Cas contact à l'école : isolement, durée, dans quel cas ?

"Cas contact à l'école : isolement, durée, dans quel cas ?"

Depuis le 21 mars, les collégiens de plus de 12 ans ainsi que les lycéens non vaccinés ne sont plus obligés de s'isoler pendant 7 jours s'ils sont cas contact. Comme leurs camarades vaccinés, ils doivent désormais effectuer un test à J2 qui devra être négatif.

Fin de l'isolement dès ce lundi 21 mars

Depuis ce 21 mars, les élèves cas contact au collège (plus de 12 ans) et au lycée qui ne sont pas vaccinés n'ont plus à s'isoler durant sept jours. "Ils respecteront les mêmes règles que les cas contacts présentant un schéma vaccinal complet, à savoir la réalisation d'un autotest à J2", a expliqué le ministère de l'Éducation nationale ce 17 mars. Le port du masque à l'intérieur des établissements scolaires reste cependant fortement recommandé "pendant 7 jours après la survenue du cas confirmé". Les parents des élèves cas contact à risque reçoivent gratuitement un autotest sur présentation du courrier remis par l'établissement et la CPAM pourra contrôler le statut des élèves contacts à risque (vaccination, antécédent Covid-19) et transmettre les éléments aux personnels de santé de l'Éducation nationale a ajouté le ministère de l'Education nationale.

Dans quels cas les élèves sont-ils considérés cas contacts ?

Depuis le 14 mars, le protocole sanitaire dans les écoles est passé au niveau 1. Les élèves n'ont plus à porter le masque en intérieur, y compris en classe. En revanche, les élèves du secondaire qui jusqu'à présent n'étaient pas considérés comme cas contact quand ils étaient vaccinés et portaient le masque, le seront désormais quand un de leur camarade aura été testé positif. Ils devront donc réaliser un test à J+2 et ne pourront revenir en cours que s'il est négatif. "Tous les élèves ayant partagé une classe avec le cas confirmé (classe de tronc commun, groupes de spécialités, options, langues…) sont considérés comme contacts à risque, sans distinction entre les élèves ayant ou non porté le masque", précise le ministère de l'Education nationale dans son nouveau protocole sanitaire à l'école. En outre, il recommande "fortement le port du masque en intérieur pendant 7 jours après la survenue du cas confirmé" aux élèves cas contact. Le ministère précise aussi que, dans la mesure du possible, les contacts à risque seront recherchés en dehors de la classe (par exemple les élèves d'une autre classe déjeunant à la même table que le cas confirmé).

Rappelons que depuis le 28 février, la politique de dépistage des cas positifs au coronavirus a également évolué. Depuis cette date, les élèves, comme les membres du personnel scolaire qui ont été déclarés cas contact n'ont plus qu'à réaliser un seul autotest ou test antigénique à J2 au lieu de trois. Et depuis la fin des vacances scolaires de février, les parents n'ont plus à remplir de déclaration sur l'honneur pour permettre à leur enfant de retourner en classe.

Cas confirmés à l'école : que se passe-t-il pour les élèves positifs au Covid ?

L'élève ou le personnel positif au Covid ne doit pas se rendre à l'école ou dans l'établissement avant un
délai de 5 à 10 jours. L'isolement peut être levé à 7 jours ou à 5 jours selon les cas avec un résultat de test antigénique ou PCR négatif et en l'absence de signes cliniques d'infection depuis 48h : à partir du début des symptômes pour les cas symptomatiques, ou à partir du prélèvement positif pour les cas asymptomatiques. En cas de fièvre au 5e jour, ce délai est prolongé jusqu'à 48h après la disparition de celle-ci.

  • La durée d'isolement est de 7 jours pour les élèves de moins de 12 ans ou les plus de 12 ans (jusqu'au 21 mars pour les non vaccinés). L'isolement peut être raccourci à 5 jours suite à un test antigénique ou PCR négatif et en l'absence de symptômes depuis 48h.
  • La durée d'isolement est de 10 jours (ou 7 jours suite à un test PCR ou antigénique négatif) pour les plus de 12 ans et les personnels non vaccinés, ainsi que ceux n'ayant pas un schéma vaccinal complet. Le retour à l'école ou à l'établissement se fait, sous réserve de la poursuite du respect strict des mesures barrières.

Cas contact à l'école : dans quels cas s'isoler ?

  • La durée d'isolement est de 7 jours pour les personnels ou les élèves cas contacts à l'école ayant plus de 12 ans non vaccinés ou sans schéma vaccinal complet. L'isolement prend fin au terme de ces 7 jours après un test antigénique ou PCR négatif. A partir du 21 mars, les élèves comme les membres du personnel non vaccinés n'auront plus à s'isoler s'ils passent un test et qu'il est négatif à J+2.
  • Les élèves de moins de 12 ans (indépendamment de leur statut vaccinal), ceux de plus de 12 ans et les personnels justifiant d'un statut vaccinal complet n'ont pas besoin de s'isoler à condition de réaliser un test antigénique ou PCR à J2 après la survenue d'un cas positif à l'école, et que le résultat est négatif.

Cas contact ou positif à l'école primaire : que faire ?

Si un élève est positif au Covid dans une école maternelle ou élémentaire, les élèves de moins de 12 ans, quel que soit leur statut vaccinal n'ont pas à s'isoler s'ils réalisent un test (autotest ou test antigénique) 2 jours (J2) après le dernier contact avec le cas confirmé ou au moment de l'information de la survenue du cas si elle intervient plus de 2 jours après le dernier contact.

Si le test est positif, l'élève devient donc cas confirmé et devra s'isoler 7 jours ou 5 jours. Si le test est négatif, l'élève pourra retourner à l'école, et fréquenter les activités périscolaires. Les élèves ayant contracté la Covid-19 depuis moins de deux mois  ne sont pas soumis à l'obligation de dépistage.

Cas contact au collège et lycée : dans quels cas, que faire ?

Depuis le 14 mars, tous les élèves du secondaire, qu'ils soient vaccinés ou non, seront considérés comme cas contact "s'ils ont partagé une classe avec le cas confirmé (classe de tronc commun, groupes de spécialités, options, langues...)". Ils devront donc réaliser un test (autotest ou test antigénique)  2 jours (J2) après le dernier contact avec le cas confirmé ou au moment de l'information de la survenue du cas si elle intervient plus de 2 jours après le dernier contact. Si le collégien ou lycéen est négatif, il peut poursuivre les cours en présentiel en respectant strictement les gestes barrières. Rappelons que les élèves ayant contracté le virus depuis moins de deux mois ne sont pas soumis à l'obligation de dépistage ou de quarantaine.

Ecole et covid