Safer internet day : l'impact du Covid-19 sur les jeunes et les écrans

En pleine épidémie de Covid-19, les enfants ont les yeux rivés sur les écrans. La journée du "Safer Internet Day" qui a lieu ce mardi 9 février 2021, est l'occasion de les accompagner dans leur usage du numérique.

Safer internet day : l'impact du Covid-19 sur les jeunes et les écrans
© Cathy Yeulet

[Mise à jour du 9 février à 10h02]. Selon une étude, 93% des parents trouvent que les écrans sont un sujet de tension dans la famille, 2 ados sur 3 préfèrent être privés de sortie plutôt que d'être privés téléphone, car ils auraient le sentiment d'être "coupés du monde"... Bref, les écrans sont au cœur de la vie de nos enfants. Il est donc important de pouvoir en discuter avec eux et de savoir comment les guider pour en faire un usage sûr, au quotidien. 

Safer Internet Day 2021 : à quelle date ?

Cette année, le Safer Internet Day a lieu ce mardi 9 février 2021

Safer Internet Day : qu'est-ce que c'est ?

Le Safer Internet Day existe depuis 2004. Aujourd'hui, cette journée est organisée dans 150 pays différents et coordonnée dans l'hexagone par Safe Internet France. Le Safer Internet Day est destiné aux élèves, aux familles et aux professionnels de l'éducation et de la protection de l'enfance. L'objectif ? Donner des clefs de compréhension et des conseils concrets pour préserver les enfants des dangers du web, sans leur interdire d'y accéder. Concrètement, cette journée est chaque année l'occasion de fournir des outils d'accompagnement aux enfants sur leur utilisation du web et de se former à la "parentalité numérique". Cette dernière consiste à éduquer vos enfants à une bonne pratique du web. La formation donne des clefs pour aborder le sujet avec eux, et vous explique quelles règles claires poser en fonction de l'âge de l'enfant. Par exemple, le Safer Internet Day propose des conseils concrets de paramétrages pour mieux sécuriser l'usage des écrans et des réseaux sociaux. Par ailleurs, il existe de nombreux programmes et associations françaises, qui luttent afin d'aider les jeunes à surfer sur le web sans tomber dans les pièges que la toile héberge. Le programme national de sensibilisation "Internet sans crainte", travaille avec "Net Ecoute" le numéro vert national de conseil et d'assistance aux jeunes victimes et aux parents. La plateforme Point de Contact, dédiée aux signalements de contenus illicites en ligne participe aussi à cette initiative. Pour y accéder, il faudra s'inscrire sur la plateforme Internet sans crainte

Pourquoi un "Safer Internet Day" ? 

De nombreux enfants sont victimes de cyber-harcèlement, l'actualité ne cesse de nous alerter sur les drames qu'il peut engendrer. Cette année 2020 a vu croître les habitudes numériques, notamment sur le temps scolaire du premier confinement où les 6-12 ans auraient passé 7h par jour sur les écrans en 2020, soit 4 heures de plus que d'habitude, selon l'enquête CovidEcransEnFamille. L'usage a été diversifié : à des fins scolaires, pour assurer la continuité pédagogique, pour leurs loisirs bien-sûr, mais aussi pour communiquer avec la famille et les amis à distance. Pour les adolescents aussi le temps sur les écrans s'est démultiplié, les exposant toujours davantage à de potentiels contenus haineux. D'ailleurs, entre septembre 2019 et 2020, la ligne Net Ecoute souligne une hausse de 26% des appels au sujet du cyber harcèlement, une étude rapporte d'autre part qu'un adolescent sur 10 déclare avoir fait face à des violences en ligne. Pour ces raisons, il faut continuer l'éveiller les consciences sur la bonne façon de se servir d'internet lorsqu'on est un enfant ou un adolescent. 

L'exposition des enfants à la pornographie est également une thématique qui préoccupe le gouvernement. En effet, près d'un enfant sur trois a déjà été exposé à des sites X, la plupart du temps de manière accidentelle. Si les sites internet en question ont pour mission de mieux vérifier l'âge des utilisateurs, "il faut sensibiliser les parents sur cette question. Je pense que les parents ne se rendent pas compte à quel point et avec quelle facilité leurs enfants sont exposés à ces contenus pornographiques" nous précise Adrien Taquet. Pour accompagner les parents et leur donner les outils nécessaires pour mettre en place un contrôle parental par exemple, le Secrétaire d'État en charge de l'Enfance et des Familles ainsi que Cédric O, secrétaire d'État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques lancent le site jeprotegemonenfant.gouv.fr à l'occasion de la journée Safer Internet Day ce mardi 9 février.

Sur quoi porte la journée du Safer Internet Day ? 

Ce 9 février 2021, le Safer Internet Day portera sur l'impact du Covid-19 sur les usages numériques des enfants. Il résulte de divers constats sur les conséquences de cette période et des confinements sur les temps passés face aux écrans. Les experts parlent même d'un véritable "tournant" dans la façon d'utiliser les outils numériques. Plusieurs points sont abordés lors de cette journée, comme la question des fake news, l'argent en ligne, l'usage des réseaux sociaux, la protection des données personnelles ou encore la confiance des parents face à internet. 

  • Pour cette édition 2021, plus de 300 ateliers de sensibilisation du CE2 au lycée sont programmés en France. L'an dernier, les ateliers SID avaient permis de toucher plus de 200 000 jeunes.
  • Jean-Michel Blanquer sera en direct sur TikTok ce 9 février à 18h, sur le compte de l'Association @eenfance. Il reviendra sur les impacts de la COVID-19 sur la vie numérique des jeunes, abordera la question du cyber-harcèlement, sensibilisera aux fake-news et partagera les bons réflexes ainsi que les outils à disposition pour une expérience en ligne sûre et maîtrisée.