Noyades en hausse : plus de vigilance avec les enfants

En 2018, 1649 noyades accidentelles ont été enregistrées (dont 28% chez les enfants de moins de 6 ans). Des chiffres en augmentation selon les résultats de Santé Publique France. L'occasion de rappeler quelques règles de sécurité à la piscine, à la plage ou au bord du lac.

Noyades en hausse : plus de vigilance avec les enfants
© Famveldman - 123RF

Selon le rapport Noyades 2018 publié ce 11 juin 2019 par Santé publique France, le nombre de noyades en France est en hausse de 30% par rapport à la précédente enquête de 2015, principalement chez les enfants de moins de 13 ans. En effet, "par rapport à l'été 2015, le nombre de noyades accidentelles chez les 0-6 ans a augmenté de 96% de manière globale et de 132% pour les piscines privées familiales", précise l'enquête. On compte alors, chez les moins de 6 ans, 28% de noyades accidentelles et 9% de décès. Et au total, sur l'année 2018, 1 649 noyades accidentelles ont été enregistrées avec 25% de cas ayant entraîné un décès. Parmi ces noyades accidentelles, 44% ont eu lieu en mer, 31% en piscines (privées familiale ou publiques), 22% en cours ou plan d'eau et 4% dans d'autres lieux type baignoires ou bassins. Rappelons qu'en France, la noyade est la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 15 ans. L'objectif de cette enquête est donc de mieux guider les actions de prévention et de réglementation

Les règles à respecter pour éviter les noyades

Ces dramatiques faits divers sont l'occasion de rappeler les réflexes indispensables pour éviter les noyades. Des accidents dus, la plupart du temps, à un manque de surveillance de la part des adultes. En effet, dans 68% des cas de noyades ayant eu lieu dans une piscine familiale enterrée, un dispositif de sécurité avait été installé (barrière, alarme, couverture ou abri). Rappelons par ailleurs qu'un enfant peut se noyer en seulement trois minutes. Il apparaît ainsi indispensable de surveiller les enfants lors de la baignade à la piscine ou à la mer et de définir un adulte responsable, en permanence, pour surveiller l'enfant, et même s'il a des brassards. Voici les règles de sécurité à respecter :

  • Ne relâchez jamais la vigilance, particulièrement lors des occasions festives et ce, même en présence de plusieurs personnes. A la plage, surveillez vos enfants en permanence et rester toujours avec eux quand ils jouent au bord de l'eau, ou lorsqu'ils nagent.
  • S'il s'agit de votre propre piscine, n'invitez pas un trop grand nombre d'enfants chez vous.
  • Désignez une seule personne responsable de la surveillance afin de ne pas compter les uns sur les autres.
  • Expliquez à votre enfant les dangers de l'eau et veillez à ce qu'il porte en permanence ses brassards (marquage CE et norme NF 13138-1) adaptés à la taille, au poids et à l'âge de l'enfant. Évitez les bouées et autres articles flottants qui ne protègent pas de la noyade.
  • Pendant la baignade, pensez à poser à côté de la piscine : une perche, une bouée et un téléphone pour alerter, si besoin, les secours le plus rapidement possible.
  • "A l'arrêt du bain, dès que les bouées sont ôtées, séchez l'enfant et sortez-le immédiatement de l'enceinte de la piscine. Fermez-en l'accès. Rien n'est plus tentant pour un enfant que de replonger immédiatement dans l'eau" avertissent les professionnels de santé dans "Le guide qui protège les enfants et les nourrissons" de Harmonie Mutuelles.
  • Apprenez à nager à votre enfant dès ses 6 ans dans la mesure du possible.
  • Attention aussi à surveiller votre enfant même lorsque le plan d'eau est minime (baignoire, mare, grosse flaque) car un tout petit peut se noyer dans 20 cm d'eau.
  • Si vous allez à la plage, choisissez des zones de baignades surveillées, où l'intervention des équipes de secours est plus rapide.

Des actions pour apprendre aux enfants à nager

  • Le plan "Aisance aquatique", lancé en avril 2019 par la ministre des Sports, Roxana MARACINEANU, vise à mieux prévenir les risques de noyades en responsabilisant notamment les parents. L'objectif : apprendre aux enfants à savoir flotter et ce, dès le plus jeune âge, tout en les sensibilisant aux plaisirs de l'eau. 
  • Par ailleurs, dans le cadre du dispositif national "J'apprends à nager", le ministère des Sports finance des cours de natation pendant les vacances scolaires, le week-end ou lors des temps périscolaires. "Ce dispositif a été ouvert aux enfants dès 4 ans jusqu'à l'âge de 12 ans. Dès 2020, la ministre des Sports entend l'élargir aux adultes. Depuis sa création, ce dispositif a permis à 310 000 enfants d'apprendre à nager. L'objectif est de toucher 120 000 enfants supplémentaires en 2019", précise les ministères de la Santé et des Sports dans un communiqué. 
  • Enfin, une série de 7 tutoriels, à destination des familles, sont réalisées en piscine. Les parents peuvent ainsi transmettre à leur enfant les acquis pour se familiariser au milieu aquatique et se sentir plus en sécurité dans l'eau. Infos sur le site www.sports.gouv.fr/Aisance-Aquatique

Noyades en hausse : plus de vigilance avec les enfants
Noyades en hausse : plus de vigilance avec les enfants

Selon le rapport Noyades 2018 publié ce 11 juin 2019 par Santé publique France , le nombre de noyades  en France est en hausse de 30% par rapport à la précédente enquête de 2015, principalement chez les enfants de moins de 13 ans. En effet, "par...