Vacances apprenantes : les inscriptions en colonies sont ouvertes !

Après huit semaines de confinement et la fermeture des écoles, Jean-Michel Blanquer a annoncé la mise en place du dispositif "vacances apprenantes". L'objectif ? Permettre aux enfants de s'instruire tout en profitant d'activités ludiques. Parmi les opérations proposées, il y a les "colos apprenantes". Comment s'inscrire ?

Vacances apprenantes : les inscriptions en colonies sont ouvertes !
© Sergey Novikov - 123RF

Vacances apprenantes : qu'est-ce que c'est ?

Près d'un million d'enfants devraient être concernés par l'opération "Vacances apprenantes" cet été. L'objectif : lutter contre le décrochage scolaire favorisé par le confinement et permettre aux enfants de vivre des moments enrichissants, précise le ministère de l'Education dans un communiqué du 6 juin. Et pour cause, si habituellement, 1 enfant sur 3 ne part pas en vacances, cet été, ils seront sans doute bien plus nombreux. Pour y parvenir, le gouvernement a débloqué une enveloppe de 200 millions d'euros et compte sur les collectivités et les associations, pour faire de cet été une période de découverte et d'apprentissage pour tous les enfants que la crise aura pu fragiliser. Plusieurs dispositifs ont ainsi été déployés :

Les colonies apprenantes

Mêler l'utile à l'agréable, c'est ce que devraient proposer les collectivités territoriales à 250 000 enfants via les "colonies de vacances apprenantes". Labellisées par l'État, ces colonies tourneront autour d'activités ludiques et pédagogiques pour permettre aux enfants, l'air de rien, de procéder à quelques révisions en vue avant la rentrée de septembre. Et si l'État offre aux collectivités 400 euros par enfant concerné et par semaine, ces colonies seront néanmoins ouvertes à toutes les familles qui le souhaitent. Dès le 12 juin, une plateforme en ligne permettra d'inscrire son enfant et l'accueil sera entièrement gratuit pour les enfants âgés de 3 à 17 ans et prioritaires pour les jeunes :

  • vivant dans des quartiers prioritaires de la politique de la ville ou en zones rurales
  • issus de familles isolées, monoparentales ou aux faibles revenus
  • en situation de handicap
  • des parents faisant partie du personnel indispensable pour gérer la crise du Covid-19
  • n'ayant pas les équipements nécessaires pour suivre un enseignement à distance
  • bénéficiant d'un accompagnant des services de protection de l'enfance

Ces colonies auront lieu du 4 juillet au 31 août partout en France. Chaque colonie sera d'une durée de 5 jours minimum et s'articulera autour d'une thématique parfaitement adaptée à l'âge des enfants comme un séjour linguistique, un séjour découverte en bord de mer, un séjour sport et nature...

→ Comment inscrire son enfant ? Si votre enfant ne fait pas partie du public prioritaire, rendez-vous sur la plateforme conçue par le ministère de l'Education nationale et de la jeunesse et sélectionnez le séjour de votre choix en fonction de la localisation ou de la thématique que vous préférez. Près de 2 800 séjours sont proposés. Si votre enfant est prioritaire, les inscriptions sont effectuées par les collectivités. Les parents doivent alors se rapprocher du service jeunesse de leur mairie.

L'école ouverte  

Cet été, de nombreuses écoles, collèges et lycées resteront ouverts afin de proposer aux enfants des matinées de renforcement scolaire et des après-midis axées sur des activités culturelles ou sportives. Un dispositif jusqu'alors réservé aux quartiers prioritaires et désormais étendu sur tout le territoire. 400 000 élèves pourraient donc en bénéficier contre 70 000 habituellement.

L'école buissonnière 

Autre alternative et totalement inédite : la possibilité d'inscrire son enfant dans des écoles ouvertes à la campagne ou en zone littorale afin qu'il puisse partir à la découverte de la nature et du patrimoine local. L'Ecole ouverte pourrait même proposer des séjours en mini-camps sous tente à ses petits vacanciers.

Les accueils de loisirs apprenants

Enfin, dès le début du mois de juillet, les centres de loisirs mettront à disposition gratuitement des parcours pédagogiques en ligne du CNED, du CP à la terminale. Et pour aider les collectivités territoriales à augmenter leurs capacités d'accueils (jusqu'à 300 000 enfants) et à renforcer les contenus pédagogiques, une aide ponctuelle exceptionnelle de 30 millions d'euros pourra leur être accordée. 

Vacances apprenantes : quelles seront les règles sanitaires ?

Les enfants qui participeront aux vacances apprenantes devront continuer à respecter les règles sanitaires et les gestes barrière : mini-groupes, port du masque des encadrants, distanciation sociale, y compris au niveau des lits tous séparés de 1 mètre dans les colonies et désinfection régulière des lieux.

Les chèques vacances pour 250 000 familles

Pour ceux qui voudraient partir en vacances en famille mais n'en n'auraient pas forcément les moyens, l'Etat et les régions volontaires devraient s'associer afin de leur offrir des chèques vacances, utilisables du 1er juillet au 31 décembre 2020. Le montant de cette aide exceptionnelle devrait s'élever à 300 euros et être distribué à 200 000 familles de l'hexagone. Le ministère précise également que les personnels soignants et salariés mobilisés durant la crise sanitaire ont bien mérité un temps de repos et de retrouvailles familiales. Aussi, un fond de soutien supplémentaire de 15 millions d'euros sera alloué pour aider 50 000 d'entre eux à partir en vacances.

Location de matériel : des tarifs réduits pour les familles

Quand on part en vacances en famille, les coûts s'accumulent vite : vêtements, matériel, etc. Le budget est d'ailleurs l'un des premiers freins au départ en vacances. C'est pourquoi, l'Etat souhaite construire "une alliance durable" avec "les entreprises commerciales et les associations de lutte contre la précarité et du tourisme pour tous" en mettant "à disposition des familles modestes les articles nécessaires en don, prêt ou location à tarif très réduit".

Voyages scolaires : davantage de classes découverte ?

Le gouvernement souhaite également que l'organisation des voyages scolaires par les professeurs soit simplifiée dès cette année afin que ces classes de découverte soient davantage déployées. Ainsi, nombre d'enfants pourraient partir plus fréquemment en vacances, à moindre coût et avec une dimension pédagogique et culturelle en prime.