Parents handicapés : quelles sont les aides ?

Depuis le 1er janvier 2021, les parents en situation de handicap peuvent bénéficier d'une aide de 900 euros par mois dès la naissance de leur enfant et d'aides techniques de 1000 à 1400 euros en fonction de l'âge de leur enfant.

Parents handicapés : quelles sont les aides ?
© 123RF / veresproduction

[Mise à jour du 12 avril]. Le 16 novembre 2020 s'était tenu un comité interministériel du handicap (CIH) réunissant des représentants d'associations et une vingtaine de ministres, dont Jean-Michel Blanquer et Sophie Cluzel, Secrétaire d'État chargée des personnes handicapées. Ce comité a permis de donner lieu à la création de plusieurs mesures, et notamment des aides pour les parents handicapés. Une première puisque jusqu'ici, les aides concernaient principalement les parents ayant des enfants handicapés via l'allocation d'éducation de l'enfant handicapé (AEEH). Invitée sur France 2, Sophie Cluzel s'était exprimée sur ces nouvelles mesures qui ont depuis été mises en place le 1er janvier 2021 :

Aide aux parents handicapés : quel montant ?

Le gouvernement a annoncé une extension du dispositif de la prestation de compensation du handicap (PCH), aide financière à la parentalité, qui s'élève à 900 euros par mois. Ce budget permet notamment d'embaucher une personne, une heure par jour (30 heures par mois, au total), pour s'occuper de son enfant de sa naissance à ses 3 ans et l'aider, par exemple, à lui donner son bain.

  • 900 euros pour les parents handicapés ayant un bébé de moins de 3 ans (30 heures par mois)
  • Cette aide tombe ensuite à 450 euros pour les parents d'enfants âgés de 3 à 6 ans.
  • Enfin, si le parent élève seul son enfant, cette contribution serait alors doublée de 50 %. Ce dispositif pourrait concerner près de 17 000 parents en situation de handicap.

1 200 euros d'aides techniques dès la naissance du bébé

Les parents en situation de handicap peuvent également prétendre à des aides techniques. Un forfait de 1400 euros à la naissance, puis de 1200e euros aux 3 ans de l'enfant et de 1000 euros à ses 6 ans leur est ainsi accordé pour pouvoir investir dans du matériel de puériculture adapté à leur handicap, par exemple, une table à langer à hauteur réglable. L'objectif de ces aides très attendues des personnes en situation de handicap ? Leur permettre d'"être parent comme tout un chacun", conclut Sophie Cluzel lors de son intervention télévisée.

Guide allocations et droits