Psychologie de l'enfant

Problèmes de comportement, perception du monde qui l'entoure, peurs, relations familiales, socialisation et bien-être... Découvrez nos conseils pour accompagner au mieux votre enfant.

Psychologie de l'enfant
© Katarzyna Białasiewicz-123rf

De l'enfance à l'adolescence, l'enfant traverse un certain nombre de phases qui le déstabilisent, et questionnent aussi ses parents. A quel âge consulter un psychologue pour enfant ? Comment réagir quand il ne se sent pas bien dans sa peau ? Séparation, garde alternée, déménagement ou changement d'école sont également des causes qui peuvent perturber petits et grands, à la fois dans leur sommeil, ou dans leurs relations avec les autres. Il est donc important d'être à l'écoute de son enfant afin de répondre au mieux à ses besoins et l'accompagner dans les différentes phase de sa vie

Développement de l'enfant

Après les différentes étapes du développement de bébé, l'enfance est elle aussi jalonnée d'évolutions et d'apprentissages. A commencer par ses relations avec ses parents, et notamment le complexe d’œdipe, un moment clé de l'enfance qui apparaît vers l'âge de trois ou quatre ans, et qui lui permet de construire sa personnalité. En outre, certains enfants sont très proches de leurs parents, parfois timides, ils ont alors du mal à se détacher pour aller vers les autres. Il n'est donc pas rare que les tout-petits vous "collent" un peu quand vous invitez des amis à la maison. Enfin, leur imagination débordante fait également partie des étapes de l'enfance. C'est l'une des raisons pour lesquelles, il est parfois bon de les laisser s'ennuyer, afin de développer leur esprit créatif.

Ses relations avec les autres

Les relations durant l'enfance commencent avec les frères et sœurs, et il est courant de les voir se chamailler. En grandissant, votre enfant va peu à peu se sociabiliser et faire de nouvelles rencontres, amoureuses ou amicales. A commencer par l'école, qui est le lieu idéal pour se faire de nouveaux copains. Mais comment cela se passe-t-il quand, au contraire, il ne parvient pas à s'intégrer ? Nos conseils pour l'aider à aller vers les autres sans craindre de se faire rejeter. 

Les peurs de l'enfant

Les peurs font partie intégrante du développement de l'enfant qui jalonnent l'enfance : la peur du noir, du docteur, des monstres. Ces peurs ne se manifestent pas de la même manière en fonction de l'âge, mais aussi de la personnalité de l'enfant. A 9 mois, bébé va expérimenter ses premières peurs avec la fameuse angoisse de séparation. À mesure qu'il grandit et qu'il prend conscience du monde qui l'entoure, de nouvelles peur font leur apparition. L'enfant a avant tout besoin d'être rassuré et de sentir que vous êtes à son écoute. Il est important de ne pas négliger ses angoisses ou de les balayer d'un revers  de la main. L'enfant a besoin de sentir que ses parents sont présents à ses côtés et le prenne au sérieux, ce n'est qu'à ce prix qu'il parviendra à dépasser ses craintes. Vous devrez également l'aider à faire la part des choses entre la réalité et le fruit de son imagination. 

Mon enfant a des problèmes de sommeil

Lorsqu'un enfant a du mal à s'endormir, ou qu'il fait des cauchemars à répétition, c'est souvent le signe que quelque chose le travaille. Il est absolument normal qu'un enfant fasse des cauchemars, particulièrement entre 4 et 8 ans, et ces rêves effrayants ne sont la plupart du temps pas l'expression de sentiments négatifs. Ils sont un moyen d'évacuer les tensions de la journée, d'exprimer une angoisse ou une inquiétude, sans pour autant être le signe d'un traumatisme. Bien évidemment, certains événements extérieurs peuvent aussi influer sur la qualité du sommeil de l'enfant et sur la survenue de cauchemars répétés, voire même d'énurésie nocturne : un divorce, la perte d'emploi d'un parent, la maladie d'un proche, le harcèlement, une difficulté scolaire etc. S'il se réveille en hurlant en pleine nuit, ou s'il semble perturbé au réveil, il est important de prendre le temps de le rassurer en le prenant dans les bras, en lui parlant doucement mais aussi en l'encourageant à raconter son cauchemar, ou à la dessiner s'il est encore petit. Vous êtes son meilleur allié pour l'aider à vaincre ses peurs.

Les problèmes de comportement

Les enfants peuvent parfois devenir rebelles, voire agressifs avec leur entourage. Qu'il s'agisse de colères, de caprices avec leurs parents lorsqu'ils n'obtiennent pas ce qu'ils réclament, de conflits avec leurs frères et sœurs, ou leur camarades de classe, les petits et les grands connaissent tous des phases difficiles émotionnellement. Là encore, différents facteurs peuvent influer sur son comportement (un divorce, un déménagement, la naissance d'un bébé...) De la phase de régression à la colère de l'enfant, nos conseils pour l'aider à gérer ses émotions et calmer ses nerfs en douceur.

Mon enfant est hypersensible

L'enfant hypersensible va avoir une perception exacerbée des émotions, positives ou négatives. Il ne s'agit en rien d'une pathologie mais plutôt d'un trait de caractère propre à chacun. L'enfant semble alors à fleur de peau en permanence, est au bord des larmes à la moindre remarque, est excessivement emphatique. Cette hypersensibilité est parfois difficile à gérer à la maison, mais aussi à l'école ou lorsque l'enfant participe à des activités en groupe. Afin d'aider l'enfant à mieux vivre avec cette particularité, il est d'abord primordial de s'assurer qu'elle n'est pas le signe d'une angoisse sous-jacente et n'a pas été provoquée par un événement extérieur (harcèlement, moqueries à l'école, difficultés relationnelles etc.). Il faut en parler avec l'enfant et l'aider à verbaliser ses angoisses, notamment en l'interrogeant sur ses réactions, sur ce qu'il ressent. On ne consultera que dans les cas les plus sérieux, lorsque l'hypersensibilité est une véritable souffrance et qu'elle devient un handicap au quotidien. À noter que l'hypersensibilité est aussi un trait que l'on retrouve fréquemment chez les enfants précoces, il pourra donc être intéressant d'explorer ce côté là si d'autres signes évocateurs sont concomitants. 

Mon enfant se sent mal dans sa peau

Valoriser son enfant et l'aider à avoir confiance en lui est essentiel pour l'aider à passer le cap de l'adolescence sans se dévaloriser. Car selon les âges, les jeunes ont souvent tendance à se sentir mal dans leur peau. En cause, la puberté, et le changement de son corps, qui guette les enfants devenu grands. Mais il arrive parfois que les plus jeunes se sentent mal dans leur corps. Les raisons sont souvent minimes, et il est essentiel de leur rappeler qu'ils sont tout simplement uniques. 

Psychologie de l'enfant
Psychologie de l'enfant

Sommaire Etapes de l'enfance Relations et amitiés Les peurs de l'enfant Le sommeil de l'enfant Problèmes de comportement Hypersensibilité Enfant mal dans sa peau De l'enfance à l'adolescence ,...

Autour du même sujet