Enceinte, comment se sentir moins fatiguée ?

La fatigue est une composante inévitable de la grossesse, surtout pendant le premier et le troisième trimestre. Nos conseils pour éviter de vous sentir épuisée pendant ces neuf mois.

Enceinte, comment se sentir moins fatiguée ?
© Antonio Guillem-123rf

Pourquoi les futures mamans se sentent toutes épuisées en début de grossesse ? Les premiers mois, le corps est en plein bouleversement hormonal, physique et émotionnel : il est donc normal que le corps se fatigue. Après un regain d'énergie en milieu de grossesse, la fatigue revient généralement vers le 6e ou 7e mois. Quoi qu'il en soit, il faut retenir qu'elle est toujours un signal d'alarme de votre corps. Il faut donc vous écouter si vous êtes fatiguée.

Se reposer dès que possible

La nuit, dormez 1 à 2 heures de plus si vous en avez la possibilité. N'attendez pas d'être épuisée pour aller vous coucher, et tant pis pour la fin du film ! Quant au réveil, mettez-le un peu plus tard et demandez à votre compagnon de vous apporter le petit déjeuner au lit. C'est le moment d'en profiter ! Pendant la journée, n'hésitez pas à faire des siestes sans culpabiliser, pas trop longues quand même, afin de ne pas perturber votre sommeil de la nuit. De même, quand vous rentrez du travail le soir, allongez-vous un moment, le temps de reprendre des forces, surtout si vous devez enchaîner avec le bain de votre aîné. Enfin, faites-vous aider et ne jouez pas la super future maman ! Le meilleur baromètre de votre grossesse, c'est votre fatigue. Si vous constatez une fatigue très intense ou inhabituelle, contactez rapidement votre médecin afin de contrôler que tout va bien.

Limitez vos déplacements

Si vous travaillez enceinte, renseignez-vous auprès de votre convention collective. Certaines vous donnent droit à une réduction d'horaire pendant votre grossesse. N'hésitez pas à demander conseil à votre médecin, notamment si vous vous sentez fatiguée en raison d'un temps de trajet trop long pour vous rendre sur votre lieu de travail. Peut-être est-il possible (en accord avec votre employeur) de faire du télétravail une fois par semaine ? Enfin, votre médecin pourra décider si un arrêt de travail est nécessaire en fonction de votre état. Vous avez aussi la possibilité de bénéficier du congé pathologique prénatal en cas de grossesse difficile.

Déléguez et facilitez-vous la vie

Vous avez l'habitude de courir partout, tout au long de la journée, et une fois rentrée à la maison, vous devez vous occuper du bain des enfants, des devoirs, et de la maison. Soyez quelque peu égoïste dès que vous vous sentez à bout et n'ayez pas peur de demander de l'aide autour de vous, ou d'en faire un peu moins que d'habitude. Une salade ou un plat rapide à préparer fera l'affaire pour le dîner, tandis que le papa s'occupe des enfants, pendant que vous vous détendez. Pour les courses, optez pour des services de livraison à domicile et si vous n'avez pas passé l'aspirateur, restez zen, ou sollicitez l'aide d'une aide ménagère !

Des moments rien que pour soi pour se relaxer

S'il s'agit de votre premier bébé, il vous sera plus facile de vous reposer et de vous faire chouchouter. Généralement, les premières grossesses ont une place particulière au sein du couple et de la famille en général. Lorsqu'il s'agit d'un deuxième (ou plus), les mamans se plaignent davantage de fatigue. Prises par des contraintes, en particulier les autres enfants dont il faut s'occuper et qui demandent toute leur attention, elles prennent alors moins le temps de se reposer. Elles sont aussi moins centrées sur leur grossesse du fait qu'elles l'ont déjà vécue et qu'il n'y a plus ce côté "découverte". En conséquence, elles ont tendance à moins s'écouter. Prenez donc les choses en main et imposez-vous des moments rien que pour vous. Des pauses détente à la piscine, des séances chez le coiffeur pour continuer à prendre soin de votre apparence, un bon bain chaud après une journée mouvementée... Bref, il est primordial de vous détendre aussi souvent que possible.

Les bienfaits de la relaxation pendant la grossesse ne sont plus à démontrer. En diminuant le stress, elle peut aussi aider à diminuer les impressions de fatigue d'ordre psychologique. Pourquoi ne pas vous inscrire à un cours de de préparation à la naissance orienté sophrologie ? Cette méthode qui se pratique en groupe ou individuellement privilégie la relaxation en faisant appel à des techniques d'hypnose. Elle permet de diminuer le stress et les petites angoisses tout au long de la grossesse et de mieux appréhender psychologiquement l'accouchement. Elle a aussi pour objectif d'apprendre des techniques de respiration, bien utiles pour gérer les douleurs de contraction pendant l'accouchement. N'oubliez pas qu'il est indispensable de vous reposer jusqu'à la fin de la grossesse : vous aurez besoin de toute votre énergie le jour J, ainsi que les mois qui vont suivre !