12 symptômes de grossesse les plus fréquents

Nausées, fatigue, tension dans la poitrine, odorat plus fin... Les signes d'une grossesse sont multiples. Mais ils ne sont pas forcément communs à toutes les femmes enceintes. Passage en revue des symptômes les plus fréquents pendant la grossesse.

En début de grossesse, les nausées, la fatigue, les douleurs dans la poitrine et les maux de ventre sont courants chez les femmes enceintes. Mais toutes les femmes et toutes les grossesses sont différentes. Ce n'est pas parce que votre sœur se réveillait avec une envie de vomir chaque matin que vous aurez forcément des nausées. En effet, les symptômes de grossesse ne sont pas forcément les mêmes pour toutes. Certaines femmes enceintes ne ressentent quasiment rien, un ou deux symptômes, pas plus. Ça n'est pas anormal. D'autres futures mamans au contraire décrivent tous les symptômes de la grossesse. Bref, il n'y a pas de règle. Quand apparaissent ces signes ? Une fois de plus, ils sont très variables d'une femme à l'autre, mais en règle générale, ils se manifestent entre un mois et un mois et demi de grossesse, parfois plus tôt chez certaines futures mamans. En attendant de savoir si vous serez "chanceuse", c'est-à-dire avec le moins de petits maux, voici ce à quoi vous pourriez vous attendre les premières semaines ou les premiers mois de grossesse...

1 - L'absence de règles

Le seul signe de grossesse évident pour toutes les femmes enceintes, c'est l'absence de règles. En effet, si votre cycle menstruel est parfaitement régulier, l'absence des règles au jour J est un signe annonciateur d'une grossesse possible. En revanche, s'ils sont anarchiques, difficile de se fier à quelques jours de retard car d'autres raisons peuvent les expliquer comme le stress, un déficit hormonal ou thyroïdien. A noter quand même que lors du premier trimestre, certaines femmes observent de légers saignements à la date où elles auraient eu leurs règles si elles n'avaient pas été enceintes, on parle de "règles anniversaires". Leur couleur est plus marron que rouge, elles ne durent qu'une à deux journées et elles sont nettement moins abondantes" explique le Dr. Christelle Charvet, gynécologue à Lyon. Autre type de saignement que l'on observe parfois, le saignement d'implantation, qui peut être confondu avec les règles. Il s'agit d'un saignement qui intervient lors de la nidation, généralement 9 jours après la conception et qui dure un ou deux jours.

2 - Les nausées matinales

Ce trouble digestif est le plus fréquent pendant la grossesse, surtout au cours des trois premiers mois. En général, elles apparaissent 4 à 6 semaines après les dernières règles. Elles atteignent ensuite un pic entre 8 et 12 semaines et s'arrêtent généralement entre 15 et 17 semaines. Néanmoins, certaines femmes enceintes ne ressentent aucune nausée. Les raisons de leur apparition ? "La cause hormonale est privilégiée : l'hormone beta-HCG, sécrétée par le placenta, augmenterait l'acidité de l'estomac, d'où l'apparition de ces désagréables symptômes. Mais elles peuvent aussi avoir une dimension psychologique car, souvent, une femme qui découvre sa grossesse ressent rapidement des nausées ", note le Dr. Charvet. Si vous ressentez une perte d'appétit ou des nausées, sachez qu'il est possible d'en atténuer les symptômes grâce à quelques remèdes anti-nausées. Il faut savoir que les nausées sont accentuées par un laps de temps trop long entre les repas. Pour simplifier, lorsque l'estomac est vide, les acides qu'il contient déclenchent les nausées. Aussi sont-elles plus fréquentes au réveil, après le jeûne de la nuit. Ce qu'il faut faire : plutôt que de commencer par prendre votre douche et à vous agiter, ce qui risque de déclencher des nausées, commencez votre journée par un petit-déjeuner. Pas forcément copieux, un biscuit peut suffire. Pour la même raison, les nausées de la journée seront moins sévères si vous évitez de rester trop longtemps l'estomac vide. La solution, c'est de fractionner vos repas. Ainsi, il est conseillé de prendre trois repas légers, complétés par un goûter et deux collations, une le matin et une le soir. Enfin, buvez beaucoup d'eau tout au long de la journée. 

3 - La fatigue

C'est au cours du premier et troisième trimestre de la grossesse que la fatigue se fait le plus ressentir. Ce sentiment d'épuisement est lié au bouleversement hormonal, physique et émotionnel chez les futures mamans. La fatigue pendant la grossesse est l'un des symptômes les plus courants, mais rassurez-vous, vous aurez un regain d'énergie en milieu de grossesse."Cette fatigue est liée à la progestérone, une hormone qui a un effet sédatif, remarque le Dr. Charvet. Le stress peut également être en cause car la grossesse entraîne aussi un bouleversement psychologique." Reposez vous autant que possible, au besoin faites des siestes, et surveillez la qualité de votre alimentation. Profitez-en aussi pour prendre soin de vous et écoutez votre corps si vous ressentez le besoin de vous reposer. D'autant que la fatigue devrait faire son grand retour en fin de grossesse, avec cette fois, des difficultés à trouver le sommeil...

4 - Les hémorroïdes pendant la grossesse

L'apparition d'hémorroïdes, dilatations des veines à l'intérieur de l'anus formant des petites boules internes ou externes, est très fréquente au cours de la grossesse. Ce phénomène se produit souvent à la suite d'une constipation qui s'est prolongée plusieurs jours. Lors de la grossesse, l'utérus devient plus volumineux, comprime les veines abdominales et perturbe ainsi la circulation sanguine à l'origine des varices et des hémorroïdes. Les hémorroïdes n'ont aucune conséquence pour le fœtus, mais elles sont douloureuses. Mieux vaut donc éviter les plats épicés, les féculents et tous ce qui risque d'occasionner une constipation pouvant provoquer des hémorroïdes. Privilégier au contraire la consommation de pruneaux et adopter une activité physique régulière, comme la natation ou la marche. Attention, les médicaments sont en général contre-indiqués au cours de la grossesse. En cas d'aggravation des manifestations, consultez un médecin. 

5 - Les envies fréquentes d'uriner

Depuis que vous êtes enceintes, vous ne passez pas plus d'une demie-heure sans avoir envie d'aller aux toilettes. Ce besoin fréquent d'uriner est parfois un peu incommodant (surtout la nuit). Par ailleurs, si vous prévoyez de sortir ou que vous avez un long trajet entre votre lieu de travail et votre domicile, anticipez ! Évitez de boire avant de partir et passez faire une pause pipi ! Même chose lorsque vous franchissez la porte d'un restaurant : votre premier réflexe sera de repérer où se trouvent les toilettes. 

6 - Les seins douloureux et gonflés 

Votre poitrine s'apprête à prendre du volume pour vous préparer à l'allaitement. Progestérone, œstrogène et prolactine chamboulent vos seins qui deviennent alors plus douloureux et sensibles en début de grossesse. Par conséquent, vos mamelons et vos aréoles deviennent plus larges pour faciliter la tétée et vous allez même voir vos veines apparaître. Pour soulager la sensation d'avoir une poitrine lourde, optez pour un soutien-gorge de grossesse adapté et sans armature la nuit.

7 - L'hypersensibilité et l'irritabilité

L'humeur peut aussi connaître des petits chamboulements durant les premiers mois de grossesse. La femme enceinte semble être constamment à fleur de peau et hypersensible. Si vous avez le sentiment de pleurer, sachez qu'il y a toujours une raison. "Les femmes ne pleurent pas pour rien parce qu'elles sont enceintes" expliquait au Journal des Femmes la psychologue Nathalie Lancelin-Huin, auteure du livre "Enceinte, voyage au cœur des émotions", lors d'une précédente interview. En résumé, lorsqu'une future maman laisse exprimer ses émotions, c'est pour régler "les vieux dossiers du passé" qui lui permettront ensuite d'être plus disponible pour son enfant à naître. Inutile donc de vous retenir, si vous avez envie de laisser couler quelques larmes. Par ailleurs, toutes les émotions deviennent exacerbées : sensibilité, nervosité, sautes d'humeur, susceptibilité… Des troubles dus là encore aux bouleversements hormonaux qui s'opèrent dans votre organisme en particulier l'augmentation des œstrogènes qui a un effet excitant et du cortisol, l'hormone du stress, qui peut vous mettre facilement à cran.

8 - Un odorat plus développé

Vous avez l'impression d'avoir un odorat de loup depuis que votre test de grossesse s'est avéré positif ? C'est normal, pendant la grossesse, votre odorat est plus fin que d'habitude. Seul hic, les mauvaises odeurs (que vous ne sentiez pas forcément avant) peuvent vite vous écœurer. D'ailleurs, si vous n'avez pas faim, c'est probablement parce que l'odeur de certaines épices, ou de la friture ne vous ouvrent pas l'appétit. Essayez de déterminer ces odeurs qui vous indisposent afin de mieux les éviter, car elles pourraient aussi accentuer les nausées ou déclencher des vomissements. Pour vous rassurez, dites-vous que la nature est bien faite, puisque cette sensibilité vous permet aussi de vous éloigner des odeurs toxiques comme le tabac ou les produits ménagers et polluants...

9 - La constipation et les maux de ventre

Les femmes enceintes sont souvent constipées. Elles sont aussi sujettes aux maux de ventre et aux ballonnements, qui font partie des petits maux de la grossesse. Pour éviter les troubles digestifs, fractionnez vos repas, et optez pour des aliments qui se digèrent facilement, comme les légumes cuits, les féculents, les viandes cuites, les pâtes... Buvez régulièrement, et veillez à manger lentement. Enfin, ne prenez pas de médicaments sans avis médical.

10 - Le mal de dos

Vous vous apprêtez à porter votre bébé pendant neuf mois, et votre corps se transforme afin de vous permettre d'accueillir ce petit être. Il est donc fréquent d'avoir des maux de dos, particulièrement dans le bas du dos, durant votre grossesse. Et avec la prise de poids, les douleurs risquent de perdurer jusqu'à la naissance de bébé. Ménagez-vous, en évitant les charges lourdes, ou en portant votre aîné dans les bras. N'hésitez pas à solliciter le futur papa pour un massage de temps en temps, qui pourra soulager votre dos.

11 - Les reflux gastriques 

Pendant la grossesse, les femmes enceintes doivent faire face aux ballonnements et aux reflux gastriques. Ces remontées acides qui surviennent après les repas ont tendance à gâcher le plaisir d'un bon restau partagé entre amis. En cause ? L'utérus qui prend davantage de place et qui comprime peu à peu l'estomac, agissant ainsi sur le système digestif. Mais il n'y a pas de raison de s'inquiéter, tous ces symptômes sont fréquents et disparaissent au fil des mois. Armez-vous donc de patience !

12 - Les varices, en fin de grossesse

Les varices apparaissent en fin de grossesse et disparaissent dans la majorité des cas après l'accouchement. Pour les éviter, essayez de ne pas rester trop longtemps debout, supprimez les talons hauts, surélevez les jambes pendant la nuit. Vous pouvez également masser vos jambes de bas en haut et porter des bas de contention, après l'avis de votre médecin. Par ailleurs, des crampes peuvent également survenir en fin de grossesse. Elles sont localisées dans les jambes et les cuisses et apparaissent la nuit. Il est nécessaire de consulter son médecin si ces crampes sont fréquentes et invalidantes.

12 symptômes de grossesse les plus fréquents
12 symptômes de grossesse les plus fréquents

Sommaire Retard de règles Les nausées La fatigue Hémorroïdes grossesse Envie de faire pipi Seins douloureux Hypersensibilité Odorat développé Constipation et maux de ventre Maux de dos Reflux gastriques Varices ...

Autour du même sujet