Covid université : pas de pass sanitaire pour les partiels

Les étudiants passeront leurs examens en présentiel dès le mois de janvier, et le pass sanitaire ou vaccinal ne sera pas réclamé pour les examens, a annoncé Sarah El Haïry, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Éducation nationale ce jeudi.

Covid université : pas de pass sanitaire pour les partiels
© brek-123rf

Pas de pass sanitaire ou vaccinal pour les examens

Ce jeudi 30 janvier, Sarah El Haïry, a précisé que le pass sanitaire ou vaccinal ne serait pas demandé aux étudiants qui passent leurs partiels à la fac en janvier. "Il faut garder les écoles ouvertes pour l'égalité des chances" et s'assurer que "ce virus ne crée pas d'inégalités plus importantes", a ajouté la secrétaire d'État auprès du ministre de l'Éducation nationale.

Partiels en présentiel, sans jauge

Les étudiants passeront bien leurs partiels en présentiel en janvier, a confirmé sur France info Frédérique Vidal, ce mercredi 29 décembre. "La décision a été prise de maintenir les examens en présentiel, ce qui est la demande majoritaire des étudiants", a annoncé la ministre de l'Enseignement supérieur. Comme l'avait annoncé Jean-Michel Blanquer la veille, il n'y aura pas non plus de jauge dans les amphithéâtres. "Les établissements ont tout mis en place pour que tout se passe le mieux possible", rassure-t-elle.

Les examens pourront-ils être reportés ?

Pour autant, des reports des examens pourront être envisagés "au cas par cas", ajoute la ministre. Dans quels cas un examen pourra-t-il alors être décalé ? "Si un enseignant voit que la majorité de sa promotion est touchée [il sera possible] de reporter l'examen". Le gouvernement a donc souhaité maintenir les dates des partiels car "c'est aussi un facteur de stress en moins que d'arriver à maintenir ces examens en présentiel". Une circulaire du 29 décembre adressée aux chefs d'établissements de l'enseignement supérieur ainsi qu'aux recteurs précise qu'une session de substitution pourra être organisée "pour les étudiants soumis à isolement et qui se trouveraient alors dans l'impossibilité de participer à une ou plusieurs épreuves. En outre, "les établissements peuvent donc toujours si nécessaire adapter les modalités de contrôle des connaissances, dès lors qu'ils respectent un délai de prévenance des étudiants de 15 jours avant le début des épreuves" précise le document.

Depuis la rentrée de septembre 2021, les étudiants ont repris les cours à 100% en présentiel. Ils peuvent également se faire vacciner sur le campus. "Chaque site universitaire ou grande école sera doté d'un centre de vaccination en son sein ou à proximité (...) Les étudiants des plus petits sites disposeront de créneaux réservés dans des vaccinodromes situés à proximité", avait confié la ministre de l'Enseignement supérieur. Enfin, comme pour les collégiens et lycéens, les étudiants non vaccinés étant cas contact devront poursuivre les cours à distance, tandis que les élèves vaccinés pourront rester en cours. Le protocole de niveau 2 s'applique donc pour les étudiants.

Ecole et covid