34 semaines de grossesse / 36 SA

Votre 8ème mois de grossesse touche à sa fin avec cette 34e semaine de grossesse, ou bien 36 SA si vous faites partie de celles qui comptent en semaines d'aménorrhée. Avant cette dernière ligne droite, commencez à réfléchir si ce n'est pas déjà fait au prénom du futur bébé et à vous organiser avec le papa sur le déroulement de l'accouchement.

34 semaines de grossesse / 36 SA

Vous terminez votre huitième mois de grossesse 

34 semaines de grossesse ou 36 SA (semaines d'aménorrhée) : votre corps, enceinte

Vous terminez maintenant votre huitième mois de grossesse... et entamez la dernière ligne droite ! Au quotidien, vous êtes sujette aux petits maux de fin de grossesse : rétention d'eau, fatigue, envies fréquentes de faire pipi... Votre corps se prépare tout doucement au jour J.

Les petits maux de fin de grossesse sont toujours là

Votre fin de grossesse est accompagnée de nombreux petits maux, courants et sans gravité. Ainsi, vous pouvez avoir les chevilles et les pieds qui gonflent en fin de journée. Cela est dû à la rétention d'eau. Pour vous soulager, veillez à surélever vos jambes, en particulier en fin de journée. Pensez aussi aux bas de contention, qui peuvent apporter une solution efficace. Autre petit désagrément : les envies fréquentes de faire pipi, ainsi que les essoufflements au moindre effort. Tout cela est normal, et heureusement passager.

Votre corps se prépare petit à petit à l'accouchement

Votre accouchement devrait arriver dans les jours ou semaines qui arrivent. Votre corps le sait et se prépare tout doucement à ce grand événement, même si vous ne ressentez pas forcément certaines choses. Par exemple, le col de votre utérus commence à se ramollir. En revanche, vous sentez très bien que vos seins sont très tendus : ils se préparent à l'allaitement. Vous pouvez aussi avoir des douleurs localisées au niveau du bassin : c'est le signe que vos os sont en train de s'écarter pour laisser le passage au bébé.

34 semaines de grossesse : le développement du foetus

C'est la dernière semaine de votre huitième mois de grossesse. Votre bébé continue à se faire beau. Si ses systèmes nerveux, digestif et immunitaire sont au top, il n'en est pas de même pour ses poumons, qui ont encore besoin d'un peu de temps.

Votre bébé ressemble de plus en plus à un vrai bébé

Alors que le jour de la naissance approche à grands pas, votre bébé semble se préparer. Le lanugo, ce fin duvet qui recouvrait tout son corps, commence petit à petit à disparaître, laissant la place à une peau lisse, douce et rosée. Le corps de votre bébé continue à s'épaissir et à s'arrondir. Son visage lui aussi est de plus en plus rond. Sa peau est moins fripée, et de plus en plus lisse. Ses cheveux continuent également à pousser, mais tout dépend des bébés : certains naitront avec une vraie chevelure bien épaisse alors que d'autres n'auront que quelques poils sur le caillou. Rassurez-vous : cela présume en rien l'abondance de la future chevelure de votre bébé !

Votre bébé a encore besoin d'un peu de temps

Même si votre bébé semble être parfaitement prêt à sortir, il a tout intérêt à rester encore un peu dans la chaleur de votre ventre. En effet, si ses systèmes immunitaire, digestif et nerveux sont maintenant parfaitement opérationnels, son système respiratoire a encore besoin d'un peu de temps pour se perfectionner. En attendant, votre bébé continue à s'entraîner de respirer. Il avale aussi beaucoup de liquide amniotique, à tel point que, parfois, il a le hoquet !

34 semaines de grossesse : pratiques et démarches

Votre huitième mois de grossesse touche à sa fin. L'accouchement approche. Et si vous en profitiez pour en parler avec votre compagnon ? Et pour mettre au point les derniers détails importants, comme le prénom et le nom de votre enfant ?

Discutez avec le futur papa du déroulement de l'accouchement

Votre accouchement peut désormais arriver d'un jour à l'autre. C'est le bon moment pour en discuter avec le futur papa, et en savoir un peu plus sur la façon dont il voit les choses si nécessaire. Demandez-lui par exemple s'il veut assister à tout l'accouchement, s'il veut couper le cordon ou s'il préfère laisser cette mission à l'équipe de la maternité, s'il veut aller s'occuper du bébé juste après la naissance... Le plus important est qu'il se sente à l'aise dans son rôle de futur papa, et de ne pas le forcer à faire des choses qu'il n'a pas envie de faire. Mieux vaut donc mettre tout cela au clair avant l'accouchement.

Le prénom est choisi ?

Vous en avez sûrement déjà parlé avec le futur papa, et peut-être avez-vous déjà décidé du prénom que vous alliez donner à votre enfant. Si ce n'est pas le cas, affinez votre décision dès maintenant : ce n'est pas juste après la naissance que vous aurez les idées plus claires sur le sujet. Réfléchissez aussi au nom de famille que vous souhaitez donner à votre bébé. Aujourd'hui, la loi autorise toutes les configurations : vous pouvez donner à votre enfant le nom de sa mère, de son père ou bien les deux.