Comment protéger les enfants des dérives d'Internet ?

Fake news, cyber-harcèlement, réseaux sociaux... Comment mieux accompagner son enfant dans son utilisation numérique ? Voici quelques conseils pour lui permettre de surfer en toute sécurité.

Comment protéger les enfants des dérives d'Internet ?
© Dean Drobot 123rf

Les enfants et adolescents sont de plus en plus connectés. En moyenne, c'est à 14 ans que les jeunes sont considérés comme étant autonomes sur le net. Pour autant, les parents sont conscients des risques, notamment de l'exposition aux images choquantes et des problèmes de harcèlement. Selon l'étude Norton réalisée auprès de 1000 parents d'enfants âgés de 5 à 16 ans, 55% déclarent autoriser leurs enfants à naviguer sur Internet seuls dans leur chambre, et 32% avouent que c'est également le cas chez les plus petits, entre 5 et 7 ans. Pour les protéger, la plupart misent sur le dialogue et vérifient les paramètres de confidentialité ou font appel à des dispositifs de contrôle parental. A l'occasion du Safer Internet Day, qui avait lieu le 5 février 2019, de nombreuses animations étaient organisées tout au long du mois de février, partout en France. L'objectif : mieux accompagner les jeunes, les parents ainsi que la communauté éducative pour encourager les comportements responsables en ligne. Cette année, l'accent est mis sur la place des écrans au sein de la famille, ainsi que le temps passé devant les tablettes, smartphones, consoles de jeux-vidéos, et enfin la maîtrise des données personnelles.

Comment apprendre à son enfant à mieux gérer son temps ?

Les parents doivent avant tout se fier à leur ressenti et mesurer si le temps passé semble convenable. Comment l'enfant parle-t-il de cette expérience ? Dort-il suffisamment ? Ses résultats scolaires sont-ils toujours bons ? "Il faut avant tout dialoguer avec son enfant avant d'instaurer des sanctions et confisquer tout appareil mobile ou mettre en place un contrôle parental proche du "flicage". Ce manque de confiance génère à la fois du stress et un sentiment de suspicion pour l'enfant, et une perte de confiance en soi du côté du parent", précise Anne-Catherine Baseilhac, experte en parenting. Selon elle, prendre conscience des pratiques de cette nouvelle génération et du temps dont il a besoin permet de mieux accompagner son adolescent face à ces nouveaux modes de communication . "Qu'est-ce qu'il va chercher ? Qu'est-ce que cela lui apporte au niveau de son développement personnel, de sa sociabilité ?... Il faut ensuite poser un cadre, des limites qui doivent être claires et évolutives, mais surtout communiquer ensemble, de manière bienveillante", conseille la spécialiste. 

Comment sensibiliser son enfant aux risques ? 

  • Établir des règles à la maison. Vous pouvez autoriser l'accès à Internet en fixant des règles simples, ensemble, en accord avec vos enfants. Il peut s'agir de définir le temps passé sur les écrans, le type de contenu sur lesquels ils peuvent naviguer en toute autonomie. Ces règles doivent être adaptées en fonction de leur âge, de leur maturité et de leur compréhension des risques auxquels ils peuvent être exposés.
  • L'accès à internet, dans les pièces de vie commune. Il est conseillé d'encourager les enfants à surfer sur le web dans le salon par exemple. Cela permet de limiter plus facilement le temps passé devant les écrans et d'éviter que les jeunes se "cachent" pour se connecter en ligne. En outre, si les parents se trouvent aux alentours, l'enfant aura plus de facilité à se confier s'il se sent perturbé ou effrayé par des contenus inappropriés.
  • Ouvrir le dialogue sur l'utilisation d'Internet. Il est essentiel de sensibiliser les jeunes aux différents contenus en ligne. Parler avec eux des dangers auxquels ils pourraient être exposés, comme les fake-news ou encore les contenus payants et arnaques en ligne. Pour cela, apprenez-leur à réfléchir avant de cliquer sur des liens lorsqu'ils consultent des vidéos ou des sites, ou qu'il reçoivent un mail inconnu. En effet, ils risqueraient ainsi de récupérer des virus ou de divulguer des informations personnelles sensibles les concernant.
  • Sensibiliser au cyberharcèlement. Les réseaux sociaux sont axés sur le partage et l'interaction entre les jeunes. Mais en quelques clics, ils peuvent facilement devenir acteurs, témoins ou victimes de cyberharcèlement. Pour prévenir les risques, discutez avec votre enfant du comportement à adopter quant à la diffusion, au partage d'informations, de vidéos et de photos personnelles sur les réseaux sociaux.
  • Mettre en place des paramètres de sécurité. Appli, jeux vidéos, communautés en ligne et site web représentent une risque d'exposition à des contenus inadaptés aux plus jeunes. Pensez donc à bien paramétrer les informations sur votre ordinateur ou à installer des outils de contrôle parental.
  • Donner le bon exemple. Les enfants ont tendance à imiter le comportement de leurs parents. Eviter donc de passer votre temps scotché à votre téléphone portable ou votre tablette.

Comment protéger les enfants des dérives d'Internet ?
Comment protéger les enfants des dérives d'Internet ?

Les enfants et adolescents sont de plus en plus connectés.  En moyenne, c'est à 14 ans que les jeunes sont considérés comme étant autonomes sur le net. Pour autant, les parents sont conscients des risques, notamment de l'exposition aux images...