Quand une maman non sco crée une école

Depuis septembre 2OO8, fonctionne sur l'île d'Oléron, une école dans laquelle les enfants s'épanouissent et apprennent sans stress. Fondée par une maman ayant pratiqué l'instruction en famille et ancienne institutrice, cette école propose une autre pratique pédagogique.

Une journée type

La journée commence par un temps de regroupement avant que chacun vaque à son programme scolaire individualisé. Une pause d'une demi-heure précède un temps de travail collectif durant lequel sont présentés des exposés, des débats... qui mène jusqu'à la pause repas de 13 à 14 heures.
L'après-midi est consacré à des ateliers animés par des bénévoles – parents ou associations. Les enfants y pratiquent les langues, le sport, l'expression corporelle et exercent leur créativité.

Les débuts de l'école

Ouverte avec 18 enfants, dont 8 collégiens, Ecoléron fonctionne aujourd'hui avec une quinzaine d'enfants et 3 adultes.
Magali, l'instigatrice du projet est une ancienne institutrice, adepte de la pédagogie Freinet et des pédagogies coopératives. Elle a notamment travaillé avec des enfants ayant des difficultés d'apprentissage et a été maman homeschooler. A son retour d'un séjour de plusieurs années en Guyane, elle ne se sent plus la moindre envie de reprendre l'enseignement traditionnel. Katya, l'autre porteuse du projet, s'est formée à la pédagogie Montessori en devenant maman homeschooler. Elles commencent les démarches en janvier 2008, après avoir imaginé plusieurs projets.

Ecoléron aujourd'hui

Depuis septembre 2011, une éducatrice, Catia a rejoint l'équipe. Les frais de scolarité mensuels se montent à 100 euros, car enseigner et / ou fréquenter cet endroit est avant tout un choix de vie. L’équipe pédagogique tient à ce qu'aucune famille, en accord avec ce projet  soit empêchée d' y scolariser ses enfants pour des raisons financières. Mais cette faible participation matérielle des familles ne suffit pas à couvrir le salaire des enseignantes. Il dépend donc, en grande partie, des multiples projets et mécénats que tous arrivent à mettre en place : ateliers Montessori hebdomadaires, classe passerelle pour des enfants atteignant 3 ans entre janvier et juin pour des activités Montessori, cela de une à quatre matinées par semaine. Les familles non sco sont les bienvenues, pour des «stages» d'échanges et de partages. L'association propose aussi des ateliers parentalité, organise un festival en avril 2012 et a en projet, un café citoyen pour ados.

Les démarches pour créer une école

Tout un chacun fortement motivé et accompagné de bonnes volontés toutes aussi motivées, peut se lancer dans l'aventure. La liste à cocher est diverse : trouver un local,  des enseignants, des élèves, des fonds. La responsabilité morale de l'école est encadrée par le code de l’éducation.
L'établissement a le statut d'établissement privé hors contrat, ce qui lui laisse, conformément à la loi, une entière liberté pédagogique. Comme pour les parents pratiquant l'instruction en famille, ce qui importe, c'est que les enfants reçoivent un enseignement. L'établissement peut donc être contrôlé par l'inspection académique dont il relève.
Pour ceux qui voudraient se lancer dans l'aventure, outre le bénéfice à rencontrer et questionner ceux qui réussissent à faire fonctionner un établissement, le site "créer son école"  peut alimenter la réflexion.


L'expérience, après plusieurs années de fonctionnement, s'avère concluante. Le plaisir des enfants et des parents et leur implication dans le projet lui permettent de se pérenniser. Quant aux anciens élèves, certains ont repris un cursus classique, sont entrés au collège, ont passé leur brevet, sont entrés au lycée. Les contacts gardés avec l'équipe pédagogique montrent que le souhait qu'Ecoléron soit un lieu d'apprentissage efficace sur le plan scolaire et émotionnel est exaucé.

Contact
www.ecoleron.fr
ecoleron@yahoo.fr

Crédits photos : Ecoleron

Quand une maman non sco crée une école
Quand une maman non sco crée une école

Une journée type La journée commence par un temps de regroupement avant que chacun vaque à son programme scolaire individualisé. Une pause d'une demi-heure précède un temps de travail collectif durant lequel sont présentés des exposés, des débats......