sur prélèvement nasal sont également mis à disposition des personnels en contact avec des élèves (professeurs, AESH, etc.) qui le souhaitent. Ces autotests sont remis à tous les élèves de 6ème, aux élèves d'autres niveaux du collège qui en font la demande ainsi qu'aux lycéens, lorsque les circonstances locales le nécessitent.

Après une autorisation des parents, des autotests sont aussi proposés aux élèves (collégiens ou lycéens) en cas d'apparition de cas confirmés, ou dans le cas d'une circulation active du virus par exemple.

Autotests au lycée : comment ça va se passer ?

"On choisit un lieu dédié à l'intérieur du lycée puis, classe par classe, les élèves viennent pratiquer leur autotest, sur le temps scolaire, sous la supervision d'un personnel médical, de médiateurs ou de volontaires", explique Jean-Michel Blanquer ce 2 mai dans le Journal du Dimanche. A noter que le prélèvement nasal est plus "acceptable" que le prélèvement nasopharyngé et le résultat est obtenu en 15 à 30 minutes. Plus facile à faire, il peut donc être réalisé par auto-prélèvement avec une profondeur de 3 à 4 cm, à l'aide d'un écouvillon spécifique, plus épais que l'écouvillon des tests sur prélèvement nasopharyngé. L'accord des parents sera par ailleurs nécessaire pour réaliser ces autotests. 

Ecole et covid