Pourquoi il ne faut pas forcer les enfants à finir leur assiette

Selon une étude américaine, forcer un enfant à terminer son assiette aurait un effet négatif sur son aptitude à manger de tout. En revanche, les chercheurs estiment que les parents devraient exposer leur enfant à différents aliments avant l'âge de 4 ans.

Pourquoi il ne faut pas forcer les enfants à finir leur assiette
© Oksana Kuzmina

Tous les parents ont un jour vécu le calvaire du repas qui n'en finit pas, des légumes triés dans l'assiette, des crises pour ne pas manger tel ou tel aliment. Difficile d'accepter de voir son enfant refuser de manger ce qu'on lui donne, surtout lorsqu'on se met en quatre pour lui préparer des repas sains et équilibrés. Il arrive même que certains parents, inquiets de voir leur enfant ne pas manger correctement, en viennent à le punir ou à hausser le ton. Pourtant, selon une étude menée au C.S. Mott Children's Hospital d'Ann Arbor (Michigan) et parue dans le journal Pediatrics, forcer un enfant à manger ne serait pas la meilleure solution.

Plus on insiste pour qu'il mange, plus l'enfant fera le difficile

Pour mener à bien cette étude, les chercheurs ont recruté 317 duos mères-enfants issus de foyers aux moyens modestes. Pendant quatre ans, les mamans ont répondu à des questions sur le comportement alimentaire de leurs enfants, leurs habitudes et leurs refus de manger à l'âge de 4,5, 8 et 9 ans. Les résultats ont montré que plus leurs parents les forçaient à manger, plus les enfants étaient compliqués au moment des repas.  "Manger est l'un des rares moments où les enfants peuvent avoir le contrôle", explique le Dr Megan Pesch, l'une des chercheuses de l'étude.

Une diversification alimentaire précoce, avant 4 ans

Ces difficultés au moment des repas apparaissent le plus souvent avant même l'entrée à l'école. Les auteurs de l'étude suggèrent donc que pour diversifier au maximum l'alimentation des enfants, il faudrait le faire le plus tôt possible, avant l'âge de 4 ans. En résumé, forcer votre enfant à manger des brocolis ou des navets à 7 ans ne mènera à rien, sauf à créer des tensions à l'heure des repas. Mais comment faire pour que cet enfant devenu adulte finisse pas manger de tout ?  "Ne forcez pas les enfants à finir leur assiette. Ne les faites pas s'asseoir à la table à manger jusqu'à ce qu'ils aient mangé une certaine quantité de nourriture. Et évitez de les soudoyer avec de la nourriture. C'est une inclination naturelle de dire, "si tu manges tes haricots verts, tu pourras avoir un dessert". Mais cela pourrait avoir un effet négatif et créer une association encore plus négative avec cette nourriture", explique le Dr Pesch.

Comme le remarquent les chercheurs, un grand nombre des enfants les plus difficiles avec la nourriture sont aussi ceux qui éprouvent le plus de difficultés à réguler leurs émotions. Et cela n'est la faute de personne. "Certains enfants sont plus prudents, un peu plus anxieux. Je ne pense pas que les parents doivent se blâmer pour cela. Certains enfants seront juste plus difficiles", conclut la pédiatre.