Fermer les écoles, efficace contre la circulation du Covid ?

D'après une étude menée en Suisse, la fermeture les écoles lors du premier confinement a été très efficace pour lutter contre la Covid-19. Pour l'heure, comme l'a déclaré le gouvernement, cette option n'est pas envisagée en France.

Fermer les écoles, efficace contre la circulation du Covid ?
© 123RF / dolgachov

En France, si un troisième confinement devait avoir lieu, les écoles resteront, elles, a priori ouvertes, quelle que soit l'évolution de l'épidémie. En effet, le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a annoncé ce 10 janvier vouloir "maintenir le plus possible les enfants à l'école". Et de préciser que les établissements scolaires seront donc les derniers "à fermer en cas de durcissement des mesures". Une décision qui fait débat notamment depuis l'arrivée de la variante britannique du virus et la publication récente d'une étude suisse révélant que la fermeture des établissements scolaires constituerait un excellent bouclier au développement de l'épidémie

La fermeture des écoles, une solution efficace pour limiter la propagation du virus ?

Afin d'évaluer l'impact des mesures instaurées pour lutter contre le Covid-19, des chercheurs suisses ont analysé 1,5 milliard de mouvements à l'aide de données des opérateurs mobiles helvétiques entre le 10 février et le 26 avril 2020. A noter que la Suisse avait mis en place des mesures de restrictions avant même que le gouvernement fédéral n'impose un confinement partiel et une fermeture des écoles, le 16 mars. Leur étude a été publiée ce 10 janvier. Leur conclusion : la décision de fermer les écoles au printemps 2020 a été l'une des mesures les plus efficaces pour réduire la transmission du Covid-19, en Suisse. "La fermeture des écoles a réduit la mobilité de 21,6 %", détaille Stefan Feuerriegel, le directeur de l'étude auprès de l'AFP. Or, ajoute-t-il, en empêchant les écoliers de se déplacer et de se côtoyer, cela a permis "de réduire la vitesse de circulation du virus". Selon lui, "si les écoles sont fermées, on peut espérer un grand changement dans les comportements. En effet, "non seulement les enfants restent à la maison, mais ça implique aussi parfois un changement pour les parents."

Pas de fermeture prévue en France même en cas de reconfinement

Cependant, la fermeture des écoles durant le premier confinement a eu des répercussions au niveau scolaire mais aussi familial, de fait, cette option ne serait pas envisagée par le gouvernement français même si le pays devait à nouveau être confiné. Une décision également soutenue par le fait que les enfants ont, a priori, peu de risque de développer des formes graves de la maladie même s'ils n'en restent pas moins des transmetteurs potentiels. Face à l'apparition sur le territoire du variant britannique du Covid-19 plus contagieux, les élèves seront toutefois davantage surveillés a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran ce 10 janvier sur Europe 1.

Quelles sont les écoles fermées en Europe ?

Si la France (à l'exception de la Corse), la Suisse et la Croatie ont, pour l'heure, laisser leurs écoles ouvertes, plusieurs pays européens ont provisoirement fermé leurs établissements scolaires en raison de l'épidémie du Covid-19. Selon la carte publiée par l'Unesco, c'est le cas de : la Grande-Bretagne, l'Espagne, l'Italie, la Pologne, la Hongrie, la Bosnie, le Monténégro, la Serbie, la Bulgarie, la Turquie, la Slovaquie, la Roumanie, l'Ukraine et la Moldavie. D'autres pays, à l'instar de la Belgique, l'Allemagne, la Hollande, le Portugal mais aussi la Grèce, l'Albanie, la Slovénie, l'Autriche et la Tchéquie ont leurs écoles partiellement ouvertes selon les taux de contamination.