Le rang de naissance influe-t-il sur l'intelligence ou la personnalité ?

Selon des chercheurs allemands, être l'aîné, le cadet ou le benjamin n'a que peu d'impact sur la personnalité, contrairement aux idées reçues. Autre enseignement : les aînés auraient un QI plus élevé que le petit dernier.

Le rang de naissance influe-t-il sur l'intelligence ou la personnalité ?
© Fotolia

Des spécialistes ont souvent avancé que le rang de naissance influait sur la personnalité des enfants. On a déjà entendu par exemple que les aînés, ayant une position privilégiée dans la famille par rapport au reste de la fratrie, seraient plus perfectionnistes que les autres. Les cadets, deviendraient même plus diplômates et sociables à force de devoir trouver leur place auprès de leurs frères et soeurs. Quant aux petits derniers, ils seraient plus chouchoutés que les grands, et donc plus dépendants de leurs parents, voire moins débrouillards. Mais une nouvelle étude allemande, publiée dans la revue PNAS et menée auprès de 20 000 adultes vivant en Grande-Bretagne, en Allemagne et aux Etats-Unis, vient contrer ces idées reçues. 

Le rang de naissance n'a aucun impact sur la personnalité, selon les chercheurs du département de psychologie des Universités de Mainz et de Leipzig, en Allemagne. Aussi, qu'ils soient aînés, cadets ou benjamins, les enfants auraient des traits de caractères communs. Les scientifiques ont en effet remarqué qu'ils pouvaient être, au sein d'une même fratrie, extravertis, aimables, consciencieux et stables émotionnellement. "La véritable nouveauté de notre étude est d'avoir découvert qu'il n'y a pas d'effets substantiels dans le rang de naissance sur les dimensions de personnalités étudiées. Cela contredit non seulement les théories psychologiques éminentes, mais va aussi à l'encontre de l'instinct de beaucoup de personnes", explique le Professeur Stefan Schmukle, co-auteur de l'étude. Les chercheurs notent en revanche une différence entre les aînés et les plus jeunes, constatant que les plus grands disposent d'un vocabulaire plus enrichi que les autres, mais aussi une capacité à mieux comprendre les idées abstraites. 

Les aînés plus intelligents que les petits frères et soeurs ? Selon l'étude, les plus grands auraient même un QI plus élevé que les autres ! Les chercheurs expliquent ce résultat par le fait que les petits derniers sont plus souvent livrés à eux-mêmes et libres tandis que les aînés obtiennent généralement plus d'attention que les autres enfants de la fratrie. Ils auraient aussi plus tendance à transmettre leurs connaissances aux plus jeunes, ce qui augmenterait ainsi leurs capacités intellectuelles. "Enseigner des choses aux autres demande des capacités cognitives élevées : les enfants doivent se rappeler de leurs propres apprentissages, les structurer et les mettre en forme afin de les rendre explicables à leurs petits frères et petites sœurs, ce qui peut engendrer une hausse de l’intelligence chez les aînés". 

Discutez-en sur le forum !