La sexualité pendant la grossesse en 10 questions

La grossesse est une étape particulière dans la vie d'un couple, notamment au niveau sexuel... La sexologue et psychologue Caroline Le Roux* répond à toutes vos interrogations.

La sexualité pendant la grossesse en 10 questions
© Vadim Guzhva -123rf

1 - La vie sexuelle change-t-elle pendant la grossesse ?

Chaque couple vit les moments intimes à sa façon. Rythme, pratique... Les changements dépendent de chacun. Le corps de la femme change, son état d'esprit aussi. De son côté, le partenaire se pose beaucoup de questions et peut avoir des craintes. Ces neuf mois sont donc particuliers dans la vie d'un couple. Caroline Le Roux, psychologue et sexologue, précise que "pour certains, cette période est géniale au niveau sexuel, pour d'autres, c'est tout le contraire." La spécialiste tempère tout de même sur le fait que la sexualité change pendant la grossesse "oui et non. Nous ne sommes pas tous d'accord sur ce point, mais en tout cas dans les grandes lignes, les envies varient selon les trimestres de la grossesse".

2 - Pourquoi ma libido varie-t-elle pendant la grossesse ?

En plus de tous les aspects psychologiques qui agissent positivement ou non sur la vie sexuelle d'un couple, les changements hormonaux et physiques peuvent aussi jouer sur le désir pendant cette période. Au premier trimestre, les seins sont tendus, les nausées fréquentes... Ces gênes font diminuer l'envie de sexe chez certaines femmes enceintes" explique Caroline Le Roux. "La libido subit en général une chute. Les hormones et la fatigue altèrent le désir" lit-on dans le livre "Ma grossesse en 300 questions/réponses" (First Editions)."C'est également le moment où l'on a peur des fausses couches." Les futures mamans savent en effet que les fausses couches arrivent en général à moins de 4 mois et demi de grossesse. Même si cette crainte n'a aucune corrélation avec les rapports sexuels, elle occupe l'esprit des femmes enceintes pendant les premiers mois. "Au deuxième trimestre, on note plus de signes "sympathiques"" rassure Caroline Le Rroux. Avant d'ajouter : "C'est d'ailleurs plutôt une période faste pour les relations sexuelles ! Mais cela ne vaut pas pour toutes les femmes." A partir du quatrième mois, la grossesse se révèle physiquement, le ventre s'est arrondi, les seins ont pris en volume, les futures mamans peuvent se sentir désirables."Le ventre n'est pas encore proéminent, les formes sont pulpeuses et séduisantes... Et puis l'enfant commence à bouger donc la peur de la fausse couche disparaît" indique la sexologue Caroline Le Roux. De plus, "les zones érogènes (sexe et poitrine) sont plus irriguées en sang qu'à l'accoutumé et donc plus sensibles aux stimulations" 

Enfin, lors du troisième trimestre de la grossesse, même si les choses se compliquent à cause du ventre qui prend beaucoup de place, les rapports sexuels sont toujours possibles jusqu'à l'accouchement (sauf contre-indication médicale). Ces derniers mois de grossesse sont l'occasion de découvrir d'autres plaisirs et de tester de nouvelles positions. "Pour certaines femmes, le troisième trimestre est identique au deuxième. Pour d'autres, les envies diminuent car l'accouchement est imminent" indique Caroline Le Roux.

3 - Quelles positions sexuelles adopter pendant la grossesse ?

Rassurez-vous : la métamorphose physique pendant la grossesse est loin d'être un frein pour les rapports intimes ! Tout est permis, en faisant évidemment attention à ne pas appuyer sur le ventre. Caroline Le Roux, sexologue et psychologue, explique : "au premier trimestre, on peut tout faire. Il faut tout de même éviter les positions où l'homme est au dessus de la femme pour ne pas amplifier les douleurs aux seins fréquentes au début de grossesse." L'important, souligne-t-elle, est "qu'à partir du moment où la femme a envie, elle peut faire l'amour comme elle le souhaite. C'est en plus l'occasion d'explorer de nouvelles positions et de découvrir une nouvelle sexualité." Au troisième trimestre, lorsque le ventre est plus imposant, laissez donc aller votre imagination. Les positions conseillées à cette période : allongés côte à côte (cuillère), à quatre pattes (levrette), sur votre partenaire en lui tournant le dos (cavalière inversée) ou encore assis (la position de la chaise).

4 - Quand est-il déconseillé de faire l'amour ?

Seule une indication médicale peut vous faire cesser tout rapport sexuel. Votre médecin ou sage-femme vous en avisera en début de grossesse en cas de saignement important ou d'antécédent de fausses couches à répétition. Lorsque les risques disparaissent, l'équipe médicale vous précisera si oui ou non vous devez continuer à vous abstenir. Au cours des mois de grossesse, le sexe sera contre-indiqué pour plusieurs raisons : "en cas de placenta praevia et de menace d'accouchement prématuré sévère" précise la psychologue et sexologue Caroline Le Roux. En fin de grossesse, lors de la rupture de la poche des eaux, les rapports sont également à proscrire puisque le nourrisson n'est plus protégé.

5- J'ai des contractions après un orgasme, est-ce normal ?

L'une des idées reçues concernant le sexe pendant la grossesse et qu'un orgasme provoque des contractions. Rassurez-vous, il ne s'agit pas de contractions de travail ! Il n'y a donc aucun risque qu'un rapport sexuel entraîne l'accouchement. Caroline Le Roux indique : "Le fait d'avoir un orgasme peut entraîner des contractions, mais seulement 3 ou 4 contractions de l'utérus puis cela s'arrête." Bénédicte Lafarge-Bart, gynécologue-obstétricienne interrogée dans le livre "Ma grossesse en 300 questions/réponses", ajoute : "le bébé est dans la poche du liquide amniotique, il ne ressent donc pas ces petites contractions qui sont plus des contractions "réflexes"".  Autre précision de la sexologue : "Le rapport sexuel est un faux déclenchement car des études ont prouvé que la dose de prostaglandine dans le sperme est infime et ne peut donc pas déclencher l'accouchement." Cette hormone peut en effet déclencher des contractions mais aucunement le travail. Enfin, en ce qui concerne le déclenchement à l'italienne, comprenez le rapport sexuel comme déclencheur d'accouchement lorsque le bébé tarde à venir, rien ne prouve que cela fonctionne.

6 - Mon compagnon peut-il toucher le fœtus ?

"Vers la fin de la grossesse, le rapport sexuel peut provoquer de légers saignements à cause de la vascularisation du vagin. Cela ne laisse que de petites traces et n'a rien à voir avec l'importance des saignements dus aux règles" explique Caroline Le Rroux. Avant d'ajouter que "le pénis ne peut pas toucher le fœtus protégé par le col de l'utérus." Le bébé est à l'abri dans la poche des eaux ou liquide amniotique. L'acte sexuel ne le dérange aucunement et il n'en n'est d'ailleurs pas conscient. Après ou pendant l'amour, le fœtus peut bouger mais il ne se rend pas compte de ce qu'il se passe et n'en souffre pas.  

7 - Pourquoi mon partenaire ne veut plus faire l'amour ?

Mois après mois, le compagnon prend conscience qu'un bébé grandit dans le ventre de sa femme. Il se rend compte qu'il va devenir papa et se pose aussi beaucoup de questions. "Au troisième trimestre, le papa peut avoir peur car l'enfant bouge plus. Il est donc conscient qu'on est désormais trois" précise Caroline Le Roux. Cette tierce personne est désormais bien présente : comment va-t-il se faire sa place dans ce trio ? La maman sera-t-elle toujours son amante ? Le futur papa s'interroge et peut donc être perturbé par tous ces changements tant physiques que psychiques. En plus de cela, la présence du bébé dans le ventre peut gêner le compagnon lors des rapports sexuels. Il a l'impression qu'il le regarde ou a peur de lui faire mal. Mais pas d'inquiétude, encore une fois le fœtus est bien protégé dans le liquide amniotique et le col de l'utérus est fermé. Si monsieur est bloqué, rien de tel qu'une bonne discussion ! Plus que jamais, le dialogue est indispensable pendant cette période au sein d'un couple. La future maman doit d'abord bien expliquer à son compagnon qu'il n'y a aucun risque de toucher ou de blesser le bébé lors d'un rapport. Elle peut également mettre l'accent sur ses courbes très féminines et pulpeuses pour faire monter le désir !

8 - Enceinte, puis-je utiliser des sex-toys ?

Pour prendre du plaisir en solo ou s'amuser à deux, les sex-toys restent l'allier de choix de ces dames. La grossesse change-t-elle vraiment les choses ? La sexologue Caroline Le Roux rassure : "Il n'y a pas de contre-indications pour l'utilisation de sex-toys."  Mais certains spécialistes restent prudents et préfèrent déconseiller l'usage de jouets intimes dans le vagin. Chez certaines femmes enceintes, la lubrification est plus importante qu'à l'habitude. Mais pour d'autres en revanche, à cause des hormones ou du manque de libido, c'est tout le contraire. Pour remédier à ce problème, la sexologue précise que l'on peut "continuer à utiliser des gels lubrifiants mais il est préférable de les acheter en pharmacie." Vous pouvez même demander à votre médecin de vous en prescrire.

9 - Je n'ai vraiment pas envie de sexe, pourquoi ?

La grossesse change beaucoup de choses, le désir sexuel peut même être inexistant pendant cette période. "Certaines femmes sont complètement centrées sur le bébé et refusent parfois d'avoir des relations intimes avec leur compagnon" explique la sexologue et psychologue Caroline Le Roux. Même si la sexualité est mise de côté pendant un moment, il est important de rester proche de son compagnon. Cela passe alors par des moments intimes différents. Pendant la grossesse, "le sensuel est primordial" déclare la sexologue. "Si une femme n'a pas envie de faire l'amour, il faut continuer la fonction érotique d'une façon différente, plutôt avec des baisers, des câlins, des caressesLe sensoriel prend alors toute son importance." C'est donc une nouvelle façon de découvrir l'autre. Encore une fois, le dialogue est incontournable et "la maman doit rassurer le futur père en lui expliquant qu'il a bien sa place dans le trio malgré son manque de désir sexuel."

10 - Et après la naissance ?

Pour beaucoup, pas facile de reprendre une vie sexuelle "normale" après un accouchement. "Après la naissance, la préoccupation maternelle est primaire pour la jeune maman. L'homme est souvent mis de côté. La femme a une baisse de la libido quand elle devient maman car elle a de nouvelles préoccupations." Au delà du psychisme, la récupération physique après l'accouchement a évidemment un rôle important dans la reprise des rapports intimes. Il est conseillé d'attendre au moins 15 jours après avoir donné naissance à son enfant par voie basse. Si une épisiotomie a été pratiquée, il faudra attendra un plus longtemps à cause de la sensibilité de cette zone. Dans tous les cas, la douceur est de mise ! En cas de blocage ou de douleurs, les sages-femmes et gynécologues sont là pour vous conseiller. 

*Propos recueillis en 2012.

La sexualité pendant la grossesse en 10 questions
La sexualité pendant la grossesse en 10 questions

1 - La vie sexuelle change-t-elle pendant la grossesse ? Chaque couple vit les moments intimes à sa façon. Rythme, pratique... Les changements dépendent de chacun. Le corps de la femme change, son état d'esprit aussi. De son côté, le partenaire...

Beauté et forme