Qu'appelle-t-on les suites de couches ?

Modifié par les neuf mois de grossesse, le corps a besoin de temps pour se réadapter à la normale après l'accouchement. On appelle cette période, les suites de couches. Elles peuvent être immédiates après l'accouchement ou plus tardives. On fait le point sur les différents cas, selon les femmes.

Qu'est-ce qu'une suite de couches ?

On a souvent tendance à confondre les suites de couches et le retour de couches, après la naissance de bébé. Concrètement, le retour de couches fait référence au retour des règles après l'accouchement. Quant aux suites de couches, elles correspondent à la période qui suit la naissance du nouveau-né. Elles durent environ 6 semaines pendant lesquelles le corps de la femme enceinte va devoir se réadapter, jusqu'au retour de couches. Si les symptômes des neufs mois de grossesse sont bel et bien derrière vous, attendez-vous néanmoins à connaître quelques désagréments post-accouchement. A quoi s'attendre ? Douleurs, démangeaisons, saignements... Que se passe-t-il pendant les suites de couches chez la jeune maman ? Immédiates ou tardives, on fait le point sur les différentes situations. 

Les suites de couches immédiates

Les suites de couche immédiates correspondent aux deux heures environ survenant après l'accouchement, période pendant laquelle il existe encore de nombreux risques pour le bébé et la maman. La surveillance en salle de naissance est donc essentielle pour vérifier qu'aucune complication ne survient. Cette étape permet de vérifier que l'utérus se contracte bien afin de prévenir le risque d'hémorragie, et que la tension artérielle est normale. A la naissance, on surveille également l'expulsion du placenta et l'état des pertes. Enfin, elle permet aussi à la maman d'allaiter son bébé si elle le souhaite.

Les suites de couches pathologiques

La surveillance durant les suites de couches à la maternité vise aussi à vérifier les éventuelles complications. Les médecins vont donc se pencher sur les suites de couches pathologiques, à savoir la température et la tension artérielle (afin d'éviter les risques d'hypertension), les éventuelles complications liées à l'allaitement au sein (crevasses ou abcès...), les cicatrices pour les femmes qui ont accouché par césarienne ou qui ont subi une épisiotomie, etc. Enfin, certaines mamans sont plus sujettes que d'autres au risque de thrombose, déjà surveillé pendant la grossesse. Lors de l'accouchement, des bas de contention peuvent leur être recommandés, et les médecins porteront alors une attention particulière pendant les suites de couches. Enfin, l'état psychologique de la maman est également à surveiller pour déceler chez les femmes les plus sensibles, les risques de baby blues ou de dépression post-partum.

Suites de couches et saignements : les lochies

Des saignements appelés lochies peuvent survenir après l'accouchement. Leurs couleurs et leurs odeurs seront surveillées régulièrement afin de repérer une éventuelle infection. Ils durent environ 7 à 10 jours puis ils disparaissent en général au bout de 2 ou 3 semaines. De couleur rouges les premiers jours où ils sont plus abondants, ils deviennent au fil du temps rosés et marrons, puis plus clairs. Néanmoins, des saignements qui se prolongent trop longtemps (plus de 15 jours ou 3 semaines) ou dégageant une mauvaise odeur nécessitent une consultation en urgence. Il est par ailleurs recommandé de prendre sa température pendant quatre ou cinq jours après la sortie de la maternité afin de vérifier l'absence d'infection. 

Des douleurs utérines après l'accouchement

Les douleurs utérines persistent pendant dix à quinze jours. Elles sont de moins en moins violentes et deviennent peu importantes après une semaine. Une consultation s'impose si ces douleurs persistent au delà d'une dizaine de jours. Lors d'un allaitement, les douleurs utérines sont plus importantes au cours des premiers jours car celui ci favorise les contractions de l'utérus. 

Faut-il porter des couches après l'accouchement ?

L'apparition de fuites urinaires après l'accouchement représente un phénomène courant. En cause ? Le périnée, l'ensemble des muscles qui soutiennent le pelvis et la vessie, a été distendu et "abîmé" par les efforts effectués au cours de l'accouchement, mais aussi par les nombreuses poussées, le passage du bébé, l'épisiotomie... qui peuvent provoquer ces anomalies urinaires pendant les suites de couches. 

Quels sont les autres symptômes qui surviennent après la naissance ?

La fatigue, tout à fait normale après l'accouchement ne doit pas inquiéter les jeunes mamans. Si besoin, n'hésitez pas à écourter les visites de vos proches, ou à n'accepter que la famille proche à la maternité. Il est par ailleurs fréquent d'être constipée les jours qui suivent l'accouchement. Si la constipation persiste plusieurs jours, un traitement pourra vous être prescrit par votre médecin. Rappelons que les points de suture réalisés en cas d'épisiotomie ne peuvent pas lâcher et ne doivent pas empêcher d'aller à la selle. Enfin, l'apparition d'hémorroïdes est fréquente. Les efforts effectués pendant l'accouchement ont sollicité les muscles et les veines anales. 

Hygiène et toilette vulvaire après l'accouchement

Les bains et les douches vaginales sont déconseillés durant quelques semaines, en raison des saignements témoignant de la persistance de l'ouverture du col de l'utérus pouvant entraîner une infection. Il est recommandé de choisir un savon à PH neutre et de faire une toilette après chaque miction en se savonnant, en se rinçant et en se séchant bien avec du papier ou un sèche cheveux. Attention, la présence d'hémorroïdes contre-indique l'utilisation d'un sèche-cheveux. 

Qu'appelle-t-on les suites de couches ?
Qu'appelle-t-on les suites de couches ?

Sommaire Suites de couches définition Suites de couches immédiates Suites de couches pathologiques Suites de couches lochies Douleurs suites de couches Porter des couches ? Symptômes après accouchement Qu'est-ce...

Autour du même sujet