Les grands-parents en ont assez de jouer les nounous

L'été, plus besoin d'inscrire les enfants au centre aéré ou d'embaucher une nounou, les grands-parents sont là. Mais ces derniers, sollicités à outrance par les jeunes parents, sont de plus en plus nombreux à exprimer leur ras le bol !

Les grands-parents en ont assez de jouer les nounous
© goodluz

Les grands-parents français seraient-ils les champions de la garde des petits-enfants à l'échelle européenne ? Oui, à en croire une étude Ipsos pour Euro Assistance. Selon ce sondage, 30% des enfants français sont gardés pas leurs grands-parents pendant les vacances d'été alors que la moyenne européenne se situe plutôt autour de 17%. Chez nos voisins, les chiffres sont nettement inférieurs : 11% des petits Italiens, 12% des Allemands et 20% des petits belges seulement passent leurs congés estivaux chez papy et mamie. Des chiffres tout à l'honneur des grands-parents français mais qui cachent une réalité plus contrastée. Ces derniers étant de plus en plus nombreux à se sentir prisonniers de ce rôle, ne sachant pas comment dire non à leurs enfants…

Les grands-parents : les nouvelles nounous !

Centre de loisirs, nounou, assistante maternelle, crèche, les solutions offertes aux parents pour faire garder leurs enfants sont nombreuses mais parfois peu accessibles. En raison d'un manque criant de places, de tarifs prohibitifs et d'un manque de flexibilité, ces modes de garde ne conviennent pas à toutes les familles. Ces dernières ont alors trouvé la parade idéale : compter sur les grands-parents ! S'ils se prêtent généralement de bonne grâce à l'exercice lorsqu'il reste ponctuel, les difficultés s'annoncent lorsque ce rôle de nounou de substitution finit par devenir envahissant.

Un mercredi de temps en temps, passe encore. Mais tous les jours, certainement pas ! C'est exactement ce que vit Maryse, mamie de 2 petits-garçons, depuis septembre dernier : "Lorsque ma fille m'a dit qu'elle n'avait pas de nounou pour la rentrée, j'ai immédiatement accepté de la dépanner. Mais je pensais que ce serait l'affaire d'un mois ou deux. Et ça s'est finalement prolongé jusqu'en juin…". Toute jeune retraitée, Maryse espérait profiter de cette liberté nouvelle pour s'adonner à ses passions. Au lieu de ça, elle est devenue le taxi de ses petits-enfants : "En plus de garder le plus jeune plusieurs après-midi par semaine, je garde également l'ainé le mercredi et je l'emmène à ses différentes activités…" Résultat, la grand-mère a l'impression d'avoir un travail à temps plein ! Et il suffit en effet de passer la tête dans un club de sport ou un conservatoire de musique le mercredi pour constater que les têtes grises sont légion. 

Mamie sur tous les fronts

Les parents ont aujourd'hui un niveau d'exigence très élevé quant aux activités proposés à leurs enfants dont les emplois du temps sont généralement surchargés d'ateliers et de cours en tout genre…auxquels ils n'ont très souvent pas le temps de les accompagner. Il ne s'agit plus pour ces grands-parents modernes de seulement récupérer les enfants avec un pain au chocolat à la sortie de l'école mais aussi de participer quotidiennement à leur éveil, parfois au détriment de leur équilibre. Comme Maryse, une internaute déplore sur le forum du Journal des Femmes une situation qui lui a complètement échappé : "Je n'en peux plus et ma fille ne veut rien entendre. Je ne suis plus libre de rien, cantonnée à la maison et à aller les chercher à l'école, je m'épuise...". Là où les parents ont un rôle éducatif, les grands-parents assurent un rôle de transmission, d'écoute et de partage, mais ils ne sont pas des "parents bis" comme on l'entend parfois. Difficile toutefois pour les jeunes parents, eux-mêmes débordés par le quotidien, d'entendre qu'ils en demandent trop à leurs propres parents. La communication est alors la clé pour éviter de sombrer dans le conflit et d'altérer durablement les liens entre les différents membres de la famille. 

Ces grands-parents qui assurent !

Un point commun entre tous ces grands-parents : l'amour inconditionnel qu'ils portent à leurs petits-enfants...et à leurs enfants ! Malgré la fatigue, les tensions et les couacs, tous se réjouissent de partager ces moments si précieux avec leurs petits qui leur offrent une seconde jeunesse. Tout est évidemment affaire de dosage ! Mais pour certains comme Marie-Claire, mamie comblée d'une petite fille de 6 ans et demi, être grand-parent est un tel bonheur qu'ils ne renonceraient pour rien au monde à la course du mercredi : "J'aime mon indépendance et j'y tiens. Mais voir grandir ma petite fille est si précieux que je dis toujours oui lorsque mon fils me demande de la garder. Ce sont des moments à jamais irremplaçables...pour elle comme pour moi."

Les grands-parents en ont assez de jouer les nounous
Les grands-parents en ont assez de jouer les nounous

Les grands-parents français seraient-ils les champions de la garde des petits-enfants à l'échelle européenne ? Oui, à en croire une étude Ipsos pour Euro Assistance. Selon ce sondage, 30% des enfants français sont gardés pas leurs grands-parents...