Trisomie 21 : un nouveau dépistage fiable

Il y a un an, un nouveau type de dépistage arrivait sur le marché. Il permet d'éviter les amniocentèses. Explications.

Trisomie 21 : un nouveau dépistage fiable
© Hildebrandt - Fotolia

La trisomie 21 représente actuellement 1,3 naissances sur 1 000 en France. Son dépistage précoce est aujourd'hui effectué de deux manières : une première méthode combine analyse de l'échographie fœtale, âge maternel et étude des marqueurs sériques. Si un risque de trisomie 21 est avéré, une amniocentèse est ensuite réalisée. Sauf que cet examen "invasif" est risqué et pourrait provoquer jusqu'à 200 fausses couches par an. Désormais, une nouvelle alternative existe pour les futures mamans. Depuis un an, un test sanguin commercialisé par le laboratoire Cerba, permet d'éviter un grand nombre d'amniocentèses. Testé sur 907 femmes, il a montré une efficacité de 99 %. Pour celles dont le résultat est toujours positif, l'amniocentèse est alors fortement encouragée.

En quoi consiste-t-il ? Une simple prise de sang est réalisée sur la future maman et permet ensuite une analyse de l'ADN fœtal.

Seul bémol, son prix est de 650 euros et il n'est pas remboursé par la Sécurité sociale...

Lire aussi