Tests salivaires à l'école : où sont-ils ?

"Tests salivaires à l'école : où sont-ils ?"

Au printemps dernier, 600 000 tests salivaires hebdomadaires étaient proposés aux enfants des écoles primaires avec l'accord de leurs parents. Aujourd'hui, trois autotests réalisés à J0, J2 et J4 suffisent pour attester que l'enfant est négatif au Covid.

Depuis le début de la crise sanitaire, le gouvernement insiste pour maintenir les écoles ouvertes. Pour permettre aux élèves de se rendre à l'école, le dépistage massif est mis en place. Au printemps 2021, Jean-Michel Blanquer avait lancé une campagne de tests salivaires qui avaient été renforcés à la rentrée scolaire du 2 septembre, avec 600.000 tests salivaires par semaine en primaire. Réservés en priorité aux élèves des écoles maternelles et élémentaires, pour qui les prélèvements nasopharyngés peuvent être plus difficiles, ces tests semblaient mieux acceptés par les enfants. Le gouvernement a ensuite modifié son protocole sanitaire à l'école à plusieurs reprises, lors de la rentrée du 3 janvier, puis quelques jours après, le 6 janvier. Au départ, les élèves cas contacts ou positifs devaient réaliser un test PCR ou antigénique à J0, puis deux autotests à J2 et J4. Ce 10 janvier, le Premier ministre a annoncé que trois autotests seraient suffisants à l'école. 

Dans son protocole sanitaire à l'école, le ministère de l'Education évoque tout de même la possibilité de réaliser un test salivaire. "Ces tests sont déployés au profit des élèves en école maternelle et élémentaire pour lesquels il est plus difficile de réaliser un prélèvement nasopharyngé" précise le document.

Les tests salivaires toujours très utilisés

Avant le nouveau protocole du 10 janvier, les tests PCR salivaires étaient encore largement utilisés sur le territoire français en novembre et décembre selon la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques. Mais pourquoi ont-ils mis de côté par l'Education nationale ? En raison d'un manque de fiabilité ? Absolument pas selon les biologistes qui rappellent que les taux de fiabilité des tests PCR salivaires sont situés entre 85 et 90%. Une étude menée par la Haute Autorité de Santé montrerait même que les tests PCR salivaires pourraient avoir une efficacité de détection comparable voire même supérieure à celle des tests PCR naso-pharyngés.

La fiabilité des tests PCR salivaires n'est donc pas discutable, mais ils ne sont pour l'instant plus recommandés pour des raisons de temps principalement car les résultats ne sont transmis qu'au bout de 24h. D'autre part, ils sont compliqués à mettre en place à l'école même si les autotests salivaires proposés dans certains lieux pourraient simplifier la donne. Face à ces écueils, les biologistes suggèrent plutôt dans l'éventualité d'un cas contact de faire deux autotests suivi d'un test salivaire PCR réalisé entre J+5 et J+7.

La HAS devrait aussi prochainement actualiser son avis concernant les tests antigéniques salivaires jugés sévèrement au printemps dernier. "Nous serons amenés très prochainement, soit à confirmer qu'il n'y a pas de pertinence à utiliser les tests antigéniques salivaires, soit au contraire à les utiliser peut-être chez les symptomatiques ou asymptomatiques", a expliqué au Figaro Cédric Carbonneil, chef du Service d'évaluation des actes professionnels à la HAS.

Test salivaire à l'école : comment ça se passe ?

L'élève crache dans un tube qui est ensuite envoyé à un laboratoire dans un délai de cinq heures. Si l'enfant n'arrive pas à cracher, la salive peut être prélevée sous la langue à l'aide d'une pipette. L'échantillon de salive se conserve dans un flacon sec et stérile à température ambiante et doit être analysé dans les 24 heures qui suivent le prélèvement. A noter que le test salivaire doit être réalisé 30 minutes après la dernière prise de boisson, d'aliment ou un brossage de dent. Le résultat est ensuite rendu par le laboratoire dans les mêmes délais que celui d'un test RT-PCR nasopharyngé. Le test salivaire ne permet donc pas un gain de temps mais il est beaucoup mieux accepté par les plus jeunes.

Un poster pour expliquer le test salivaire aux enfants

Pour informer et rassurer les enfants qui doivent subir un test salivaire, l'association Sparadrap a réalisé un poster qui illustre son déroulement, donne des conseils pratiques aux petits et rappelle les principales consignes. Il fournit ainsi des conseils aux enfants pour faire venir la salive et leur explique les différentes formes de flacons. Mieux informés, les enfants sont ainsi moins stressés et plus sereins avant de réaliser un test salivaire. Ce poster est disponible gratuitement en version numérique sur le site internet de sparadrap. Il peut aussi être imprimé et affiché dans les écoles et les lieux où sont réalisés des tests salivaires. Les familles peuvent également le télécharger pour en prendre connaissance avant le test. 

Tests-salivaires-sparadrap
Fiche explicative des tests salivaires à destination des enfants © Sparadrap

Ecole et covid