Les Maisons d'assistantes maternelles fêtent leur 10 ans

Les Maisons d'assistantes maternelles (MAM) fêtent leur dixième anniversaire. Avantages, conditions... Retour sur ce mode de garde atypique qui séduit de plus en plus de parents.

Les Maisons d'assistantes maternelles fêtent leur 10 ans
© Oksana Kuzmina

A l'occasion du 10e anniversaire des Maisons d'assistantes maternelles, la Secrétaire d'Etat auprès du ministre des Solidarités et de la Santé Christelle Dubos, s'est rendu en Mayenne ce 9 juin pour échanger avec ces professionnelles de la petite enfance qui exercent en maison d'assistantes maternelles. L'occasion d'aborder l'impact de la crise épidémique du COVID-19 sur la profession, mais aussi le déconfinement et plus généralement, les inquiétudes des assistantes maternelles sur l'exercice de leur métier. Mais au fait, qu'est-ce qu'une Maison d'assistantes maternelles ? Combien d'enfants peuvent-ils être accueillis ? Quelle différence avec la crèche et quels sont les avantages ? On fait le point sur ce mode de garde.

Maisons d'assistantes maternelles : qu'est-ce que c'est ?

Il y a 10 ans, la loi du 9 juin 2010 a entériné la création des premières Maisons d'assistantes maternelles (MAM). Des établissements qui permettent aux assistantes maternelles de se regrouper pour exercer leur métier ensemble. Il ne s'agit pas vraiment d'une crèche, ni d'un système de garde classique, mais les MAM rencontrent de plus de plus de succès. Que ces professionnelles de la petite enfance ne disposent pas de l'espace nécessaire dans leur logement pour exercer leur métier, ou qu'elles souhaitent tout simplement retrouver la dynamique du travail en équipe, les Maisons d'assistantes maternelles leur offrent justement la possibilité de garder des enfants dans un local spécialement dédié.

MAM : Un accueil semi-collectif plus familial que la crèche

Au sein d'une MAM, les assistantes maternelles proposent un accueil-semi collectif. Chaque assistante maternelle accueille au maximum 4 enfants selon son agrément, et reste employée par les parents. Elle s'occupe évidemment en priorité des enfants dont elle a la charge, mais le contrat inclut généralement une autorisation de délégation d'accueil, ce qui signifie que les autres assistantes maternelles peuvent également être amenées à veiller sur l'enfant si la personne référente est absente. 

Le local dans lequel sont accueillis les enfants doit évidemment garantir leur sécurité et leur santé et les assistantes maternelles doivent impérativement être titulaires d'un agrément spécifique délivré par le président du conseil départemental après validation des services de la protection maternelle et infantile (PMI)

Maisons d'assistantes maternelles : quels avantages ?

Avec les Maisons d'assistantes maternelles, votre enfant côtoie plus d'enfants que s'il était gardé à domicile. Un environnement plus dynamique, parfaitement adapté à ses besoins, où les petits interagissent entre eux comme ils le feraient à la crèche. Vous avez également tous les avantages de la garde par une assistante maternelle : un suivi personnalisé et individualisé, l'assurance de voir votre enfant pris en charge par une professionnelle que vous aurez spécifiquement choisie.

Maisons d'assistantes maternelles : quels inconvénients ?

La formule présente peu d'inconvénients, le principal étant celui, pour le parent, de devoir assurer toute la partie administrative (embauche, fiches de salaire etc.). Contrairement à une assistante maternelle qui exerce à domicile et est souvent plus flexible sur les horaires, la MAM a généralement des horaires de fermeture et de fermeture fixés à l'avance.